Marseille, 9 personnes en garde à vue

20minutes.fr – Justice – Marseille : Neuf personnes en garde à vue, dont un maire LR, dans l’affaire des procurations frauduleuses. POLITIQUE : Neuf personnes, dont le maire LR des 11e et 12e arrondissements de Marseille, ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur les procurations frauduleuses.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 23/09/20 à 11h11 — Mis à jour le 23/09/20 à 11h11

Un homme devant les affiches des élections municipales à Marseille. — Fabien Dupoux/SIPA

L’affaire des procurations frauduleuses qui a secoué la campagne des municipales à Marseille connaît un sérieux coup d’accélérateur. Neuf personnes ont été placées en garde à vue mardi, dont six étaient toujours entendues mercredi matin par les enquêteurs, dans l’enquête sur ces procurations douteuses établies pour les élections.

Parmi ces personnes toujours en garde à vue mercredi matin, figurent Yves Moraine, ex-maire LR des 6e et 8e arrondissements de la ville, et Julien Ravier, maire LR des 11e et 12e arrondissements, a-t-on précisé de même source, confirmant des informations initiales de La Provence.

Yves Moraine conteste toute implication : Cette enquête sur de possibles « manœuvres frauduleuses » et « faux et usages de faux » avait été ouverte après que France 2 et l’hebdomadaire Marianne ont révélé ces « procurations simplifiées » proposées notamment par une élue LR ainsi que par une colistière de Martine Vassal, la candidate des Républicains pour la ville, dans le 4e secteur (6e et 8e arrondissements).

Elle avait ensuite été étendue à des soupçons autour du vote de résidents d’un Ehpad du 6e secteur (11e et 12e arrondissements), résidents parfois atteints de maladies comme Alzheimer. Une cinquantaine de procurations auraient été établies dans cet établissement, à leur insu, selon plusieurs familles. Cité dans La Provence, l’avocat d’Yves Moraine, Erick Campana, a déclaré que son client « conteste toute implication dans ce dossier ».

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/justice/2868463-20200923-marseille-neuf-personnes-garde-vue-dont-maire-lr-affaire-procurations-frauduleuses

© Par Bernard TRITZ

Législatives partielles : Victoire de l’abstention

20minutes.fr – Élections – Législatives partielles : Nouvelle victoire de l’abstention massive au premier tour. SCRUTIN : Le vote concernait la 1re circonscription du Haut-Rhin, la 5e de Seine-Maritime, la 3e de Maine-et-Loire, la 1re de la Réunion, la 9e du Val-de-Marne et la 11e des Yvelines

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 21/09/20 à 04h15 — Mis à jour le 21/09/20 à 04h15

Le premier tour des législatives s’est caractérisé par une abstention massive (illustration) — UGO AMEZ/SIPA

Conséquences des municipales et de la nomination du gouvernement en juillet, on votait ce dimanche en France mais dans seulement six circonscriptions. Et comme souvent pour des élections législatives partielles, le premier tour du scrutin s’est caractérisé par une abstention massive de plus de 75 %. Encore plus que d’habitude, les électeurs ne se sont pas pressés autour des urnes en pleine résurgence de l’épidémie de Covid-19.

L’abstention à 87 % dans le Val-de-Marne : L’abstention dépasse 79 % dans la 1re circonscription du Haut-Rhin, 82 % dans la 5e de Seine-Maritime et dans la 3e de Maine-et-Loire, 84 % dans la 1re de la Réunion et atteint même 87 % dans la 9e circonscription du Val-de-Marne. Les résultats dans la 11e des Yvelines ne sont pas encore connus.

Dans la 5e circonscription de Seine-Maritime, c’est le candidat socialiste Gérard Leseul qui arrive largement en tête avec près de 40 % des suffrages. Il affrontera le candidat du RN Jean-Cyril Montier (18,01 %), seul qualifié au 2e tour, alors que la candidate LREM est arrivée troisième avec seulement 10,72 % des suffrages. Gérard Leseul est en bonne position pour succéder au député PS Christophe Bouillon, élu depuis 2007, qui a démissionné pour se consacrer à son mandat de maire de Barentin.

Le RN largement distancé dans le Haut-Rhin : À Colmar et Neuf-Brisach, dans une circonscription traditionnellement ancrée à droite, le scrutin voyait s’affronter huit candidats pour succéder à Eric Straumann (LR) devenu maire de Colmar, tandis que sa suppléante Brigitte Klinkert est entrée au gouvernement en tant que ministre déléguée chargée de l’Insertion. Si sa candidature avait créé quelques dissensions au sein de LR local, Yves Hemedinger, ancien premier adjoint du maire sortant de Colmar Gilbert Meyer, ressort largement en tête avec 45,39 % des voix. Il affrontera au second tour le candidat EELV, Frédéric Hilbert, qui a rassemblé 23,53 % des voix, devançant largement le candidat RN (14,04 %).

