ENEDIS – N’importe quoi !

ENEDIS – N’importe quoi !

ENEDIS me harcèle par courriels, SMS, par téléphone à propos de sujets qui ne me concerne pas !

Pourquoi ? Je suis producteur d’électricité, depuis le 15 novembre 2019, en autoconsommation totale. Ce que je ne consomme pas est injecté en retour dans le circuit.

Soit sur une base 100 de production, je consomme 33%, injecte en retour 66%.

Encart cerné de courbes de couleur verte !

Le fournisseur de panneaux solaire, a commandé seul de son côté, sans m’en aviser au préalable, à ENEDIS, le démontage de mon compteur EDF pour le remplacer par un LINKY, par un agent technique d’ENEDIS de Berre l’Étang. C’est toujours le fournisseur de panneaux solaire qui leur aurait demandé une installation provisoire du LINKY. Je n’en sais rien, moi, je n’ai rien commandé.

Une pose très discutable et dangereuse, bris des plombages, raccords avec des dominos, fils apparents, fixation d’un capot avec des vis de façon dangereuse. Pour joindre ENEDIS, c’est laborieux, voire impossible. Tous rejettent le souci, personne pour régler un souci. Comme la société vendeuse des panneaux solaires, qui n’a rien fait, ni son sous-traitant gestionnaire de la production consommation virtuelle. Ils écrivent qu’ils s’en occupent, mais ne font rien de concret. Puisque j’ai dû moi-même régler les affaires.

Mon avocat a envoyé une lettre recommandée avec AR, sans réponse. J’ai écrit une lettre recommandée à la Présidente du Directoire d’ENEDIS, sans réponse.

J’ai fait faire un constat d’huissier. Puis j’ai déposé une plainte en bonne et due forme.

Bonne pioche, là ENEDIS se sent concerné tout d’un coup ! Là, ENEDIS a répondu, en laissant un message téléphonique, disant reconnaitre l’ensemble de leurs torts. Pas trop tôt après 10 mois d’investigations. En juillet 2020, un technicien d’ENEDIS, bien sympathique au demeurant est venu, reprendre l’installation dangereuse pour les matériels et personnes vivant là. Installation, reprise et parfaitement exécutée.

Le mois dernier, j’ai reçu un message téléphonique d’ENEDIS, dont je reconnais l’identité, la même personne qu’en juillet dernier. Elle a tenu des propos incompréhensibles voire impensables professionnellement. Irresponsables ! Elle dit en conclusion me rappeler en fin de matinée ! Ce qu’elle ne fit pas ! Du pain bénit pour les Avocats.

Le LINKY est un matériel communiquant. Je ne dois pas être dérangé par ENEDIS ou quiconque pour les relevés, c’est ce qu’écrit ENEDIS. Mensonge ! Car il persiste et signe.

Du pain béni pour les Avocats.

Enfin, un intervenant non-ENEDIS à laissé ceci dans la boîte aux lettres !

Je ne renverrai pas ce carton réponse, car ENEDIS écrit que je ne serais plus inquiété.

D’autant je ne vais pas écrire des données sensibles, au vu et su de tous, pour le glisser dans une boîte aux lettres.

ENEDIS, ENEDIS. Mon Dieu ! Quelle catastrophe !

© Par Bernard TRITZ

ENEDIS – Incohérences persistantes !

ENEDIS – Incohérences persistantes !

Par Bernard TRITZ, Publié le lundi 30 novembre 2020 à 14h10.

Une nouvelle fois ENEDIS se signale par courriel et ses incohérences.

Le décor : Je suis un producteur d’énergie, par suite de l’installation de 24 panneaux solaires, en autoconsommation totale.

Sur une base 100 de la production annuelle, je produis 66 (Injection retour ENEDIS) et j’auto consomme 33 jour et nuit. Soit à reconnaître : je produis bien plus que je ne peux consommer.

Je ne produis pas la nuit, mal les mauvais jours dus à une mauvaise météo, et l’hiver je consomme un peu plus dû à la PAC qui me fournit chauffage et eau chaude sanitaire.

