Windows 10 : Grosse Mise à Jour

Bonjour à tous !

Ce mercredi 11 novembre 2020 à 03h40, une GROSSE Mise à Jour s’est imposée. Imposée est le mot qui convient. Ils savent ce qu’ils font. Ils proposent par écrit dans le texte du message de la Mise à Jour de le faire de façon anodine.

Le pillage existe, il est reconnu, organisé.

Comment puis-je supporter ça ? C’est fou !

Capture 1
Capture 2
Capture 3
Capture 4

Parlons, évoquons cet article pour un(e) personne qui n’aurait que l’ADSL au débit moyen de 9 Mbits, il lui aurait fallu au minimum 20 heures pour que la Mise à jour se face. Soit 2 journées de travail.

Je propose que l’UNION EUROPÉENNE condamne Microsoft à indemniser chaque personne à hauteur de 1.000,00€ chacune, plus 5.000,00€ pour chaque utilisateur, pour toutes les Mises à Jour depuis la création de Windows 10, pour toutes les pertes de temps, d’argent, la Taxe Carbone Etc.

© Par Bernard TRITZ

Windows : Grave faille de sécurité

msn.com – 20minutes.fr – Windows : Découverte d’une grave faille de sécurité exploitée par des pirates.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le Vendredi 06 novembre 2020 à 18h30.

Un patch correctif est attendu pour le 10 novembre 2020.

© Geeko Windows 10 : Microsoft publie une mise à jour corrigeant 72 bugs

CYBERSÉCURITÉ – Un patch correctif est attendu pour le 10 novembre 2020 : Le système d’exploitation de Microsoft présente une nouvelle fois une importante faille de sécurité. Cette dernière est de type « zero-day », c’est-à-dire qu’elle a été révélée avant même qu’un patch correctif ne soit déployé. Elle représente donc un risque plus important encore pour la sécurité des machines sous Windows. Un risque qui aurait pu être évité.

Microsoft a en effet été prévenu de la faille par les chercheurs de Project Zero, une équipe de spécialiste en cybersécurité de chez Google, qui ont mis le doigt sur la vulnérabilité de Windows 10. Une faille que l’équipe de chercheurs a découverte à la suite d’une attaque en deux coups. Des pirates informatiques ont d’abord visé une faille au sein de Chrome pour s’attaquer à la brèche au sein de Windows, preuve que cette dernière a été exploitée.

Un patch arrive très bientôt : Pour donner suite à cette découverte, les chercheurs de Project Zero ont prévenu Microsoft et lui ont donné un délai pour apporter un correctif à la faille. Malheureusement, la firme de Redmond n’a pas publié de correctif dans le temps imparti. Les détails de la brèche de Windows ont donc été révélés sans qu’aucun patch correctif ne soit encore disponible.

Selon le rapport de Project Zero, la faille de sécurité est commune à l’ensemble des versions de Windows – de 7 à 10 – puisqu’elle se situe au niveau du noyau du système d’exploitation de Microsoft.

Bien que la firme de Redmond n’ait pas publié de correctif avant la révélation des chercheurs de chez Google, Microsoft prévoit tout de même de combler la brèche. Il faudra seulement attendre jusqu’au 10 novembre prochain et la publication du Patch Tuesday de Microsoft pour cela. En attendant, la faille peut toujours être exploitée.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/windows-d%C3%A9couverte-d-une-grave-faille-de-s%C3%A9curit%C3%A9-exploit%C3%A9e-par-des-pirates/ar-BB1aLp1L?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Windows 10, Mise à jour imposée

Windows 10 – Mise à jour imposée, forcée, on ne sait pas pour faire quoi ni pourquoi ?

Une demi-heure de perdue !

Ce malgré une Fibre optique à 935 Mbit/s.

Que faire ?

Mise à jour imposée !

J’ai accepté, avec une fibre optique à 935 Mbit/s cela aura duré 30 minutes. Avec l’ADSL cela aurait duré plusieurs heures.

Pourquoi comment ? Qui a une idée ? Mais je ne sais pas ! Je subis ! Nous subissons !

© Par Bernard TRITZ

Windows 10, Màj NVIDIA imposée

Windows 10 – Mise à jour NVIDIA imposée, forcée !

Que faire ?

Mise à jour imposée !

