Forfait illimité – un problème ?

msn.com – bfmtv.com – Pollution numérique : « Le forfait illimité n’est pas le vrai problème », selon Xavier Niel

Par BFMTV.com – Publié le vendredi 16 octobre 2020 à 13h15.

© – Xavier Niel (Free) sera sur RMC et BFMTV mercredi 11 janvier 2012.

En juin, le Sénat publiait un rapport de 70 pages sur l’impact environnemental du numérique. Les sénateurs avaient alors remis une série de 25 propositions pour réduire la facture. Ils ont notamment réclamé la fin des forfaits illimités.

Interrogé sur le sujet dans le journal Les Echos, Xavier Niel, le patron de Free assure que le forfait illimité « n’est pas le vrai problème ».

« Nos réseaux ont une consommation d’énergie faible. Et l’illimité répond en plus à une demande du consommateur. Regardez les besoins pendant le confinement. Si vous commencez à dire aux Français « arrêtez de consommer de la data », ils vont vous répondre que c’est leur liberté. Il existe déjà beaucoup de restrictions, si en plus on en rajoute tous les jours… », détaille Xavier Niel.

« Les opérateurs télécoms peuvent faire du punitif, certes, en faisant payer plus cher ceux qui consomment le plus. Mais ce serait juste revenir en arrière. Qui a envie de cela? », s’interroge le patron de Free.

« Repenser la consommation et le renouvellement de nos smartphones » : Selon Xavier Niel, il faudrait plutôt regarder du côté du renouvellement des smartphones pour protéger l’environnement. « Ce qui pollue, ce n’est pas la 5G. Ce sont nos smartphones et nos PC », a-t-il affirmé. L’une des pistes envisagées serait d’encourager les Français à ne pas changer leur appareil chaque année. Pour cela, les opérateurs pourraient cesser de les subventionner.

« Une politique environnementale ambitieuse devrait, me semble-t-il, amener à repenser la consommation et le renouvellement de nos smartphones. […] Toute politique qui viserait à promouvoir l’achat d’un nouveau terminal mobile alors que celui qu’on possède a encore quelques années de vie irait à contre-courant de la volonté de réduire l’empreinte énergétique du secteur », soutient Xavier Niel.

Le patron de Free est aussi revenu sur les craintes liées à la 5G. Plusieurs élus écologistes ont demandé un moratoire pour évaluer les conséquences de la 5G sur la santé. Mais les élus locaux comme les maires ne peuvent que ralentir l’implantation d’antennes sur leur territoire par de simple arrêtés d’opposition. Ils ne pourront pas s’y opposer. Orange a d’ailleurs déjà présenté ses premiers forfaits 5G.

« Nous n’avons pas le choix [que d’entendre les peurs]. Si l’on décide de les balayer d’un revers de main, cela ne fait qu’aggraver le problème. Mais c’est très compliqué, car cela relève du domaine de l’irrationnel. Le paradoxe, c’est que nous avons tous de plus en plus recours à la technologie dans notre quotidien et que cela contribue sans doute à nourrir des peurs », avance Xavier Niel.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) devrait publier son rapport sur le sujet en 2021.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/pollution-num%c3%a9rique-le-forfait-illimit%c3%a9-nest-pas-le-vrai-probl%c3%a8me-selon-xavier-niel/ar-BB1a5FSR#image=1

© Par Bernard TRITZ

5G – Le défi de l’obsolescence

msn.com – lepoint.fr – Face à l’arrivée des nouveaux smartphones 5G, le défi de l’obsolescence et du recyclage.

Par lepoint.fr avec AFP – Publié le mercredi 14 octobre 2020 à 15h45.

© Fournis par Le Point

Comment limiter l’empreinte environnementale des smartphones alors que des centaines de millions d’appareils 5G s’apprêtent à inonder le marché ? Dans le sillage du gouvernement français, opérateurs et entreprises spécialisées accélèrent dans le recyclage et le reconditionnement pour allonger la durée de vie des mobiles.

Les analystes sont unanimes : le nouvel iPhone, présenté mardi par Apple, est le « catalyseur » qui manquait pour lancer le boom des smartphones 5G. Pile au moment où la nouvelle génération de téléphonie mobile commence à prendre forme avec des premières offres commerciales effectives d’ici la fin de l’année.