Donc on me facture le transport de l’énergie stockée virtuellement à un tarif préférentiel.

En outre : la société qui gère le stockage virtuel reçoit par internet mes index chaque fin de mois.

Le très GROS problème avec ENEDIS, on ne connait pas l’arborescence et s’il y en a une, ni l’organigramme. On ne connait pas la hiérarchie locale d’ENEDIS.

Le dernier message téléphonique que j’ai reçu d’ENEDIS est à se tordre par terre, pour l’aspect comique de la désorganisation organisée.

Un foutoir ! De qui se moque-t-on ?

© Par Bernard TRITZ

Linky pas obligatoires

sudouest.fr – Et si les compteurs Linky n’étaient pas obligatoires ?

Par Dominique Richard -sudouest.fr – Publié le Mercredi 25 novembre 2020.

P1 – L’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux pourrait permettre aux anti-Linky de rebondir. © Crédit photo : ERDF

Dans un arrêt détonnant, la cour d’appel de Bordeaux affirme qu’aucun texte légal impose d’installer le compteur à domicile

Il y a quelques semaines, Enedis annonçait que le cap des 28 millions de compteurs Linky déployés était franchi.

La première chambre civile de cour d’appel de Bordeaux vient de jeter une ombre inattendue sur le dernier bulletin de victoire du gestionnaire du réseau français, tout en redonnant un peu de baume au cœur aux derniers carrés d’opposants. Pour la première fois en France, une juridiction remet en cause le caractère obligatoire…

Lire la Source : https://www.sudouest.fr/2020/11/25/et-si-les-compteurs-linky-n-etaient-pas-obligatoires-8117260-10407.php

© Par Bernard TRITZ

Linky : pour la Justice, le compteur n’est pas obligatoire !

ladepeche.fr – Linky : pour la justice, « le compteur n’est pas obligatoire ! »

Par ladepeche.fr avec AFP – Publié le Jeudi 26 novembre 2020 à 17h19, mis à jour à 18h14.

Un compteur Linky

C’est une victoire pour les anti-Linky : dans un arrêt rendu le 17 novembre, la cour d’appel de Bordeaux considère qu’Enédis ne peut pas invoquer une obligation légale pour installer son compteur nouvelle génération. Le distributeur d’énergie est également condamné à poser des filtres chez 13 clients électrosensibles.

Les opposants au compteur Linky ont revendiqué une « victoire » après un arrêt de la cour d’appel de Bordeaux affirmant qu’Enedis ne pouvait pas invoquer une « obligation légale » pour installer ces nouveaux compteurs communicants, a affirmé jeudi l’avocat toulousain Christophe Léguevaques. « On ne saurait suivre la société Enedis lorsqu’elle affirme l’existence d’une obligation légale pour le consommateur d’accepter la pose d’un compteur Linky », écrit la cour dans cet arrêt du 17 novembre 2020. « Les textes visés par Enedis, à savoir une directive européenne, une loi et un décret n’imposent en rien une telle obligation« .

Même si la cour n’a pas pris de décision contraignante contre Enedis, estimant que cela relevait plutôt du juge du fond, « c’est la première fois qu’une juridiction, surtout de ce niveau, constate un tel principe », a assuré Me Lèguevaques. « La cour nous dit que nos arguments sont intéressants, a-t-il ajouté. Pour la première fois, les opposants peuvent avoir le sentiment d’être entendus, même si nous regrettons que la cour ne soit pas allée au bout de sa logique en affirmant qu’Enedis ne peut pas imposer le Linky aux consommateurs. Elle n’a pas tiré toutes les conséquences juridiques de sa constatation. » Les avocats et leurs clients évaluent l’intérêt d’un pourvoi en cassation sur cette « dichotomie » mais ils craignent qu’une telle démarche retarde leurs procédures devant le juge du fond, qu’ils entendent lancer « si tout va bien » en début d’année prochaine, selon Me Lèguevaques.