J’ai accepté, avec une fibre optique à 935 Mb/s cela aura duré 3 minutes. Avec l’ADSL cela aurait duré de 2 à 3h00.

Pourquoi comment ? Qui a une idée ? NVIDIA bien sûr ! Mais je ne sais pas ! Je subis !

© Par Bernard TRITZ

Le nouveau EDGE est arrivé

msn.com – Le nouveau EDGE est arrivé, on ne va pas le fêter comme le Beaujolais nouveau !

Par Bernard TRITZ – Publié le dimanche 18 octobre 2020 à 07h20.

Je le sentais venir, des tas de petits changements, tracas, nuisances, venaient me pourrir la vie quotidienne depuis la dernière Mise à jour de ce dernier jeudi 15 octobre 2020. Et je suis poli ! Je choisis mes mots, ils pourraient être beaucoup plus orduriers. Ayant l’impression de servir de test en grandeur nature.

Microsoft ils sont casse-bonbons, ils savent faire.

Alors ce dimanche matin, je me suis retrouvé devant cette situation imposée. Que faire ? Ils le font tous ! Google Chrome ce n’est pas mieux, voire pire pour moi utilisateur de WordPress.

Capture 1
Capture 2

Alors subissons, ces montagnes de cookies imposées qui nous pourrissent la vie, nous avions la Covid-19, le Coronavirus, et ce dimanche matin, Microsoft EDGE !

Quelle bande de ——–.

© Par Bernard TRITZ

Microsoft : énième Mise à Jour

msn.com – Nouvelle Mise à Jour de Windows 10 et d’Office 365 (Word & Excel)

Par Bernard TRITZ – Publié le jeudi 15 octobre 2020 à 03h01.

Mise à jour du Jeudi 15 octobre 2020 à 02h01

Nous y voici à nouveau confrontés.

La dernière grosse mise à jour datait du jeudi 10 septembre 2020, relatée sur ce Blog. Soit il y a très exactement 5 semaines. Les Mises à jour sont toujours programmées, pour nous français, le jeudi matin.

Constat, je me suis trompé au sujet de Microsoft, j’ai parlé, écrit, trop vite. J’avais été alerté ces derniers jours, j’avais constaté que quelqu’un communiquait avec mon ordinateur arrêté. Vous avez bien lu « arrêté » !

Rien ne les arrête !

J’avais remarqué une activité suspecte dans la nuit noire, sur ma carte réseau, que je me suis empressé de débrancher de la connexion de la Fibre Optique.

Même si c’est pour la bonne cause : Pas touche à mon privé, sans permission, autorisation spécifique, écrite de ma part.

Bill, le Grand Bill de Redmond campus à 25 km au Nord-Est de Seattle, retenir tes gens, me ferait plaisir : retiens-les ! Je ne suis pas contre, un échange ou partage d’avis. Le CEO de Paris peut me contacter si vous le jugez utile.

Députés européens si vous lisez ces lignes, vous pouvez me contacter, afin que nous partagions ces faits qui ne sont pas anodins du tout.

À tous mes lecteurs prenez conseil et assurez-vous de votre protection personnelle. L’excellente Série TV Belge « Unité 42 », programmée sur France 2, est dans le vrai. C’est peut-être une fiction policière, mais bien, dans l’actualité.

© Par Bernard TRITZ

USA, Élections : Microsoft attaque les logiciels malveillants de Trickbot

msn.com – ouest-france.fr – Élections américaines : Microsoft s’attaque aux logiciels malveillants de Trickbot.

Par ouest-france.fr avec AFP – Lundi 12 octobre 2020 à 23h15.

© AFP/FRED TANNEAU Microsoft s’attaque aux logiciels malveillants de Trickbot.

C’est l’un des plus importants fournisseurs de logiciels malveillants au monde. Microsoft a demandé et obtenu une autorisation de la justice américaine pour stopper les opérations du puissant réseau Trickbot à quelques semaines du scrutin présidentiel.

Microsoft a annoncé, lundi 12 octobre 2020, avoir pris des mesures contre Trickbot, un des plus importants fournisseurs de logiciels malveillants au monde, dans le but de protéger les élections américaines de cyberattaques.

Des acteurs mal intentionnés, liés à des États ou non, « peuvent avoir recours à des logiciels de rançon pour infecter un système informatique utilisé pour stocker les registres d’électeurs ou déterminer les résultats », rappelle Tom Burt, vice-président de Microsoft, dans un communiqué. Ces acteurs peuvent ainsi « s’emparer de ces systèmes pendant la nuit après le vote pour semer le chaos et saper la confiance ».