De quoi accélérer le phénomène de renouvellement des terminaux, qui représentent déjà 80 % de l’empreinte environnementale du numérique, selon un rapport du Sénat, et une hausse mécanique de la consommation des ressources naturelles, craignent plusieurs ONG et associations de défense de l’environnement.

Or déjà 100 millions de smartphones d’anciennes générations « dorment dans les tiroirs des Français », a rappelé jeudi dernier Cédric O, le secrétaire d’État chargé du numérique, à l’occasion d’un colloque sur le sujet.

Car comme l’a déploré fin septembre son président Sébastien Soriano, l’autorité de régulation des télécoms (Arcep) est « démunie » pour encadrer la manière dont « on pousse » les clients à renouveler leurs smartphones « que ce soit par des pratiques commerciales qui donnent des rabais ou que ce soit par obsolescence logicielle ».

« Trou béant dans la raquette » : « Aujourd’hui, le trou béant dans la raquette, c’est la question des terminaux. C’est l’urgence absolue », a-t-il répété mardi.

Pour tenter d’endiguer le phénomène, le gouvernement vient d’annoncer plusieurs mesures pour prolonger leur durée de vie, en favorisant par exemple la réparabilité et l’attractivité des appareils reconditionnés, avec le soutien des opérateurs.

Orange et SFR ont déjà lancé un programme ambitieux en la matière. Le premier opérateur français s’est même engagé début octobre à faire passer de 2 % à 10 % la part des téléphones d’occasion remis à neuf vendus en boutique, où il y aura désormais un espace dédié.

« Le lancement de la 5G est un levier fondamental » pour y arriver, estime Fabienne Dulac, présidente d’Orange France.

« Si nous lançons ce programme maintenant, c’est parce que nous voulions avoir le temps de faire la pédagogie du marché et du consommateur avant l’arrivée de la 5G. On sait que cela prend un peu de temps », ajoute-t-elle !

De quoi créer des opportunités économiques pour des acteurs spécialisés dans ce marché estimé à 500 millions d’euros tels que Back Market, Smaaart ou Recommerce, sans parler des multiples « créations d’emplois » à la clé.

« On s’adresse des personnes qui n’ont pas les moyens d’acheter du neuf, qui ne cherchent pas à allier (téléphone) et nouvelle technologie ou qui n’ont pas besoin de la 5G » explique à l’AFP Benoît Varin, cofondateur de Recommerce.

Métaux rares recyclés « à 100 % » : Fondée en 2009, la start-up a réalisé 75 millions de chiffre d’affaire l’an dernier, en hausse de 25 % sur un an, alors que plus de 2,2 millions de smartphones reconditionnés ont été vendus en France en 2019, selon GfK. Loin des déboires du concurrent Remade, qui a dû procéder à plus de 200 licenciements au début de l’année…

Autre activité « éco-responsable » à fort potentiel : le recyclage des « terres rares », métaux indispensables à la fabrication des écrans et autres composants qui composent les smartphones, dont l’extraction est très polluante.

Apple, qui entend réduire à « zéro » son impact sur le climat d’ici 2030, a annoncé mardi que les nouveaux iPhone « utiliseront pour la première fois des terres rares recyclées à 100 % dans tous les aimants », notamment ceux du nouvel appareil photo.

« Greenwashing » ou signe d’une nouvelle ère ? « Il n’y a plus aucun verrou technologique à pouvoir réintégrer les métaux qui sont issus de vieux téléphones dans la fabrication de nouveaux types d’appareils. Un téléphone 5G peut être tout à fait composé de métaux recyclés à 100 % », assure à l’AFP Serge Kimbel, fondateur de l’entreprise spécialisée Morphosis, qui souhaite inciter les fabricants à fonctionner en « boucle fermée ».

Si les smartphones représentent « moins de 1 % » des déchets électroniques traités par cette société française, cette activité a été multipliée « par 10 en cinq ans » pour un chiffre d’affaire autour du million d’euros.

