Facebook a suspendu un groupe

msn.com – lepoint.fr – Facebook a suspendu « par erreur » un groupe pro-Raoult pendant deux jours.

Par LePoint.fr – Publié lundi 26 octobre 2020 à 21h15.

© Fournis par Le Point Didier Raoult, Facebook

Didier Raoult continue de déchaîner les passions en France. Ses plus fervents admirateurs n’hésitent pas à le défendre bec et ongles sur toutes les plateformes disponibles de Twitter à YouTube. Sur Facebook, un groupe public intitulé « Didier Raoult vs Coronavirus » et rassemblant près de 500 000 membres, a été suspendu pendant deux jours, samedi 24 octobre, sans qu’aucune véritable explication ne soit donnée. Le géant américain a invoqué « une erreur », rapporte BFM TV.

Les membres qui tentaient d’accéder au groupe pouvaient alors lire : « Votre groupe a été désactivé car il ne respecte pas les standards de la communauté. » L’entreprise américaine n’a pas l’habitude de s’épancher sur les raisons qui la poussent à fermer un compte ou à désactiver un groupe. Du côté des membres, la suspension est très mal passée et bon nombre d’entre eux ont tenté d’en connaître la cause.

Un grand nettoyage pendant le week-end ? : « On reçoit des milliers de messages nous demandant la raison de cette désactivation, mais aussi du retour du groupe, et de la façon dont il faut procéder pour y parvenir. Certains membres du groupe sont allés jusqu’à contacter des dirigeants de l’entreprise en message privé, sur Facebook ou LinkedIn, ce qui a pu jouer », relate Arthur Benchetrit, l’un des modérateurs du groupe « Didier Raoult vs Coronavirus », auprès de BFM TV.

À l’intérieur, on y trouve des pétitions, des vidéos sur l’hydroxychloroquine ou encore de nombreux messages de soutien au professeur marseillais. Après la réouverture du groupe, un autre modérateur a annoncé que 2 000 personnes avaient rejoint les quelque 484 400 membres. Facebook a-t-il opéré un nettoyage en règle des fausses informations sur le coronavirus ? Depuis quelques mois, le géant américain a mis au niveau sa politique de modération pour lutter contre la désinformation. Des messages vantant les bienfaits de la chloroquine avaient notamment été supprimés de la plateforme en mars. Twitter avait fait de même.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/facebook-a-suspendu-par-erreur-un-groupe-pro-raoult-pendant-deux-jours/ar-BB1apOZ9?ocid=msedgdhp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Données persos : Instagram visé

msn.com – lepoint.fr – Données personnelles : Instagram visé par une enquête en Europe

Par lepoint.fr avec AFP – Publié le lundi 19 octobre 2020 à 13h45.

© Fournis par Le Point

Instagram épinglé par l’Irlande. Le réseau social, filiale de Facebook, est visé par une enquête en Europe à propos du traitement des données personnelles d’utilisateurs mineurs, a annoncé lundi 19 octobre le régulateur irlandais.

La Commission irlandaise pour la protection des données (DPC) a ouvert deux procédures distinctes le mois dernier après avoir reçu des plaintes selon lesquelles des numéros de téléphone et adresses e-mail de jeunes de moins de 18 ans étaient accessibles de tous les utilisateurs sur le réseau, selon un communiqué.

Un réseau social « très utilisé par des enfants en Irlande et à travers l’Europe » : Le régulateur irlandais (l’équivalent de la Cnil française) supervise Facebook pour le compte de l’UE, puisque la plateforme a son siège régional en Irlande. « Instagram est un réseau social qui est très utilisé par des enfants en Irlande et à travers l’Europe », rappelle Graham Doyle, un des responsables du régulateur. « La DPC a activement regardé les plaintes reçues de la part d’individus et a identifié des problèmes potentiels liés au traitement des données personnelles des enfants sur Instagram, ce qui nécessite davantage d’examen », a-t-il complété.

De son côté, Facebook n’avait pour l’heure pas donné suite aux sollicitations de l’Agence France-Presse.

La DPC va maintenant déterminer si l’application a mis en place les garde-fous nécessaires pour protéger les données des utilisateurs, surtout s’il s’agit de mineurs, alors qu’il faut avoir au moins 13 ans pour ouvrir un compte sur Instagram. Le régulateur va en outre vérifier que le réseau social respecte le Règlement européen sur la protection des données (RGPD) concernant la configuration des profils et des comptes.