De nombreux experts indépendants et du gouvernement ont averti du danger pour le scrutin présidentiel du 3 novembre 2020 posé par ce type d’infections invisibles, jusqu’à ce que les pirates ne prennent le contrôle, au pire moment.

Plus d’un million d’appareils infectés dans le monde depuis 4 ans : Le système de robots informatiques TrickBot, qui propose notamment de créer ou d’héberger des logiciels malveillants contre paiement, est un réseau particulièrement secret qui n’offre ses services qu’à des pirates ayant déjà une certaine réputation sur le marché noir d’internet.

« Nous avons maintenant coupé l’accès à des infrastructures clés afin que les opérateurs de Trickbot ne puissent plus initier de nouvelles infections ou activer des logiciels de rançon déjà présents sur des ordinateurs », assure Tom Burt.

Microsoft indique avoir demandé et obtenu une autorisation de la justice américaine pour stopper les opérations du puissant réseau, qui a « infecté plus d’un million d’appareils dans le monde depuis 2016 ». Trickbot est piloté par des cybercriminels qui parlent russe, d’après des experts du secteur.

Les médias américains ont révélé récemment qu’une branche de l’armée américaine spécialisée dans la cybersécurité, US Cyber Command, s’est aussi attaquée à Trickbot, en parallèle.

Contactée par l’AFP, cette unité a refusé de commenter.

Le réseau Trickbot est capable de fournir au plus offrant l’accès à des machines (ordinateurs, routeurs sans fil, etc) qu’il a infectées.

Trickbot a utilisé, selon Microsoft, des sujets de société comme le mouvement Black Lives Matter (« les vies noires comptent ») et la pandémie de Covid-19 pour envoyer des spams et des messages incitant les internautes à cliquer sur des liens piégés.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/%c3%a9lections-am%c3%a9ricaines-microsoft-sattaque-aux-logiciels-malveillants-de-trickbot/ar-BB19Xd1X?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Microsoft, Windows 10, Hommage personnel

J’ai beaucoup critiqué Microsoft et surtout Windows 10, dans le passé, même récent.

Depuis peu, est-ce un effet positif de la Covid-19 ?

On peut s’interroger, la dernière mouture est explosive en termes de rapidité, d’exécution des mises à jour, notamment des bases de données virales.

Presqu’invisible !

C’est de l’ordre de moins de 10 secondes.

À la Mise en route…

Bravo à toutes les équipes d’ingénieurs et de techniciens, femmes et hommes qui ont réussi ce tour de force !

© par Bernard TRITZ

Microsoft – Excel : mauvaises manipulations = désastres

msn.com – BFMTV.com – Finance, espionnage, génétique : ces mauvaises manipulations d’Excel qui ont conduit à des désastres.

Publié par BFMTV.com dimanche 11 octobre 2020 à 07h00.

Le Royaume-Uni a un temps sous-estimé le nombre de cas positifs de Covid-19 en raison des limitations techniques d’Excel, et de son plafond fixé à près d’un million de lignes. D’autres bévues ont par le passé eu des conséquences parfois dramatiques.

© Excel Une mauvaise manipulation d’Excel a pesé sur le décompte des cas de Covid-19 au Royaume-Uni.

Tenir le registre de contamination national sur Excel est un pari bien périlleux. Des responsables des autorités sanitaires britanniques ont sous-évalué de près de 16.000 cas le nombre de contaminations au Covid-19 dans le pays. Le problème, depuis réglé, a empêché de prévenir les cas-contacts de ces mêmes individus testés positifs, soit près de 50.000 personnes. Il tenait à une simple méconnaissance d’une vieille version d’Excel 2003 et de ses limites techniques.

Aussi vénéré que détesté, Excel, le tableur de Microsoft, est le logiciel de bases de données le plus connu au monde. Indispensable pour beaucoup, il implique un certain savoir-faire et, pour les plus aguerris, des manipulations d’une extrême complexité. Certaines erreurs enfantines et qui auraient facilement pu être évitées ont néanmoins par le passé eu des conséquences monumentales. Retour sur plusieurs bévues emblématiques.