14/10/2020 16h26’50’’ – Paris (AFP) – © 2020 AFP

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/face-%C3%A0-l-arriv%C3%A9e-des-nouveaux-smartphones-5g-le-d%C3%A9fi-de-l-obsolescence-et-du-recyclage/ar-BB1a0Nd3?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Smartphones : Batteries longues durée ?

msn.com – gqmagazine.fr – Les smartphones dont les batteries ont la plus longue durée de vie.

Par Paloma González – gqmagazine.fr – Publié dimanche 04 octobre 2020 à 09h10

© Getty iphone

Les batteries des smartphones ne sont pas faites pour durer éternellement, elles s’usent et cela signifie qu’au bout d’un certain temps, la charge commence à durer moins longtemps et que vous devez transporter votre chargeur partout avec vous. Lorsque l’on achète un smartphone, il y a certaines caractéristiques que tout le monde a (ou devrait avoir) en tête, une mémoire très importante, un appareil photo puissant, un écran de bonne taille et de bonne résolution, et les dimensions exactes pour pouvoir être transporté dans une poche sans problème, mais, beaucoup oublient que, sans une bonne batterie, ce petit bloc de métal, de plastique et de verre peut rapidement s’avérer inutile.

Il est essentiel d’avoir une batterie longue durée, surtout si vous faites partie de ces gens distraits qui laissent toujours leur chargeur à la maison ou qui pensent qu’ils n’en auront pas besoin pendant la journée. Tout ce que vous faites avec votre téléphone consomme de la batterie et peut se retrouver à court de “jus” si vous ne choisissez pas le bon pour toutes vos activités. D’autre part, les experts ont déjà expliqué que, après des mises à jour comme celle de l’iOS 14, vous pouvez remarquer que la batterie dure encore moins longtemps (quelques jours). Ainsi, même si ce n’est pas ce qu’il y a de plus amusant dans un smartphone, c’est un sujet que vous devez garder à l’esprit avant d’en acheter un nouveau. Le vendeur du magasin n’a peut-être pas toutes les spécificités en tête, mais les experts de Digital Trends ont déjà analysé tous les smartphones les plus populaires et ont constaté que certains sont plus puissants en termes de batterie (et cela peut vous sauver si vous êtes dans un endroit sans accès à l’électricité).

© Fournis par GQ Galaxy Note 20 Ultra Los nuevos Galaxy Note 20 Ultra de Samsung Cortesía Samsung

Quels sont les smartphones qui ont la plus longue durée de vie de la batterie ?

Huawei P40 Pro : Le P40 Pro dispose d’une batterie de 4200 mAh qui, au moins à l’état neuf, promet de durer jusqu’à deux jours sans avoir à être rechargée. Ce téléphone dure jusqu’à 18 heures pour la diffusion de vidéos en continu et 94 heures lorsqu’il n’est pas utilisé. De plus, il dispose d’une charge rapide qui fait passer la batterie de 5 à 100 % en un peu plus d’une heure, et d’une option de charge intelligente qui alimente la batterie progressivement pendant la nuit. La caméra du Huawei P40 Pro offre également une très bonne qualité d’image.

Moto G7 Power : Avec une utilisation modérée, ce téléphone promet également une durée de vie allant jusqu’à deux jours sans avoir à être rechargé. Il dispose d’une batterie de 5 000 mAh et d’un mécanisme de charge rapide Turbo Power de 15W. Ce smartphone n’est pas aussi puissant que ceux de Motorola et d’autres marques, mais il est équipé d’un appareil photo de 12 MP. Motorola a une version plus puissante, le Moto G7, mais celui-ci a une batterie moins durable.

iPhone 11 Pro : Design, bonne caméra, écran haute résolution et bonne batterie. Celle-ci dure jusqu’à 12 heures sans recharge, avec une utilisation modérée, et a la capacité de charger de 0 à 100 % en une heure seulement. La batterie de l’iPhone 11 Pro a une durée de vie plus longue que celle du 11 Pro Max.