La BBC indique qu’en 2019 le spécialiste des données David Stier avait conclu, après l’analyse de 200 000 comptes dans le monde, que les utilisateurs de moins de 18 ans avaient la possibilité trop facilement de basculer vers un compte professionnel. Ce type de compte exige des utilisateurs qu’ils rendent publiques leurs coordonnées, ce qui signifie qu’elles sont visibles de tous sur le réseau social.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/donn%c3%a9es-personnelles-instagram-vis%c3%a9-par-une-enqu%c3%aate-en-europe/ar-BB1aayQR

© Par Bernard TRITZ

AMD dévoile 4 processeurs taillés pour le gaming

msn.com – 01net.com – Ryzen 5000 : AMD dévoile 4 processeurs taillés pour le gaming, dont un monstre à 16 cœurs.

Par Aymeric SIMÉON – 01net.com Publié le jeudi 08 octobre 2020 à 19h30.

AMD l’avait promis : ses nouveaux processeurs Ryzen pour PC de bureau sont là. La série des Ryzen 5000 va mettre des cœurs à l’ouvrage pour exécuter les applis du quotidien, les programmes les plus spécialisés et, surtout, les jeux. Tous vos jeux.

© 01net.com Ryzen 5000 : AMD dévoile 4 processeurs taillés pour le gaming, dont un monstre à 16 cœurs.

AMD revient avec de nouveaux processeurs Ryzen 5, 7 et 9. Tous n’ont qu’un objectif : faire tourner vos jeux comme jamais. Le nom de l’événement de ce soir – Where Gaming Begins – donnait le ton : nous n’allions surement pas voir des applis de montages vidéo ou bureautiques s’exécuter à pleine vitesse. C’est la CEO d’AMD Lisa Su qui a joué les maîtresses de cérémonie et a animé cette conférence vidéo.

© 01net.com Image

Faites donc place au nouveau gamer en chef d’AMD : le Ryzen 9 5950X. Il est équipé de 16 coeurs, de 32 threads et bat la mesure jusqu’à 4,9 GHz en mode Turbo ! Lui ainsi que le Ryzen 9 5900X, le Ryzen 7 5800X et le Ryzen 5 5600X arrivent dès le 5 novembre, dans le commerce et dans la foulée dans les machines de constructeurs.

Ryzen 5 5600X : 6 coeurs / 12 Threads à 3,7 GHz de base et 4,6 GHz en Turbo, 35 Mo de cache unifié, 65 watts de TDP.

Ryzen 7 5800X : 8 coeurs / 16 Threads à 3,8 GHz de base et 4,7 GHz en mode Turbo, 36 Mo de cache unifié, 105 watts de TDP

Ryzen 9 5900X : 12 coeurs / 24 Threads à 3,7 GHz de base et 4,8 Ghz en Turbo, 70 Mo de cache unifié, 105 watts de TDP 

Ils seront proposés à partir de 299 dollars. Le plus haut de gamme, le 5950X sera affiché, lui, à 799 dollars.

© 01net.com Image

AMD s’est livré au traditionnel exercice de comparaison entre les Ryzen ancienne et nouvelle génération. Le Ryzen 5900X serait 28% plus rapide que le 3900XT dans le jeu Shadow of the Tomb Raider par exemple.

Il y a aussi eu quelques graphiques montrant les prestations de l’actuel haut de gamme Core i9-10900K d’Intel et le Ryzen 9 le plus puissant de la bande.

© 01net.com Image

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/ryzen-5000-amd-d%c3%a9voile-4-processeurs-taill%c3%a9s-pour-le-gaming-dont-un-monstre-%c3%a0-16-coeurs/ar-BB19PUwI?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Protéger la vie privée sur la Toile

msn.com – 01net.com – Global Privacy Control : des acteurs de la tech et du Web s’associent pour protéger votre vie privée sur la Toile.

Par Aymeric SIMÉON – 01net.com – Publié jeudi 08 octobre 2020 à 14h00.

Le Global Privacy Control est une nouvelle initiative américaine. Elle souhaite faciliter les démarches et les déclarations que les utilisateurs veulent faire auprès des entreprises et services en ligne afin que leurs données personnelles de navigation ne soient pas utilisées à tort et à travers.

