Message de solidarité de Joe Biden

msn.com – parismatch.com – Le message de solidarité de Joe Biden à la France, 5 ans après les attentats de Paris.

Par Kahina Sekkai – parismatch.com – Publié le Vendredi 13 novembre 2020 à 18h10.

Joe Biden a adressé un message de solidarité à la France, cinq ans après les attentats de Paris.

P1 – © Jonathan Ernst / Reuters Joe Biden

Déjà prêt sur la scène internationale. Vendredi, Joe Biden a publié un message de solidarité à la France, cinq ans jour pour jour après les attentats de Paris. « Aujourd’hui, Jill et moi nous joignons au peuple français, cinq ans après les terribles attaques terroristes de l’EI à Paris, qui ont pris les vies de 130 personnes innocentes et ont blessé près de 500 autres. C’était une attaque non seulement envers le peuple de Paris mais envers notre humanité et nos valeurs communes. Mon administration travaillera fermement pour protéger la sûreté et la sécurité des Américains et de nos alliés et partenaires, en contrant le terrorisme et la violence extrémiste sous toutes ses forces -peu importe l’idéologie ou l’origine », écrit le « président-élu » Biden dans ce communiqué. « Nous restaurerons et améliorerons la coopération avec nos partenaires et alliés, dont la France, afin de faire face aux nombreux défis communs que nous rencontrons », a-t-il conclu.

Joe Biden était encore vice-président de Barack Obama en 2015, au moment des attentats. « Nous sommes avec la France. Cela va au-delà de nos condoléances. Nous partageons des renseignements, nous sommes pleinement engagés avec nos frères et sœurs français. Il n’y a qu’une chose que je veux que vous sachiez : nous reprendrons le dessus. À la seconde où nous renonçons et où nous changeons quoi que ce soit à l’ouverture de nos sociétés, c’est le moment où ils gagnent », avait-il déclaré à l’antenne de ABC7, le 16 novembre 2015.

Emmanuel Macron et Joe Biden se sont entretenus au téléphone dès mardi. Le prochain président américain a fait savoir à son futur homologue qu’il comptait « redynamiser les relations bilatérales et transatlantiques, notamment à travers l’Otan et l’Union européenne », marquant ainsi une différence avec Donald Trump et son bras de fer engagé avec l’Europe et l’Otan.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/le-message-de-solidarit%c3%a9-de-joe-biden-%c3%a0-la-france-5-ans-apr%c3%a8s-les-attentats-de-paris/ar-BB1aZv8U#image=1

© Par Bernard TRITZ

Tchétchénie, Ramzan Kadirov, accuse Macron d’inspirer les terroristes !

msn.com – Reuters – Le président tchétchène accuse Macron d’inspirer les terroristes.

Par Reuters – Publié le mardi 27 octobre 2020 à 17h10.

© Reuters/CHRISTOPHER PIKE LE PRÉSIDENT TCHÉTCHÈNE ACCUSE MACRON D’INSPIRER LES TERRORISTES

MOSCOU (Reuters) – Le président de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadirov, a accusé mardi Emmanuel Macron d’inspirer les « terroristes » en justifiant la publication de caricatures de Mahomet par le droit à la liberté d’expression.

« Vous forcez des gens à devenir terroristes, (…) en ne leur laissant pas le choix, en créant les conditions pour faire grandir l’extrémisme dans la tête des jeunes », a écrit Ramzan Kadirov dans un message posté sur le réseau social Instagram en s’adressant à Emmanuel Macron. « Vous pouvez carrément vous présenter comme le leader et l’inspiration du terrorisme dans votre pays.« 

L’Elysée n’a pu être joint pour un commentaire.

Ramzan Kadirov, ancien rebelle islamiste pendant les guerres de Tchétchénie des années 1990 devenu président avec l’appui du Kremlin, a minimisé le fait que l’assassin de Samuel Paty, un professeur de collège tué et décapité le 16 octobre dernier près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine en région parisienne, soit un réfugié d’origine tchétchène, déclarant qu’il avait grandi en France.

Tchétchénie – Paris : il y a de la friture sur le ligne !

Lors d’un hommage national rendu à l’enseignant la semaine dernière à la Sorbonne, Emmanuel Macron a déclaré que la France ne renoncerait pas aux caricatures, y compris celles de Mahomet, déclenchant la colère d’une partie du monde musulman.