Dans le Maine-et-Loire, c’est sans surprise la candidate LR Anne-Laure Blin qui arrive en tête avec 25 % des suffrages, devançant la candidate écologiste d’union de la gauche Daphnée Raveneau (22,8 %). Dans cette circonscription ancrée à droite, Anne-Laure Blin est donc bien partie pour succéder à Jean-Charles Taugourdeau (LR), député depuis 2002, qui a démissionné après sa réélection comme maire de Beaufort-en-Anjou.

Karine Lebon privée d’une victoire au premier tour à la Réunion : Avec 52,15 % des voix, Karine Lebon (union des gauches) est arrivée confortablement en tête du premier tour à la Réunion, devant la divers droite Audrey Fontaine (15,83 %). Seule l’abstention s’élevant à 84,85 % la prive d’une victoire au premier tour. Karine Lebon est soutenue par Huguette Bello, démissionnaire de l’Assemblée nationale après son élection à la mairie de Saint-Paul.

Dans le Val-de-Marne, la candidate PS Isabelle Santiago est en tête avec 33,74 % des suffrages, devant l’écologiste Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui obtient 17,35 % des voix.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/elections/2866507-20200921-legislatives-partielles-nouvelle-victoire-abstention-massive-premier-tour

© Par Bernard TRITZ

Présidentielle américaine : Pubs politiques, résultats, désinformation

20minutes.fr – High-tech – Présidentielle américaine : Pubs politiques, résultats, désinformation… Facebook dévoile des mesures pour protéger l’élection. MODÉRATION : Critiqué pour son laxisme, le réseau social a suspendu notamment les publicités politiques et empêchera un candidat de revendiquer l’élection avant les résultats officiels.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 04/09/20 à 01h08 — Mis à jour le 04/09/20 à 01h08

Mark Zuckerberg a témoigné via vidéo devant le Congrès américain le 29 juillet 2020. — Mandel Ngan/AP/SIPA

Facebook fait un petit pas dans la bonne direction. Attaqué pour son laxisme face à la désinformation et la manipulation de contenus, le réseau social a annoncé jeudi qu’aucune nouvelle publicité politique ne pourrait être diffusée sur sa plateforme dans la semaine précédant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre. Les annonceurs pourront toutefois continuer à diffuser les publicités partagées avant cette période, ces dernières étant ajoutées à la bibliothèque publicitaire de Facebook.

« Cette élection ne sera pas une élection habituelle. Nous avons tous la responsabilité de protéger notre démocratie », s’est justifié le patron du géant californien Mark Zuckerberg dans une publication sur sa page personnelle Facebook. « Cela consiste à aider les gens à s’inscrire sur les listes électorales et à voter, à lever la confusion sur le fonctionnement de cette élection et à prendre des mesures pour réduire les risques de violence et de troubles sociaux », a-t-il poursuivi. Parallèlement, Facebook a également signalé une publication de Donald Trump, jeudi, dans laquelle le président américain encourageait ses supporteurs à voter deux fois en Caroline du Nord

Vigilance sur les résultats officiels : À cet égard, Zuckerberg a dit s’inquiéter de possibles mouvements violents de contestation des résultats, ces derniers pouvant ne pas être connus avec certitude avant « des jours voire des semaines ». Pour cette raison, il a annoncé que si un candidat ou un parti essayait de revendiquer la victoire avant que tous les résultats soient connus, un lien apposé à leur publication redirigerait les lecteurs vers les résultats officiels.

Parmi les autres mesures, Facebook s’est engagé à retirer les publications assurant qu’aller voter entraînerait une contamination au coronavirus, à limiter le partage d’articles sur le chat Messenger pour éviter que des « Posts » de désinformation ne deviennent viraux et à lutter contre les tentatives de restriction du droit de vote via des publications mensongères.

Eviter une répétition de 2016 : Ce durcissement de politique intervient alors que la plateforme avait jusqu’à présent choisi de privilégier la liberté d’expression et d’autoriser les publicités politiques quand son rival Twitter les a interdites dès 2019. L’entreprise de Mark Zuckerberg a été particulièrement critiquée pour avoir laissé se propager des campagnes d’influence massives, principalement orchestrées depuis la Russie, lors de l’élection présidentielle de 2016.

Cette année, les réseaux sociaux se préparent à d’autres scénarios catastrophes où leurs plateformes seraient utilisées pour contester les résultats du vote. Donald Trump met ainsi régulièrement en doute la fiabilité du vote par correspondance, une méthode prisée aux États-Unis, et cruciale en période de pandémie.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2853471-20200904-presidentielle-americaine-pubs-politiques-resultats-desinformation-facebook-devoile-mesures-proteger-election

© Bernard TRITZ

Présidentielle américaine : Twitter et Facebook épinglent Trump

20minutes.fr – Monde – Présidentielle américaine : Twitter et Facebook épinglent Trump, qui suggère à ses électeurs de voter deux fois. WEB : Le président américain, qui sème le doute sur la fiabilité du vote par correspondance, a tenté de clarifier qu’il ne suggérait rien d’illégal.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 04/09/20 à 03h26 — Mis à jour le 04/09/20 à 03h26

Donald Trump, les bras croisés dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 27 août 2018. — Evan Vucci/AP/SIPA

Carton jaune pour Donald Trump. Le président américain, qui sème depuis plusieurs mois la confusion sur le vote par correspondance en vue de la présidentielle du 3 novembre, s’est fait épingler par Twitter et Facebook pour avoir suggéré à ses partisans de voter deux fois.