© 01net.com Global Privacy Control : des acteurs de la tech et du Web s’associent pour protéger votre vie privée sur la Toile

Dans le cadre de la RGPD mais aussi de la loi californienne CCPA (California Consumer Privacy Act), il est possible de restreindre l’exploitation des données numériques envoyées par le navigateur d’un utilisateur californien ou européen lorsqu’il visite un site donné.

Toutefois, peu d’utilisateurs sont réellement au fait des recours qu’ils peuvent avoir à leur disposition et, surtout, de comment profiter simplement des lois qui les protègent.

C’est pour cela que plusieurs acteurs de la tech (comme Mozilla ou DuckDuckGo), des publications américaines (The New York Times, Financial Times, Consumer Report, …) ainsi que des juristes et des chercheurs ont décidé de constituer la GPC ou Global Privacy Control.

Il y a un nouveau Shérif sur la Toile : Cette initiative s’est donnée pour mission de mettre à disposition des utilisateurs des renseignements et des outils logiciels (navigateurs, extensions spécifiques) qui doivent leur permettre de mieux protéger les données de navigation qu’ils transmettent aux sites qu’ils visitent.

Comme il n’y a pour le moment pas de méthodes standardisées et mécaniques/automatiques simples pour spécifier aux sites que vous ne voulez pas partager vos informations, la Toile demeure une sorte de Far West géant de l’exploitation de la data et le GPC espère y jouer le rôle de shérif.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/global-privacy-control-des-acteurs-de-la-tech-et-du-web-sassocient-pour-prot%c3%a9ger-votre-vie-priv%c3%a9e-sur-la-toile/ar-BB19P4SE?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Chewing-gum : pour les performances des gamers

20minutes.fr – High-tech – Jeux vidéo : Un chewing-gum conçu pour améliorer les performances des gamers. COUP DE BOOST : Le produit, pas encore disponible en France, promet d’améliorer la concentration et le temps de réaction des aficionados des jeux vidéo.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 10/09/20 à 17h11 — Mis à jour le 10/09/20 à 17h11

Une jeune fille en train de faire une bulle avec son chewing-gum — Tony Alan Anders/SUPERSTOCK/SIPA

Razer, spécialiste du matériel de jeux vidéo, a lancé mardi un chewing-gum spécialement conçu pour les gamers. Baptisé Respawn by 5 Gum, le produit, conçu avec le géant de la confiserie Mars Wrigley, promet d’améliorer le temps de réaction et le degré de concentration des amateurs de jeux vidéo.

Vendu sur le site web de Razer ou sur Amazon, le chewing-gum est disponible pour 2,99 dollars le paquet de 15, indique The Verge. Le produit n’est en revanche pas encore disponible en France, note BFMTV.

Vitamine B et thé vert : Respawn by 5 Gum ne contient pas de sucre et existe en trois parfums : menthe fraîche, goût tropical ou grenade-pastèque. « Mâche. Reste concentré. Gagne », indique Razer sur son site. Selon la marque, le produit agit sur les réflexes et la concentration grâce à la présence de vitamine B et d’extraits de thé vert.

Grâce à cette composition à moins de 5 calories par bonbon, « rien ne vous échappe dans les moments-clés du jeu », assure Razer. L’entreprise avait déjà lancé une gamme de boissons énergétiques à forte teneur en caféine, elle aussi mise au point pour améliorer les performances des gamers.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2858751-20200910-jeux-video-chewing-gum-concu-ameliorer-performances-gamers

© Par Bernard TRITZ

WordPress : Bugs en mode édition

WordPress : Bugs en mode édition

Avant de commencer, WordPress est beaucoup plus stable avec Microsoft Edge qu’avec Google Chrome.

Bugs

Je ne voulais pas l’admettre mais si !

J’avais un Bug en mode édition d’un article ou Post. Je mettais mes paragraphes ou blocs, mes médias, mes Catégories et Étiquettes, au moment de publier, parfois j’avais plusieurs secondes et rien une sorte de bandeau orangé s’imposait en Top Page (haut de page) et ne sortait pas de là !

Contrarié, j’ai cherché un moment, j’avais du mal à accepter que mon article ou Post soit ainsi placardé.

Error !

Calmement il m’a fallu observer, seconde pas seconde l’environnement : qu’est-ce qui pouvait bloquer ainsi l’édition de mon article ou Post ?

