Il a besoin de se faire soigner !

msn.com – lexpress.fr – « Il a besoin de se faire soigner » : Erdogan invite Macron à « des examens de santé mentale ».

Par lexpress.fr, publié le samedi 24 octobre 2020 à 20h30.

Le président turc s’en est pris ce samedi 24 octobre 2020 à son homologue français au sujet du projet de loi sur le séparatisme islamiste.

© afp.com/LUDOVIC MARIN Le président français Emmanuel Macron (D) et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, le 5 janvier 2018 à Paris

« Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est ‘allez d’abord faire des examens de santé mentale’. » Les termes employés par Recep Tayyip Erdogan à l’encontre d’Emmanuel Macron, dans un discours télévisé, ce samedi 24 octobre 2020, ont été d’une rare virulence.

« Macron a besoin de se faire soigner », a-t-il affirmé, s’interrogeant : « Quel problème a l’individu nommé Macron avec l’Islam et avec les musulmans ? » Erdogan a aussi prédit que le président de la République allait perdre la prochaine élection présidentielle en 2022 « parce qu’il n’a rien accompli pour la France ». « Vous passez votre temps à vous en prendre à Erdogan, ça ne vous rapportera rien », a encore affirmé son homologue turc.

L’Elysée a souligné dans la foulée « l’absence de messages de condoléances et de soutien du président turc après l’assassinat de Samuel Paty », l’enseignant décapité il y a une semaine dans un attentat islamiste à proximité de son collège de la banlieue parisienne. La présidence française relève aussi les « déclarations très offensives (de Recep Tayyip Erdogan) de ces derniers jours, notamment sur l’appel au boycott des produits français ».

Haut Karabakh : la France « pas honnête » : Il y a deux semaines, ce dernier avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l’islam » en France. Un projet de loi sur la lutte contre « les séparatismes » en France, qui vise l’islam radical, doit être présenté début décembre.

Il vise à renforcer la laïcité et à consolider les principes républicains en France et comporte plusieurs points susceptibles de provoquer des tensions avec la Turquie, comme le contrôle renforcé des financements des mosquées ou l’interdiction de la formation des imams à l’étranger.

Ce contentieux vient s’ajouter à une longue liste de désaccords entre Macron et son homologue turc, qui prend régulièrement la défense des minorités musulmanes dans le monde. Des tensions en Méditerranée avec la Grèce au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Nagorny Karabakh, où Ankara soutient l’Azerbaïdjan contre l’Arménie, de nombreux dossiers opposent actuellement Paris et Ankara.

Ce samedi, Erdogan a aussi accusé la France – coprésidente du groupe de médiateurs dit de Minsk sur le Haut Karabakh – d’être responsable de « l’occupation » d’une partie du territoire de l’Azerbaïdjan par des séparatistes pro-arméniens. « Vous pensez pouvoir restaurer la paix en envoyant des armes aux Arméniens, vous ne pourrez pas car vous n’êtes pas honnêtes », a-t-il ajouté.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/il-a-besoin-de-se-faire-soigner-erdogan-invite-macron-%c3%a0-des-examens-de-sant%c3%a9-mentale/ar-BB1amwqp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Google & Apple privés de leurs applications préinstallées ?

msn.com – 20minutes.fr – Smartphones : Google et Apple bientôt privés de leurs applications préinstallées ?

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié dimanche 11 octobre 2020 à 16h00.

L’Union Européenne veut éviter que les constructeurs, notamment Google et Apple, abusent de leur position en imposant leurs propres applications sur leurs smartphones, entravant ainsi la concurrence.

© Geeko Comment utiliser la fonction Accès guidé sur iPhone ou iPad

PROJET DE LOI – L’Union Européenne veut éviter que les constructeurs, notamment Google et Apple, abusent de leur position en imposant leurs propres applications sur leurs smartphones, entravant ainsi la concurrence.