Samsung Galaxy S10 Plus : Le Galaxy S10 Plus est doté d’une batterie de 4 100 mAh, qui est très performante et durable. Ce téléphone n’est pas aussi compact que les autres, mais sa batterie dure jusqu’à 12 heures en cas d’utilisation modérée (y compris la vidéo en continu), bien qu’il ne soit pas très rapide à recharger – ce qui prend environ 1 heure 45 minutes. Ce téléphone est doté d’une option Wireless Power Share, qui vous permet de charger sans fil d’autres produits compatibles avec le Qi.

Via GQ México y Latinoamérica.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/les-smartphones-dont-les-batteries-ont-la-plus-longue-dur%C3%A9e-de-vie/ar-BB19Ghx3?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Smartphone, désinstaller les applis par défaut

msn.com – clubic.com – L’UE veut que vous puissiez désinstaller les applis « par défaut » de votre smartphone.

Par Edouard Luquet – Publié le vendredi 02 octobre 2020 à 13h00

© Fournis par Clubic

Renouveler une règlementation vieille de 20 ans : Marre des applications préinstallées sur votre smartphone ? Le Financial Times a mis la main sur le brouillon d’un texte de loi européen qui pourrait changer la donne.

La Commission européenne travaille effectivement sur le Digital Services Act, un paquet législatif visant à mettre à jour la régulation de services numériques en ligne, vieille de 20 ans. Réseaux sociaux, plateformes e-commerce, GAFAM, constructeurs de terminaux : avec ce corpus juridique, tous les acteurs du numérique pourraient se voir imposer de nouvelles obligations.

Les systèmes d’exploitation et les app stores n’y échapperaient pas. Selon le Financial Times, le Digital Services Act permettrait aux utilisateurs de désinstaller les applications par défaut des smartphones. Pour les fabricants, cela impliquerait de dissocier les applications du microprogramme de base, tout en s’assurant que le téléphone fonctionne bien sans ces apps.

La puissance des GAFAM dans le viseur : D’autres mesures contenues dans le Digital Services Act pourraient interdire les marques d’utiliser les données récoltées sur leur plateforme dans un but commercial, à moins de les rendre « accessibles aux utilisateurs commerciaux actifs dans les mêmes activités commerciales. » Comprenez : les données récoltées dans un but commercial par Google Play Store ou l’App Store d’Apple devront être ouvertes aux concurrents.

Panique chez les géants du numérique ? Pas encore, car le Digital Services Act n’est encore qu’à l’état de brouillon. D’ici son adoption, le texte pourra subir de nombreuses modifications.

Côté calendrier, la Commission vient de clôturer une phase de consultation en septembre. Un premier texte devrait être mis sur la table début 2021. Ce sera ensuite au tour du Parlement et des États-membres d’amender ce texte.

Sources : GSM Arena, Sam Mobile

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/l-ue-veut-que-vous-puissiez-d%C3%A9sinstaller-les-applis-par-d%C3%A9faut-de-votre-smartphone/ar-BB19Duy1?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Nokia : 3 smartphones, prix compétitifs

20minutes.fr – High-tech – Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs. SMARTPHONES : Seul le modèle 8.5 est compatible avec la 5G

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 24/09/20 à 15h31 — Mis à jour le 24/09/20 à 15h31

Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs — Geeko

HMD Global, constructeur des smartphones Nokia, vient de lever le voile sur trois nouveaux modèles de téléphone. Avec les Nokia 8.3, 2.4 et 3.4, HMD vise le marché de l’entrée et du milieu de gamme.

Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs – Geeko

Présenté en mars dernier, le nouveau smartphone du constructeur finlandais embarquera un processeur Snapdragon 765G. Un modèle milieu de gamme axé gaming, mais qui est surtout compatible avec la 5G. Il sera disponible en version 6Go de RAM avec 64 Go d’espace de stockage, ainsi qu’en version 8Go de RAM avec 128 Go de stockage. Grâce à son port microSD, le Nokia 8.3 5G pourra disposer d’un plus grand espace de stockage, jusqu’à 400 Go.

Visuellement, le Nokia 3.8 5G ressemble à beaucoup d’autres smartphones, mais c’est surtout au niveau du design de son bloc photo que le téléphone se distingue. D’assez petite taille, le socle photo du Nokia 8.3 5G est circulaire et arbore 4 caméras ; un capteur Zeiss 64Mp, un ultra grand-angle de 12MP, un capteur de profondeur de 2Mp et un capteur macro de 2MP.