Finalement j’ai trouvé ce matin le vice. La cause.

Depuis : je n’ai plus un seul refus d’édition !

Si cela intéresse je publierai ce que j’ai trouvé !

© Par Bernard TRITZ

Covid-19 : une énorme faille découverte

msn.com – Actualité – Technologie – Digital – Covid-19 : une énorme faille découverte dans l’API de contact tracing conçue par Apple et Google.

Par Gilbert KALLENBORN – Vendredi 04 septembre 2020 à 19h19

Un manque de synchronisation dans le renouvellement des codes envoyés par Bluetooth permet de suivre une personne à la trace. C’est justement ce que voulaient éviter les deux géants de l’informatique.

© 01net.com Covid-19 : une énorme faille découverte dans l’API de contact tracing conçue par Apple et Google

Les chercheurs Serge Vaudenay et Martin Vuagnoux, de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) viennent de révéler une importante faille dans la technologie de contact tracing d’Apple et Google, à savoir l’interface de programmation « Exposure Notifications ». Cette vulnérabilité permet, par une simple collecte passive des messages Bluetooth dans une zone, de suivre une personne à la trace.

En théorie, ce risque ne devrait pas exister, car les trames diffusées par les smartphones au travers du système d’Apple et Google contiennent des pseudonymes et des adresses MAC Bluetooth qui sont générés de façon aléatoire et changés toutes les 15 minutes. Mais en réalité, ce renouvellement n’est pas toujours synchrone. Il arrive que l’adresse MAC soit modifiée avant le pseudonyme, ou inversement. Ce décalage trivial permet alors d’associer les nouvelles valeurs aux anciennes, et donc de réaliser un suivi.

© 01net.com Image

Les chercheurs ont baptisé cette attaque « Petit poucet ». En effet, les trames intermédiaires, qui contiennent à la fois une ancienne valeur et une nouvelle, jouent un peu le rôle des petits cailloux blancs dans ce conte d’enfant. En les collectant, elles permettent de ne jamais perdre le fil dans les renouvellements des identifiants.

Dans une vidéo de démonstration, les chercheurs expliquent avoir testé 8 smartphones compatibles avec l’application SwissCovid, qui utilise l’interface de programmation « Exposure Notifications ». Résultat : cinq d’entre eux étaient vulnérables.

Les chercheurs ont également pu exploiter cette faille dans d’autres applications utilisant cette même technologie, telle que Corona-Warn en Allemagne, StoppCorona en Autriche ou Immuni en Italie. Il est d’ailleurs probable que toutes les applications fondées sur « Exposure Notifications » soient vulnérables. L’application française StopCovid n’est évidemment pas concernée, car elle ne s’appuie pas sur le système d’Apple et Google.

La balle est maintenant dans le camp de ces deux géants informatiques qui doivent fournir un patch. Un travail que les chercheurs ne pouvaient pas faire, car l’API n’est pas entièrement open source. Ce qui est dommage.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/covid-19-une-%c3%a9norme-faille-d%c3%a9couverte-dans-lapi-de-contact-tracing-con%c3%a7ue-par-apple-et-google/ar-BB18IvIN

Par Bernard TRITZ

Internet : Panne mondiale

msn.com – Actualité – Technologie – Sciences – Une panne d’internet mondiale causée dimanche par une entreprise américaine.

Par AFP – Dimanche 30 août 2020 à 22h15 – Publié le lundi 31 août 2020 à 02h15

© DANIEL MIHAILESCU L’entreprise américaine de télécommunications CenturyLink a connu une panne de réseau de plusieurs heures affectant des sites web, des plateformes de streaming et de jeux vidéo aux Etats-Unis et en Europe

L’entreprise américaine de télécommunications CenturyLink a connu dimanche une panne de réseau de plusieurs heures affectant des sites web, des plateformes de streaming et de jeux vidéo aux Etats-Unis et en Europe, et notamment des retransmissions en ligne des matchs de Ligue 1 en France.

« Le 30 août, des clients dans différents marchés internationaux ont été touchés par une panne à travers notre réseau », a affirmé la société contactée par l’AFP.

« Nous pouvons désormais confirmer que tous les services ont été restaurés à 11H12 (15H12 GMT) », a dit CenturyLink.

Selon le site Downdetector, la panne a duré plus de cinq heures.