Des cellules fantômes chez Barclay’s : Dissimuler une cellule sur Excel ne revient pas à la faire disparaître complètement. La méconnaissance de ce détail technique aura coûté cher à Barclays. Par une erreur de reformatage, la banque britannique a comptabilisé 179 contrats d’achats d’actifs de la banque Lehman Brothers en trop.

Ces derniers étaient inscrits dans des lignes cachées, et marqués d’un « n » pour signifier qu’ils ne devaient pas faire partie de l’accord final, rapportait en 2008 le média financier Finextra. L’erreur aura valu au cabinet d’avocats de Barclays Capital de déposer une requête auprès d’un tribunal new-yorkais, afin que les contrats non désirés soient exclus de l’accord final. La somme finale déboursée par Barclays pour enterrer cette mauvaise manipulation n’a pas été divulguée.

Les renseignements britanniques induits en erreur : Le MI5, prestigieux service de renseignement britannique, a lui aussi fait les frais d’une erreur Excel. En 2010, l’agence a indûment récolté des données sur les détenteurs de 134 numéros de téléphone. Une erreur de formatage, là aussi, avait conduit à la modification de leurs trois derniers chiffres par « 000 ».

« Les données d’abonnés récoltées n’avaient aucun lien et n’étaient en rien pertinents par rapport aux enquêtes ou opérations entreprises par le service de sécurité », écrivait ainsi Sir Paul Kennedy, alors commissaire aux communications, dans son rapport annuel de 2010. La cause de l’incident n’a pas été entièrement élucidée.

Des tickets pour les Jeux Olympiques vendus à perte : L’une des plus grosses erreurs liées à Excel ces dernières années, britannique une fois de plus, a été commise en amont des Jeux Olympiques de Londres. Elle aura conduite à la mise en vente de 10.000 tickets d’entrée en trop, pour une raison bien simple : l’un des employés chargés de la billetterie avait inscrit « 20.000 » au lieu de « 10.000 » dans la case consacrée au nombre de billets d’entrée pour assister aux épreuves de natation synchronisée, rapportait BBC News en 2012.

En compensation, les 3.000 clients ayant acheté ces tickets fictifs ont été surclassés et invités à participer à des épreuves plus populaires, de fait plus chères. Une opération à perte pour les organisateurs.

Un plus pour un moins : L’affaire dite « Magellan », du nom d’un fonds d’investissement géré par la société américaine Fidelity Investments, fait encore date en matière d’erreur Excel. En 1995, le New York Times relate une faute commise par l’un des comptables de l’entreprise : en oubliant de renseigner un signe « – » au début d’une cellule, ce dernier comptabilise un gain de plus d’un milliard de dollars, au lieu de l’inscrire comme une perte.

La bourde, à 1,3 milliard de dollars, est répercutée sur les actionnaires, qui se trouvent privés d’une partie de leurs versements de fin d’année, fixés à 4,32 dollars par action. A la découverte de cette malheureuse confusion, le directeur général de Fidelity Investments de l’époque, J. Gary Burkhead, fait un constat cinglant : « Certaines personnes nous ont demandé comment, à l’ère de la technologie, une telle erreur avait pu être commise », rapportait l’agence de presse AP News. Le nom du comptable incriminé n’a, lui, pas été ébruité.

Fausses cellules et génétique : La propension d’Excel à transformer automatiquement des instructions en dates a causé son lot de dégâts dans le milieu scientifique. Vingt-sept noms de gènes humains ont en l’occurrence dû être modifiés par le comité de chercheurs dédiés, le Human Gene Nomenclature Committee, après avoir été mal compris à plusieurs reprises par le tableur, expliquait cette année le site américain The Verge.

Concrètement, les noms des gènes SEPT1 et MARCH1 étaient systématiquement transformés en dates, dès lors qu’ils étaient entrés dans un tableur Excel. Ils officient désormais sous des noms nouveaux : SEPTIN1 et MARCHF1.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/finance-espionnage-g%c3%a9n%c3%a9tique-ces-mauvaises-manipulations-dexcel-qui-ont-conduit-%c3%a0-des-d%c3%a9sastres/ar-BB19UeL5?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Microsoft se démarque d’Apple et Google

msn.com – 20minutes.fr – Microsoft se démarque d’Apple et Google et s’engage à rendre son App Store plus équitable pour les développeurs.

Par 20minutes.fr avec Agence – Publié Samedi 10 octobre 2020 à 20h00.