Le téléphone affiche sur un écran LCD poinçonné de 6,7 pouces, avec une définition FHD +. Il embarque également une batterie de 4500 mAh, ainsi qu’un port jack et un capteur d’empreinte situé sur le bouton d’alimentation. Des caractéristiques qui font de lui un smartphone milieu de gamme plutôt sympathique.

Le smartphone sera disponible au prix de 579,99 euros pour le modèle 6Go de RAM et 64 Go de stockage et de 649,99 euros pour le modèle 8Go de RAM et 128 Go de stockage.

Deux smartphones très accessibles  : En parallèle de l’annonce du Nokia 8.3 5G, HMD a dévoilé deux modèles d’entrée de gamme à moins de 200 euros. Le Nokia 3.4 reprend le design du modèle milieu de gamme, avec le même socle photo circulaire sur son dos. Les capteurs ne sont cependant pas les mêmes. Au nombre de trois, on retrouve un capteur principal de 13Mp, un capteur de profondeur de 2Mp et ultra grand-angle de 5Mp. À l’avant, on retrouve là aussi un écran poinçonné, mais il s’agit d’une dalle HD + (750 x 1560), avec une caméra selfie de 5Mp.

C’est sous le capot que les différences sont plus frappantes. Le Nokia 3.4 embarque une puce Snapdragon 460 et seulement 3Go de RAM. Il n’est proposé que dans une seule version, avec un espace de stockage de 64Go extensible jusqu’à 512Go. Enfin, il embarque une batterie de 4000 mAh et un port jack.

Le smartphone sera commercialisé au prix de 149,99 euros dès la mi-octobre et sera disponible en trois couleurs ; gris, bleu et rose.

Enfin, le Nokia 2.4 se veut particulièrement accessible. C’est pourquoi il fait quelques concessions par rapport à ses grands frères. Doté d’un processeur MediaTek Gelio P22, de 2Go de RAM et de 32 Go de stockage, le Nokia 2.4 affiche des caractéristiques légères.

On notera tout de même le double capteur dorsal de 13Mp et de 2Mp, ainsi que la caméra « en goutte » sur la face avant de 5Mp. Il embarque une dalle HD + (720 x 1600) de 6,5 pouces. Comme les deux autres, sa mémoire est extensible – jusqu’à 512 Go – et il intègre un port jack. Enfin, sa batterie de 4500 mAh devrait lui assurer une jolie autonomie.

Commercialisé à la mi-octobre, le Nokia 2.4 sera vendu 129,99 euros et sera lui aussi disponible en trois coloris.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2868599-20200923-nokia-commercialise-3-nouveaux-smartphones-a-des-prix-competitifs

© Par Bernard TRITZ

Samsung va fermer son service cloud

20minutes.fr – High-tech – Samsung va bientôt fermer son service cloud. SAUVEGARDE : Le Samsung Cloud fermera ses portes le 30 juin 2021.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 06/09/20 à 10h05 — Mis à jour le 06/09/20 à 10h05

Samsung va fermer son service cloud — Geeko

La firme sud-coréenne s’apprête à tirer un trait sur son service de stockage dans le cloud. En prévision de cette mise à la retraite de Samsung Cloud, les utilisateurs de la plateforme recevront un mail dans les prochains jours leur expliquant la marche à suivre pour extraire ou transférer leurs fichiers vers un autre service dans le cloud.

Si vous vous êtes enregistré sur Samsung Cloud, il vaudrait mieux vous préparer à la disparition du service. Pour rappel, c’est sur celui-ci que sont logiquement sauvegardées vos photos et vidéos, mais aussi vos musiques.

À compter du 5 octobre, il ne sera plus possible de rejoindre le service pour synchroniser ses fichiers. Les utilisateurs seront invités à migrer vers la solution de Microsoft, OneDrive. Un outil pour faciliter la transition sera mis en place à cette adresse, à compter de cette date. Samsung proposera également la marche à suivre pour télécharger l’ensemble de ses fichiers.