Au moins 10.000 clients de l’entreprise basée à Monroe en Louisiane ont souffert de problèmes de connexion pendant plusieurs heures, selon Downdetector.

Parmi eux se trouvent des sites majeurs comme Amazon, eBay, Starbucks ou encore les plateformes de streaming Hulu et celles de jeux vidéo PlayStation network et XBox Live.

En France, les abonnés de Téléfoot se sont retrouvés avec un écran noir sur les applications de la chaîne, ce qui a affecté la diffusion de matchs de Ligue 1.

Si CenturyLink n’a pas précisé la raison de cette panne, celle-ci pourrait être liée à des problèmes dans le réseau de l’un de ses centres de données, selon le site de la société.

En 2018, CenturyLink avait aussi été victime d’un bug massif affectant les distributeurs de billets et les appels d’urgence (911) aux Etats-Unis.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/une-panne-dinternet-mondiale-caus%c3%a9e-dimanche-par-une-entreprise-am%c3%a9ricaine/ar-BB18wE9X

Par Bernard TRITZ

Formations à domicile pour tous

lecolefrancaise.fr – Des formations à domicile pour tous. L’assemblée nationale a adopté par 137 voix contre 30 la loi « Liberté de choisir son Avenir Professionnel » permettant à tous les Français en activité de suivre une formation – y compris à domicile – qui peut être financée à 100% par les fonds mutualisés de la formation professionnelle, sans avoir à en informer leur employeur.

On vous explique comment bénéficier d’une formation de 2 à 4 semaines, en ligne, dans le domaine de votre choix.

Sénat

Des formations prises en charge : Avec cette loi, le gouvernement affiche sa volonté de lutter contre le chômage et les bas salaires par l’acquisition de nouvelles compétences tout au long de la vie.

Terminé le temps où les formations étaient réservées aux seuls demandeurs d’emploi ou salariés de grands groupes. Désormais, tous les Français (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi, etc…) détiennent le même droit d’accès aux formations finançables par les fonds mutualisés de la formation professionnelle.

Un salarié, qui se forme tous les 3 ans, percevra en moyenne une rémunération supérieure et connaîtra moins de périodes de chômage.

La formation doit-elle être en lien avec mon métier ? : Non. Tous les thèmes sont éligibles.

C’est là la révolution introduite par le gouvernement qui remet l’individu au centre de son choix de carrière. Par cette réforme, l’Etat souhaite impliquer chaque Français dans son parcours professionnel.

Il est tout à fait autorisé, légal, et encouragé de suivre une formation dans un autre domaine professionnel que votre emploi actuel.

Discrétion garantie par la loi : Conscient qu’il puisse être délicat (voire impossible) pour un salarié d’informer son employeur d’un projet de formation, le gouvernement a prévu que toute formation réalisée hors temps de travail bénéficierait d’une confidentialité vis-à-vis de l’employeur. Les organismes dont les formations sont financées par les fonds mutualisés de la formation professionnelle peuvent vous inscrire sans jamais contacter votre employeur.

Quelles formations éligibles ? : Pour être finançables, les formations doivent répondre à certains critères d’éligibilité. Elles doivent être certifiantes et dispensées par un organisme possédant un numéro de déclaration d’activité délivré par la préfecture ainsi qu’un label ou certification qualité (ex : Qualiopi).

Pour vous assurer une prise en charge totale, privilégiez des formations qui ne sont pas trop longues, car les droits individuels sont plafonnés.

Il existe tout type de durées, mais nous vous conseillons des formations de moins d’un mois.

Notre sélection de formations : Notre sélection regroupe des formations courtes, réalisables en 2 à 4 semaines maximum (selon votre rythme) et toutes accessibles en ligne à domicile.

Toutes ces formations sont éligibles à la prise en charge CPF dans le cadre légal de la réforme de la formation professionnelle.

Lire la Source : https://lecolefrancaise.fr/actualite-nouvelles-formations-en-ligne-ou-en-cours-du-soir/?utm_source=YahooGemini&utm_medium=native&utm_campaign=YahooGemini_1_Formations_financees_par_etat&utm_term=35720707087&utm_content=fr.news.yahoo.com

© Par Bernard TRITZ

USA, pénurie d’ordinateurs portables

msn.com – Les étudiants américains font face à une pénurie d’ordinateurs portables.