« Laissez-les envoyer leur vote (par correspondance) et laissez-les voter en personne », a-t-il lancé mercredi, interrogé sur le système en place en Caroline du Nord, l’un des Etats-clés de l’élection du 3 novembre. « Si leur système est aussi bon qu’ils le disent, alors ils ne pourront pas voter (deux fois) », a-t-il poursuivi, sur le registre volontiers provocateur qu’il affectionne.

Dans une longue série de tweets jeudi, il a tenté de rectifier un peu le tir, tout en continuant à entretenir la confusion. Il a assuré qu’il conseillait de ne voter qu’en personne qu’après avoir vérifié que son vote par correspondance n’avait pas été compté. Pas de quoi satisfaire Twitter et Facebook, qui ont épinglé les messages présidentiels, expliquant qu’il était illégal de voter deux fois.

Les démocrates indignés : Depuis plusieurs mois, le locataire de la Maison Blanche émet des doutes sur la validité du scrutin à venir. Il martèle – sans le moindre élément concret à l’appui – que le recours accru au vote par correspondance en raison de l’épidémie de Covid-19 pourrait entraîner des fraudes massives.

« Il est illégal de voter deux fois lors d’une élection », a rappelé Karen Brinson Bell, directrice du Bureau des élections de Caroline du Nord. L’ancien candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders a vivement dénoncé les propos présidentiels.

« Pendant des années, Donald Trump a menti sur les  »fraudes électorales ». Aujourd’hui, il appelle les habitants de Caroline du Nord à commettre un délit en votant deux fois », s’est-il insurgé. « Ce président ne croit pas en la démocratie. C’est un autoritaire qui doit être vaincu », a-t-il ajouté.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/monde/2853659-20200904-presidentielle-americaine-twitter-facebook-epinglent-trump-suggere-electeurs-voter-deux-fois

© Bernard TRITZ

France : Élections Sénatoriales du 27/09/2020

Sénat ou Chambre Haute

Élections Sénatoriales du 27 septembre 2020

Bouches du Rhône (Marseille)

Ils seront élus par les Délégués désignés ou grands électeurs. Ce sont des élections politiques. Afin de siéger au Sénat.

Les candidats se font « reconnaître » par les instances départementales.

Voici ce que l’on trouve sur Wikipédia : les Sénateurs sortants, les candidats au remplacement.

Candidats Bouches du Rhône

Lire la Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_s%C3%A9natoriales_de_2020_dans_les_Bouches-du-Rh%C3%B4ne

© Par Bernard TRITZ

France, Prochaines élections, Sénatoriales

France, Prochaines élections, Sénatoriales – Les élections sénatoriales auront lieu en France, le dimanche 27 septembre 2020, afin de renouveler, la moitié des membres, de la chambre haute du Parlement.

Par Bernard TRITZ, édité le 26 août 2020 à 06h00

Ces élections étaient censées intervenir six mois après les deux tours des élections municipales — dont sont issues la quasi-totalité des grands électeurs —, mais la tenue de celles-ci est perturbée par la crise sanitaire mondiale liée à la propagation de la Covid-19.

De ce fait, si le premier tour de ce scrutin local se tient comme prévu le 15 mars, le second tour est reporté. Il est ainsi un temps envisagé que les élections sénatoriales se tiennent en septembre 2021.

Afin d’éviter tout décalage entre les scrutins municipaux et sénatoriaux.

Mais le second tour des élections municipales a finalement eu lieu le 28 juin 2020 et un décret, pris le lendemain, convoque les sénatoriales pour le 27 septembre suivant.

Cependant, en raison du report des élections consulaires du fait de la crise sanitaire, l’élection des sénateurs représentant les Français établis hors de France est repoussée d’un an.

Au moment des projets de réforme constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron, il était envisagé que ces élections se déroulent en 2021 et renouvellent la totalité des sièges. Les élections sont finalement annoncées pour le 27 septembre 2020, et l’élection des délégués le 10 juillet 2020, (il y a 5 semaines et 3 jours passés au moment de la rédaction de ce sujet).

Hémicycle du sénat français
Par Melencron

De fait : ces importantes élections sont assez méconnues du plus grand nombre.

Durant les prochains articles, nous allons développer un certain nombre d’aspects généraux et peut-être particuliers.

Lire la Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_s%C3%A9natoriales_fran%C3%A7aises_de_2020

Lire la Source : https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-senatoriales-2020

© Bernard TRITZ