Après avoir condamné Google pour abus de position dominante et être parvenue à lui imposer de proposer des alternatives à Chrome sur Android, l’Union européenne pourrait bien aller plus loin et interdire aux constructeurs de smartphones de préinstaller leurs propres applications sur leurs appareils. Un projet de loi allant dans ce sens a ainsi été rédigé, rapporte le Financial Times. Sont notamment visés Google et Apple.

Ce projet de loi de l’Union européenne s’intégrerait à un règlement plus large visant les services numériques. L’objectif serait d’offrir plus de liberté aux consommateurs en empêchant les constructeurs de préinstaller leurs propres applications sur des smartphones ou des ordinateurs ce qui peut être considéré comme une entrave à la concurrence.

Les grands acteurs de la tech pourraient également être interdits d’imposer leurs propres logiciels à d’autres entreprises ou d’empêcher leurs utilisateurs de supprimer les applications natives sur leurs appareils.

Pas gagné : Si les agissements des constructeurs de smartphones et/ou d’ordinateurs peuvent effectivement être vus comme une forme d’abus de position dominante ou d’entrave à la concurrence, la présence d’applications préinstallées sur les appareils a également ses bons côtés. Les consommateurs moins à l’aise avec les technologies n’ont en effet pas à s’inquiéter de devoir installer telle ou telle application ou de télécharger tel logiciel. Les appareils sont prêts à l’emploi.

Or, le cas de Google pourrait être un exemple. À la suite des pressions de l’UE, la firme de Mountain View a en effet sélectionné plusieurs navigateurs web alternatifs à proposer aux utilisateurs d’Android. Lorsque ces derniers lancent leur smartphone pour la première fois, celui-ci leur demande quel navigateur Web ils souhaitent installer. Le processus n’est donc pas particulièrement compliqué et pourrait être adapté au choix d’autres types d’applications et services sur smartphones et ordinateurs. À voir si le projet de loi de l’UE se concrétise au cours des prochains mois ou années. Une chose est sûre, la pilule aura du mal à passer auprès des acteurs de la tech.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/smartphones-google-et-apple-bient%C3%B4t-priv%C3%A9s-de-leurs-applications-pr%C3%A9-install%C3%A9es/ar-BB19UKzB?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Union européenne : imposer aux géants de la Tech

msn.com – ouest-france.fr – L’Union européenne imposera aux géants de la tech de partager leurs données.

Avec Reuters – Publié le mercredi 30 septembre à 12h00.

© Abhishek Chinnappa/REUTERS L’UE souhaite que les grands groupes de la tech partagent leurs données avec les plus petits.

L’Union européenne pourrait aussi annoncer, d’ici la fin de l’année, de nouvelles règles strictes qui renforceront les obligations des réseaux sociaux et leurs responsabilités quant au contenu de leurs plateformes.

L’Union européenne s’apprête à imposer aux grandes entreprises technologiques de partager leurs données clients avec de plus petits concurrents, a rapporté mercredi le Financial Times, citant une version préliminaire d’un texte à venir sur les services numériques. « Les entreprises comme Amazon et Google ne doivent pas utiliser les données collectées pour leurs propres activités commerciales à moins de les rendre accessibles aux utilisateurs professionnels des mêmes activités commerciales », écrit le quotidien britannique.

Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la politique de la concurrence, pourrait annoncer d’ici la fin de l’année de nouvelles règles strictes qui renforceront les obligations des réseaux sociaux et leurs responsabilités quant au contenu de leurs plateformes.

Ce texte suggère également que les géants de la tech ne pourront plus, à l’avenir, accorder un traitement préférentiel à leurs propres services sur leurs sites ou leurs plateformes. Enfin, les grandes entreprises technologiques ne devraient plus être autorisées à préinstaller leurs propres applications sur des périphériques tels que des ordinateurs portables ou des téléphones, ni forcer d’autres entreprises à préinstaller exclusivement leurs logiciels.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/lunion-europ%c3%a9enne-imposera-aux-g%c3%a9ants-de-la-tech-de-partager-leurs-donn%c3%a9es/ar-BB19z4YM?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