Par Kim Olsen – Publié le 18 août 2020 à 18h00

© Gamereactor Les étudiants américains font face à une pénurie d’ordinateurs portables

Les États-Unis sont face à un problème assez rare et qui met en danger son système éducatif. Le pays est en effet devant une importante pénurie d’ordinateurs portables.

 La cause ? : Une trop forte demande de la part des écoles, en raison principalement de la pandémie du Covid-19. D’autant que la Chine, principal fournisseur des États-Unis, a dû fermer ses usines.

Selon Axios, un média américain, les ventes n’ont fait qu’augmenter sans interruption depuis mars, et le 10 août, 24 des 28 modèles de Chromebook étaient en rupture de stock chez Best Buy.

Axios est aussi entré en contact avec Acer America, qui a reçu une demande du gouvernement de Californie et du Nebraska de plus « d’une centaine de milliers d’unités ». À la question, « y aura-t-il assez d’ordinateurs afin de pallier à la crise ? », la réponse est claire : « On en est encore loin ! ».

Ceci alors que l’entreprise utilise un transport aérien pour transporter la marchandise économisant plus de trois semaines de transports, mais ici encore, il faudra des mois et des mois afin que la demande ne soit satisfaite.

Autre problème : la connexion internet en Amérique du Nord n’est pas aussi bonne qu’en Europe, ce qui rend l’éducation à distance encore plus compliquée…

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/les-%c3%a9tudiants-am%c3%a9ricains-font-face-%c3%a0-une-p%c3%a9nurie-dordinateurs-portables/ar-BB186NYl

© Par Bernard TRITZ

Canon : Victime d’un ransomware

20minutes.fr – High-tech – Canon : L’entreprise japonaise victime d’un ransomware. CYBERATTAQUE – Des hackers ont utilisé le ransomware Waze pour dérober 10 téraoctets de données.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 08/08/20 à 13h05 — Mis à jour le 08/08/20 à 13h05

Le logo de l’entreprise de photographie Canon (illustration). — Kris Tripplaar/Sipa USA/SIPA

Canon a reconnu avoir récemment été la cible d’une cyberattaque au ransomware (rançongiciel) qui a occasionné des dégâts sur plusieurs sites Web. En interne, les messageries électroniques, plusieurs applications et les réunions virtuelles des employés de l’entreprise japonaise ont été affectées.

Le site Internet de la branche américaine du géant des produits optiques a également été touché, rapporte BleepingComputer. Le média spécialisé a constaté que le site avait subi une interruption complète de service le 30 juillet dernier et est resté indisponible jusqu’à ce mardi, date à laquelle Canon a indiqué avoir subi un « incident ».

Le montant de la rançon inconnu : L’entreprise explique avoir mené l’enquête et constaté la disparition de photos et vidéos stockées par les utilisateurs dans l’espace virtuel. « Il n’y a eu aucune fuite de données », annonce Canon, qui a assuré ce vendredi avoir « identifié le code à l’origine de l’incident et l’avoir corrigé ». Aucune technologie ne permettant de récupérer les images perdues, l’entreprise présente ses « plus sincères excuses aux utilisateurs ».

Le ransomware Maze serait à l’origine du problème, selon BleepingComputer. Les pirates disent avoir volé 10 téraoctets de données. « Maintenant tous vous fichiers, photos, documents, bases de données et autres informations importantes sont bien encryptés par des algorithmes fiables ». Le montant de la rançon demandée n’est pas connu.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2836051-20200808-canon-entreprise-japonaise-victime-ransomware

© Par Bernard TRITZ

Intel s’est fait voler des données sensibles

msn.com – Actualité – Technologie-digital – Intel s’est fait voler une belle quantité de données sensibles, certaines concernent de futurs processeurs

Par Aymeric SIMÉON – Il y a 12 heures

© 01net.com Intel s’est fait voler une belle quantité de données sensibles, certaines concernent de futurs processeurs

Hack ou abus de confiance ? Le géant des processeurs doit faire face à une fuite conséquente d’informations techniques sur ses produits.

Intel n’avait pas vraiment besoin de cela. Occupé à se restructurer depuis quelques semaines, le géant des processeurs a découvert qu’il s’était fait voler 20 Go de données. Essentiellement des documents techniques, des présentations et des feuilles de route. Le tout aurait été téléchargé sur le site Mega et laissé en libre téléchargement. C’est le site ZDNet.com qui en a été informé et qui a tout de suite commencer à enquêter sur le sujet.