Alors qu’Epic Games, le créateur de Fortnite, accuse Apple d’abuser de sa position dominante, Microsoft s’engage pour plus d’équité.

© Alexander Pohl/Sipa USA/SIPA Microsoft s’engage pour plus d’équité sur son Windows Store (illustration).

GAFAM – Alors qu’Epic Games, le créateur de Fortnite, accuse Apple d’abuser de sa position dominante, Microsoft s’engage pour plus d’équité.

Microsoft s’est engagé jeudi à rendre sa boutique d’applications Windows Store plus équitable pour les développeurs. Alors qu’Epic Games, Spotify ou encore Deezer dénonce les méthodes d’Apple et Google, la multinationale a promis de faire preuve de transparence, rapporte Presse-citron.

Rima Alaily, la vice-présidente de Microsoft, a publié un billet de blog où elle assure son soutien à la Coalition for App Fairness, un mouvement lancé par des développeurs d’applications. Cette alliance dénonce l’abus de position dominante dont ferait preuve Apple et Google.

Le combat autour de Fortnite : Le Play Store et l’App Store des deux Gafa sont sous le feu des critiques depuis quelques semaines. Et notamment depuis que le jeu Fortnite, créé par Epic Games, a été retiré de la boutique d’applications de la marque à la pomme.

Comme Google, Apple prélève 30 % des paiements effectués par les utilisateurs sur son App Store. Certains développeurs, comme Epic Games, ont décidé de contourner cette facturation jugée abusive. Ce qui a valu au concepteur d’être bloqué par le géant du numérique.

Une commission très faible : La commission pratiquée par Microsoft, elle, n’est que de 5 %. Ce qui n’empêche pas la société de vouloir aller encore plus loin pour « promouvoir le choix, assurer l’équité, et favoriser l’innovation ». Elle assure ainsi qu’elle ne bloquera pas l’accès à sa boutique à des applications en raison de leur business model.

La firme promet de ne pas privilégier ses propres produits aux dépens de ses concurrents. La vice-présidente de Microsoft certifie aussi que les données non publiques d’une application recueillies par le Windows Store ne seront pas utilisées pour la concurrencer.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/microsoft-se-d%c3%a9marque-dapple-et-google-et-sengage-%c3%a0-rendre-son-app-store-plus-%c3%a9quitable-pour-les-d%c3%a9veloppeurs/ar-BB19TAmB?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Microsoft : Edge 86 débarque

msn.com- clubic.com – Microsoft Edge 86 débarque avec de nombreuses améliorations.

Par Guillaume Belfiore – clubic.com – Publié le Vendredi 09 octobre 2020 à 18h30

© Fournis par Clubic Microsoft Edge ©Microsoft

Microsoft vient de publier une nouvelle mouture de son navigateur Edge. En version 86, plusieurs nouvelles fonctionnalités voient le jour. Certaines, précédemment disponibles en test, sont désormais déployées pour tout le monde.

Afin de rattraper son retard face à la progression fulgurante de Google, Microsoft multiplie les nouveautés au sein de Edge pour se différencier au maximum Google. Retrouvez ici en détail les nouveautés.

Quelles nouveautés pour Edge 86 ? : Microsoft a tout d’abord amélioré la lecture des fichiers PDF. L’éditeur explique que la navigation d’un document est désormais simplifiée avec la prise en charge des tables des matières. Il sera donc plus facile de passer d’une section à l’autre. En outre, toutes les fonctionnalités du lecteur PDF de Microsoft Edge sur ordinateur sont désormais disponibles à partir du smartphone. En plus d’un défilement plus fluide, le document PDF profite du support des stylets électroniques, par exemple pour surligner une portion de texte.

La prise en charge du multi-profil au sein du navigateur n’était jusqu’à présent disponible que sur Windows 10. La voici désormais intégrée à Edge au sein de Windows 7, Windows 8 et Windows 8.1. Cette dernière permet par exemple de créer un environnement dédié au travail et un autre pour initier des sessions de surf personnelles.

En fin de mois dernier, nous rapportions que Microsoft finalisait l’intégration des thèmes du Chrome Web Store. Ces derniers sont désormais appliqués à la page d’un nouvel onglet.

Le gestionnaire de téléchargements de Microsoft permet aussi d’interagir directement avec l’explorateur de fichiers. Il est alors possible de supprimer, directement depuis le navigateur, des documents précédemment téléchargés.