Enédis condamné à poser des filtres chez 13 personnes électrosensibles : Dans l’arrêt, la cour d’appel a aussi épinglé Enedis sur son respect du droit à l’information du consommateur et du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Elle a par ailleurs condamné la société à poser des filtres chez 13 demandeurs électrosensibles afin de les protéger « des champs électromagnétiques générés par la bande CPL (Courant porteur en ligne, ndlr) associée au compteur Linky », assortissant sa décision d’une astreinte de 500 euros par jour et par « point de livraison » en cas de non-exécution dans les trois mois.

Cette procédure fait suite à un appel d’Enedis après une décision du tribunal de grande instance de Bordeaux, saisi en référé par plus de 200 requérants, imposant déjà la pose d’un filtre sur le compteur de plaignants électrosensibles. Dans une réaction à l’AFP, Enedis indique qu’elle « appliquera la décision de la cour d’appel de Bordeaux » concernant les 13 demandeurs électrosensibles et « retient que cet arrêt confirme que 52 requérants sont déboutés de toutes leurs demandes ». L’entreprise, qui indique avoir équipé « près de 29 millions de foyers » avec Linky, assure « que la technologie CPL retenue pour la communication des compteurs Linky respecte l’ensemble des dispositions législatives, réglementaires et régulatoires qui encadrent le déploiement des compteurs communicants ».

Linky, dont Enedis pilote l’installation pour relever à distance et en direct la consommation, fait l’objet de controverses récurrentes et a donné lieu à des contentieux depuis le début de son déploiement en 2015. Ses détracteurs s’inquiètent notamment de l’exposition aux champs électromagnétiques et du respect de la vie privée. Plusieurs tribunaux ont été saisis d’actions conjointes mais la très grande majorité des plaignants ont été déboutés, hormis quelques plaignants électrosensibles.

Lire la Source : https://www.ladepeche.fr/2020/11/26/victoire-des-anti-linky-pour-la-justice-le-compteur-nest-pas-obligatoire-9222579.php

© Par Bernard TRITZ

ENEDIS fait couler beaucoup d’encre !

Contrevérités ou mensonges, contradictions : lot quotidien d’ENEDIS.

Cette semaine, mardi 17 novembre 2020 un appel masqué à 10h39 (je ne prends pas les appels masqués, et, rien ne m’y oblige ou ne m’y contraint).

C’est une dame Mme G—– qui appelle, car elle ne comprend plus rien, elle reçoit une demande de ma part du mois d’octobre 2020, déclare-t-elle, pour terminer la pose du compteur LINKY et la mise en sécurité. Elle dit : pourtant cela avait bien été fait au mois de juillet 2020 et que j’avais été satisfait. Ainsi, si je suis satisfait, je n’ai pas fait une nouvelle demande le mois d’octobre dernier.

On comprend dans son message, une personne qui patauge. L’enregistrement orale du message est déroutant.

Bref elle dit dans son message qu’elle rappellera à 11h30.

Et bien entendu, vous avez deviné, elle n’a pas rappelé comme elle s’était engagée à le faire dans son message oral dumardi 17 novembre 2020 à 10h39.

Ce jeudi 19 novembre 2020 : je reçois un courriel d’ENEDIS, à 12h25, pour le relevé des index, du compteur communiquant LINKY.

Courriel d’ENEDIS

Il communique ce compteur, c’est à se le demander !

Qui se fout de qui ?

Le texte du courriel est plein de contradictions de contrevérités. C’est du délire !

ENEDIS, si c’est une fois par an : le prochain relevé sera le vendredi 08 janvier 2021.

Exemple : Prenons le moteur de recherches Google Chrome lançons une recherche avec la locution « compteur Linky« 
Cela obtient le résultat de : Environ 1.180.000 résultats (0,44 secondes)
Vous avez bien lu !
Ce n’est pas une paille dans l’œil d’ENEDIS mais plutôt une Méga Poutre !

Google Chrome : Recherche sur « Compteur Linky » première page sur plusieurs dizaines de pages…

Pratiquement tous les organes de Presse on publié un ou des articles sur ce thème.

© par Bernard TRITZ