Les abonnés seront remboursés : À partir du 1er avril 2021, la synchronisation des photos, vidéos et autres fichiers ne sera plus disponible. La migration facilitée vers OneDrive prendra fin. Quant à ceux qui auraient souscrit à un abonnement Premium, une partie de leur abonnement leur sera remboursée. Enfin, Samsung Cloud fermera totalement ses portes le 30 juin 2021.

Samsung précise dans son mail que les données sauvegardées sur son cloud seront supprimées peu après que la procédure de migration vers One Drive ou que le téléchargement des fichiers ait été initié. Il faudra donc ne rien oublier.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2853011-20200903-samsung-va-fermer-son-service-cloud

Je viens de recevoir la confirmation par email, voir copie partielle ci-dessous :

Email reçu ce jour lundi 07 septembre 2020 à 16h38 heure de Paris

© Par Bernard TRITZ

Covid-19 : une énorme faille découverte

msn.com – Actualité – Technologie – Digital – Covid-19 : une énorme faille découverte dans l’API de contact tracing conçue par Apple et Google.

Par Gilbert KALLENBORN – Vendredi 04 septembre 2020 à 19h19

Un manque de synchronisation dans le renouvellement des codes envoyés par Bluetooth permet de suivre une personne à la trace. C’est justement ce que voulaient éviter les deux géants de l’informatique.

© 01net.com Covid-19 : une énorme faille découverte dans l’API de contact tracing conçue par Apple et Google

Les chercheurs Serge Vaudenay et Martin Vuagnoux, de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) viennent de révéler une importante faille dans la technologie de contact tracing d’Apple et Google, à savoir l’interface de programmation « Exposure Notifications ». Cette vulnérabilité permet, par une simple collecte passive des messages Bluetooth dans une zone, de suivre une personne à la trace.

En théorie, ce risque ne devrait pas exister, car les trames diffusées par les smartphones au travers du système d’Apple et Google contiennent des pseudonymes et des adresses MAC Bluetooth qui sont générés de façon aléatoire et changés toutes les 15 minutes. Mais en réalité, ce renouvellement n’est pas toujours synchrone. Il arrive que l’adresse MAC soit modifiée avant le pseudonyme, ou inversement. Ce décalage trivial permet alors d’associer les nouvelles valeurs aux anciennes, et donc de réaliser un suivi.

© 01net.com Image

Les chercheurs ont baptisé cette attaque « Petit poucet ». En effet, les trames intermédiaires, qui contiennent à la fois une ancienne valeur et une nouvelle, jouent un peu le rôle des petits cailloux blancs dans ce conte d’enfant. En les collectant, elles permettent de ne jamais perdre le fil dans les renouvellements des identifiants.

Dans une vidéo de démonstration, les chercheurs expliquent avoir testé 8 smartphones compatibles avec l’application SwissCovid, qui utilise l’interface de programmation « Exposure Notifications ». Résultat : cinq d’entre eux étaient vulnérables.

Les chercheurs ont également pu exploiter cette faille dans d’autres applications utilisant cette même technologie, telle que Corona-Warn en Allemagne, StoppCorona en Autriche ou Immuni en Italie. Il est d’ailleurs probable que toutes les applications fondées sur « Exposure Notifications » soient vulnérables. L’application française StopCovid n’est évidemment pas concernée, car elle ne s’appuie pas sur le système d’Apple et Google.

La balle est maintenant dans le camp de ces deux géants informatiques qui doivent fournir un patch. Un travail que les chercheurs ne pouvaient pas faire, car l’API n’est pas entièrement open source. Ce qui est dommage.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/covid-19-une-%c3%a9norme-faille-d%c3%a9couverte-dans-lapi-de-contact-tracing-con%c3%a7ue-par-apple-et-google/ar-BB18IvIN

Par Bernard TRITZ

Cybersécurité : Android énorme faille…

20minutes.fr – High-tech – Android : Une énorme faille de sécurité touche 40 % des smartphones dans le monde. CYBERSÉCURITÉ – Le processeur d’une puce équipant de très nombreux smartphones recèle plus de 400 extraits de code vulnérables.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 11/08/20 à 14h37 — Mis à jour le 11/08/20 à 14h37

Image d’illustration de l’entreprise Qualcomm. — Ng Han Guan/AP/SIPA

Des millions de smartphones fonctionnant sous Android présentent une sérieuse faille de sécurité. Tous les téléphones équipés de puces Snapdragon, produites par l’Américain Qualcomm, sont concernés, rapporte le média tech Gizmodo.