Selon nos confrères, c’est un ingénieur en logiciel suisse qui aurait reçu ces informations de la part d’une de ses sources et les auraient mises à disposition de tous. Cette salve ne serait que la première, à en juger par le contenu du tweet posté par cet ingénieur.

Un acte délibéré ? : La source de ce développeur affirme avoir déjoué les sécurités informatiques d’un serveur Intel hébergé par un prestataire tiers (Akami CDN). Tout cela se serait produit en mai dernier.

ZDNet a réussi à mettre la main sur les fichiers en question et affirme qu’effectivement, il s’agit bien d’informations sensibles, propriétés d’Intel, à propos d’anciennes plates-formes mais aussi des processeurs Tiger Lake. Des puces qui devaient être lancées le 2 septembre prochain. A priori, les données ne contiennent pas d’informations sur les clients/utilisateurs de solutions Intel, ni sur ses partenaires et encore moins sur ses employés.

Intel, de son côté, a de sérieux doutes sur le fait que son serveur se soit fait pirater. Interrogés par nos confrères de ZDNet, les porte-paroles du fondeur ont déclaré que cette fuite avait sans doute été causée par quelqu’un qui avait accès à ces 20 Go de données. Selon Intel, ce sont des informations qui sont accessibles depuis son service Resource and Design Center, réservé aux partenaires, à des utilisateurs expérimentés et à des développeurs. Pour y accéder, il faut suivre une longue procédure d’enregistrement qui n’est validée que par les services compétents de Santa Clara.

Intel poursuit son investigation mais n’est pas à l’abri que d’autres informations, récupérées lors de ce larcin informatique, soient publiées sur la Toile dans les prochaines semaines.

Source : ZDNet.com

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/intel-sest-fait-voler-une-belle-quantit%c3%a9-de-donn%c3%a9es-sensibles-certaines-concernent-de-futurs-processeurs/ar-BB17Hs0P?ocid=hubelections

© Par Bernard TRITZ

Hadopi a coûté 80 millions d’euros

20minutes.fr – High Tech – En dix ans, Hadopi a coûté 80 millions d’euros… et a rapporté 87.000 euros. PIRATAGE : L’organisme de lutte contre le piratage en ligne a coûté 942 euros pour un euro récolté.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 04/08/20 à 14h21 — Mis à jour le 04/08/20 à 14h21

llustration sur Hadopi. — M.Libert / 20 Minutes

Un gouffre. Depuis 2009, date de sa mise en place, la Hadopi (Haute autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet) a coût presque mille fois plus cher que ce qu’elle n’a rapporté, rapporte le HuffPost.

Depuis sa création, l’instance de lutte contre le téléchargement illégal a récolté 87.000 euros d’amende pour un budget, sur cette même période, de 82 millions d’euros. Cela représente 942 euros dépensés pour un euro récolté, a calculé le HuffPost. Les chiffres proviennent du rapport d’activité 2019 publié par l’instance elle-même.

De nouvelles formes de piratage : Mais pour Denis Rapone, président de la Hadopi, ce rapport dénote l’efficacité de la structure. « Ce sont près de 13 millions d’avertissements qui ont été envoyés à des internautes », note-t-il. « Dans 70 % des cas, aucune réitération des faits n’est constatée. » Un bilan qui prouve l’« efficacité difficilement contestable de la procédure ».

Ces conclusions ne sont pas unanimement partagées. Il est plus probable qu’une grande partie des Français se soient tournés vers des solutions légales, certes, mais aussi vers des formes de piratage invisibles pour la Hadopi. Si l’instance peut traquer le partage illégal de fichiers en peer to peer, elle est inefficace face au streaming.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2834235-20200804-dix-ans-hadopi-coute-80-millions-euros-rapporte-87000-euros

De fait HADOPI existait au tout début entre 2002 et 2003, des « Contrôleurs » 2 en général qui se déplaçaient un peu comme des gendarmes assermentés qui ciblaient une entreprise et déboulaient pour vérifier les Licences d’exploitation des Logiciel et programmes installés sur chaque ordinateur. Bête noire des entreprises, car les amendes étaient disproportionnées par rapport aux usages. Ceci pour mettre fin aux copies pirates qui circulaient. Souvent des CD qui ressemblaient aux vrais produits. Prenons Microsoft qui sortait tous les ans un produit avec une licence, clé d’accès « infalsifiable ». De fait des copies sortaient. Ceci aura mis fin aux ventes des coffret CD, remplacé par les téléchargement en Ligne. Je me souviens d’une agence immobilière dans la Région qui avaient dû fermer boutique.