(Andrew Osborn, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/le-pr%c3%a9sident-tch%c3%a9tch%c3%a8ne-accuse-macron-dinspirer-les-terroristes/ar-BB1arrHp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Paris : Cesser les appels au boycott !

msn.com – parismatch.com – La France appelle à faire « cesser » les appels au boycott provenant d’une « minorité radicale ».

Par la Rédaction de parismatch.com avec AFP – Publié dimanche 25 octobre 2020 à 21h00.

Emmanuel Macron a soulevé une vague de protestations et des appels au boycott de produits français lors de l’hommage national au professeur Samuel Paty, assassiné le 16 octobre dernier.

© SalamPix/ABACA

La France a appelé dimanche les gouvernements des pays concernés à faire « cesser » les appels au boycott de produits français et à manifester, provenant d’une « minorité radicale », leur demandant aussi d' »assurer la sécurité » des Français vivant sur leur sol. Ces appels au boycott, ainsi que des manifestations, ont été lancés dans le monde musulman après de récents propos du président Emmanuel Macron sur l’islam.

« Les appels au boycott sont sans aucun objet et doivent cesser immédiatement, de même que toutes les attaques dirigées contre notre pays, instrumentalisées par une minorité radicale », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Le ministère a déploré que « dans plusieurs pays du Moyen-Orient se sont développés au cours des derniers jours des appels au boycott de produits français, notamment agroalimentaires, ainsi que plus généralement des appels à manifester contre la France, dans des termes parfois haineux, relayés sur les réseaux sociaux ».

Ces appels « dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d’expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine », a estimé le ministère.

Pour Paris, en outre, ces mouvements « instrumentalisent à des fins politiques les propos tenus » par le président Emmanuel Macron le 2 octobre, lors de la présentation d’un projet de loi sur le « séparatisme islamiste », et la semaine passée, lors de l’hommage national au professeur Samuel Paty, assassiné le 16 octobre par un islamiste russo-tchétchène de 18 ans.

Pendant cet hommage, M. Macron a promis que la France continuerait de défendre les caricatures du prophète Mahomet, au nom de la liberté d’expression.

« Lutter contre l’islamisme radical » : Dimanche soir, le président français a diffusé plusieurs tweets, également en anglais et arabe, soulignant son rejet des « discours de haine » et qu’il continuera à défendre « le débat raisonnable ». « La liberté, nous la chérissons ; l’égalité, nous la garantissons ; la fraternité, nous la vivons avec intensité. Rien ne nous fera reculer, jamais », a écrit le chef de l’Etat. « Notre histoire est celle de la lutte contre les tyrannies et les fanatismes. Nous continuerons », a-t-il twitté, avant d’ajouter : « Nous respectons toutes les différences dans un esprit de paix (…) Nous nous tiendrons toujours du côté de la dignité humaine et des valeurs universelles ».

Dans son communiqué, le ministère a précisé que le projet de loi et les déclarations du président visent uniquement à « lutter contre l’islamisme radical, et à le faire avec les musulmans de France, qui sont partie intégrante de la société, de l’histoire et de la République françaises ».

Le Quai d’Orsay dit avoir mobilisé le réseau diplomatique français « pour rappeler et expliquer (aux autres pays) les positions de la France en matière de libertés fondamentales et refus de la haine ».

Paris a aussi demandé aux pays concernés de « se désolidariser de tout appel au boycott ou de toute attaque contre notre pays, d’accompagner nos entreprises et d’assurer la sécurité de nos compatriotes à l’étranger ».

Le ministre délégué au Commerce extérieur Franck Riester a indiqué dimanche soir à l’AFP être « en contact permanent avec les entreprises françaises concernées (par le boycott, NDLR) dans l’agroalimentaire », citant « Bel, Lactalis, et Danone ». « On aura demain des temps d’échanges un peu plus longs. On reste à observer l’évolution dans les jours qui viennent », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les premières conséquences de l’appel au boycott, il a répondu: « Il y a des impacts mais les chiffrer c’est trop tôt ».

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-france-appelle-%c3%a0-faire-cesser-les-appels-au-boycott-provenant-dune-minorit%c3%a9-radicale/ar-BB1anH3R#image=1

© Par Bernard TRITZ