Ces puces sont présentes dans les smartphones de nombreux constructeurs : Google, Samsung, Xiaomi, LG ou OnePlus. Quatre téléphones sur dix vendus en 2019 en posséderaient une. C’est le spécialiste en cybersécurité Check Point qui a détecté de nombreuses failles de sécurité dans le composant.

Des correctifs mis en place au fur et à mesure : Le processeur de signal numérique (DSP) abriterait pas moins de 400 extraits de code vulnérables. Les chercheurs ont baptisé cet ensemble de failles « Achille » (en référence au fameux talon). Ces vulnérabilités fourniraient aux pirates des accès potentiels au contenu des smartphones.

Check Point a informé Qualcomm, plusieurs autorités publiques et les fabricants de smartphones concernés. Qualcomm a admis l’existence des failles et assuré, dans un communiqué relayé par CNet, « travailler à mettre en place les moyens de réduction [des risques] nécessaires ». L’entreprise recommande aux utilisateurs de faire des mises à jour au fur et à mesure que des correctifs seront disponibles.

Qualcomm assure qu’aucune utilisation malintentionnée des failles ne lui a été rapportée. De potentiels hackers pourraient bloquer des données à distance, implanter des malwares dans le smartphone ou encore accéder aux fichiers et à la localisation d’un utilisateur après l’installation d’un logiciel espion.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2837975-20200811-android-enorme-faille-securite-touche-40-smartphones-monde

© Par Bernard TRITZ

Smartphones Android plus de 2 Go de RAM

20minutes.fr – High-tech – Les smartphones Android embarqueront désormais tous plus de 2 Go de RAM. ANDROID : Google va rendre l’utilisation d’Android Go, la version allégée de son système d’exploitation mobile, obligatoire sur certains smartphones.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 24/07/20 à 17h30 — Mis à jour le 24/07/20 à 17h30

Android : Google corrige 49 failles de sécurité — Geeko

L’arrivée d’Android 11, la nouvelle mise à jour majeure d’Android, pourrait avoir un impact sur les nouveaux smartphones d’entrée de gamme. Selon un document récupéré par XDA Developers intitulé « Guide de configuration des appareils Android 11 Go », Google prévoit en effet d’imposer l’installation de la version allégée d’Android sur les téléphones équipés de 2 Go de RAM ou moins.

Depuis le lancement d’Android Go en 2017, la firme de Mountain View laissait le choix aux constructeurs de smartphones d’installer ou non cette version moins gourmande en ressources sur leurs appareils d’entrée de gamme. Jusqu’à présent, Google recommandait d’installer cette version sur les appareils équipés d’1 Go de RAM ou moins.

Un nouveau standard : Pour pousser les fabricants à adopter cet OS, Google avait lancé des versions allégées de ses applications. Malgré cela, les fabricants de smartphones semblent avoir boudé le système d’exploitation light. Aux grands maux, les grands remèdes, selon le document récupéré par XDA Developers, Google prévient les constructeurs que « tous les nouveaux produits lancés avec Android 11, s’ils ont 2 Go de RAM ou moins, doivent […] être lancés comme un appareil Android Go ».

Cette politique s’appliquera également aux smartphones lancés sous Android 10 dès le quatrième trimestre de 2020. Google indique également que les téléphones d’entrée de gamme devront impérativement embarquer au moins 512 Mo de RAM sans quoi ils ne pourront pas profiter des Google Mobile Services (Chrome, YouTube, Maps) ni du Play Store.

Ce changement devrait avoir des effets bénéfiques pour les futurs nouveaux propriétaires de smartphones d’entrée de gamme puisque l’OS Go, moins gourmand, permettra une expérience plus fluide qu’avec Android 10 ou 11, des OS particulièrement lourds.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2827787-20200723-les-smartphones-android-embarqueront-desormais-tous-plus-de-2-go-de-ram