HADOPI est devenu un gouffre d’État !

© Par Bernard TRITZ

Arnaques, Internet : Le Russe Alexander Vinnik…

20minutes.fr – Arnaques sur Internet : Le Russe Alexander Vinnik renvoyé en procès en France. PAS TRES NET : Accusé d’être derrière des rançongiciels, l’homme est également réclamé par les Etats-Unis et la Russie.

Par G. N. avec AFP – Publié le 03/08/20 à 21h54 — Mis à jour le 03/08/20 à 21h54

Alexander Vinnik (au centre), escorté par la police grecque, en décembre 2017, peu après son arrestation. — LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Soupçonné de vastes escroqueries en ligne et au cœur d’un bras de fer entre France, Etats-Unis et Russie, le Russe Alexander Vinnik a été renvoyé en procès à Paris dans une affaire d’extorsion de dizaines de millions d’euros. Cet homme, arrêté en Grèce en 2017 et remis fin janvier aux autorités françaises, doit être jugé devant le tribunal correctionnel, a-t-on appris lundi de sources judiciaire et proches du dossier, confirmant une information du Parisien.

Dans son ordonnance, le magistrat instructeur l’a notamment renvoyé en procès pour « extorsion », « blanchiment aggravé », « association de malfaiteurs en vue de commettre un délit passible de 10 ans d’emprisonnement », ainsi que pour s’être introduit frauduleusement dans des systèmes de traitement automatisé de données, a précisé la source proche.

Un préjudice estimé à 135 millions d’euros : Alexander Vinnik, qui rejette ces accusations, est notamment soupçonné par la justice française d’être derrière le rançongiciel Locky, dont ont été victimes plusieurs dizaines de particuliers, collectivités et entreprises entre 2016 et 2018. Ce logiciel malveillant, qui crypte les données et ne les débloque que contre paiement d’une rançon, aurait occasionné un préjudice estimé en 2018 à environ 135 millions d’euros.

« Au bout de trois mois, le juge d’instruction, après avoir reçu de nouvelles pièces, clôt l’affaire avant même que nous puissions déposer nos observations. Nous n’avons pas pu exercer les droits de la défense », a réagi auprès de l’AFP l’avocate en France de Vinnik, Me Ariane Zimra. Elle a également déploré les conditions de remise de son client à la France, dénonçant une intervention du pouvoir exécutif grec et l’absence de traduction pour de nombreuses pièces du dossier.

Bitcoin et tourisme hellène : Alexander Vinnik a été arrêté dans une station touristique du nord de la Grèce en juillet 2017, sur la base d’un mandat d’arrêt américain. En janvier de la même année, un procureur fédéral américain avait prononcé 21 chefs d’inculpation à son encontre aux Etats-Unis où il est soupçonné d’être le cerveau de BTC-e, une des principales plateformes d’échange de bitcoin dans le monde jusqu’à sa fermeture.

« Grâce aux efforts de M. Vinnik, BTC-e est devenu l’un des principaux moyens par lesquels les cybercriminels à travers le monde blanchissaient les produits de leur activité illicite », a écrit le procureur américain Brian Stretch dans son acte d’accusation, consulté par l’AFP. De leurs côtés, les services de la police financière du Trésor américain, FinCen, avaient condamné civilement BTC-e à payer une amende de 110 millions de dollars. Alexander Vinnik lui-même avait écopé d’une amende de 12 millions de dollars.

Réclamé par Paris qui avait émis un mandat d’arrêt européen en 2018, Alexander Vinnik demandait à être extradé vers la Russie, où il est poursuivi pour une escroquerie portant sur 9.500 euros, sans commune mesure avec l’affaire BTC-e ou les faits qui lui sont reprochés en France. Mais le mandat européen ayant priorité pour la Grèce, il a fini par être remis aux autorités françaises, qui l’ont aussitôt mis en examen et écroué, le plaçant à l’isolement.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/societe/2833871-20200803-arnaques-internet-russe-alexander-vinnik-renvoye-proces-france

© Par Bernard TRITZ