Des fonctionnalités pour l’entreprise : Avec Edge, Microsoft a tiré un trait sur le navigateur Internet Explorer. En adoptant le projet Chromium, la firme de Redmond a abandonné ses travaux portés sur le moteur de rendu Trident. Toutefois en entreprises, plusieurs sites, et notamment des intranets, n’ont pas été mis à jour sur les derniers standards du Web. Les administrateurs peuvent désormais proposer d’ouvrir un nouvel onglet avec un mode d’affichage pour Internet Explorer.

Toujours à l’intention des administrateurs, Microsoft explique qu’avec Edge 86, il est désormais possible de restaurer une version plus ancienne de l’application dans le cas où une nouvelle version poserait un problème particulier.

Source : Microsoft

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/microsoft-edge-86-d%C3%A9barque-avec-de-nombreuses-am%C3%A9liorations/ar-BB19RMnz?ocid=msedgdhp

© Par Bernard TRITZ

Microsoft : télétravail permanent…

msn.com – BFMTV.com – Microsoft autorise le télétravail permanent à certains de ses salariés

Par BFMTV – Pub lié le vendredi 09 octobre 2020 à 13h15.

© Stephen Brashear/Getty Images/AFP La grande majorité des salariés américains de Microsoft travaillent encore à domicile à cause de la pandémie.

Alors que la grande majorité des salariés américains de Microsoft travaillent encore à leur domicile en raison de la pandémie en cours, le créateur de Windows a dévoilé en interne ses consignes concernant l’extension du télétravail, y compris lorsque la crise sanitaire sera terminée et que ses bureaux auront rouvert outre-Atlantique.

Selon le média américain spécialisé, The Verge, Microsoft permettra désormais aux employés de travailler librement à domicile durant moins de la moitié de leur semaine de travail. Mais la grande nouveauté tient à la possibilité pour les managers d’approuver le travail à distance permanent aux salariés, lorsque leur poste s’y prête.

Microsoft ne rouvrira pas ses bureaux aux USA avant 2021 : Tous les salariés de l’éditeur de logiciel ne sont pas concernés par ce télétravail étendu. Dans ses consignes, l’employeur américain définit les postes et fonctions nécessitant toujours une présence physique dans les bureaux de l’entreprise comme ceux qui doivent accéder régulièrement aux laboratoires ou aux centres de données.

L’assouplissement et la généralisation du télétravail chez Microsoft intervient plusieurs mois après que l’entreprise a informé ses salariés que ses bureaux aux États-Unis ne rouvriraient pas avant janvier 2021 au plus tôt.

Microsoft avait initialement autorisé ses employés à travailler à distance de chez eux en mars 2020 avant d’appliquer une politique de travail obligatoire à domicile alors que la pandémie se propageait à Seattle sur la côte ouest (près du siège de l’entreprise) et de manière plus générale sur tout le territoire des États-Unis.

En France, le siège social de Microsoft a fermé ses portes : En France, l’immeuble en forme de trident qui abrite le siège social Microsoft à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) a fermé ses portes, mettent tous les salariés du site (1800) en télétravail à 100%, rapporte Le Parisien.

Chez d’autres géants américains de la tech comme chez Google et Facebook, les employés pourront continuer le télétravail jusqu’en 2021.

Mais Twitter avait été le premier, en mai 2020, à faire savoir mardi que l’immense majorité de ses 4900 salariés sera autorisée à continuer le télétravail après la fin de la pandémie de coronavirus et de façon permanente : une option radicale qui reste malgré tout encore répandue.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/microsoft-autorise-le-t%c3%a9l%c3%a9travail-permanent-%c3%a0-certains-de-ses-salari%c3%a9s/ar-BB19RrUj?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Microsoft – Portable à un tarif compétitif

msn.com – 20minutes.fr – Surface Laptop Go: Microsoft lance un ordinateur portable à un tarif compétitif.

Par Étienne Froment – pour 20 Minutes – Publié mercredi 07 octobre 2020 à 21h00.

Le nouveau modèle est lancé à 629 euros à la fin du mois d’octobre 2020.

© Geeko Microsoft commercialise un Surface Laptop à un tarif compétitif.

ORDINATEUR – Le nouveau modèle est lancé à 629 euros à la fin du mois d’octobre.

Ciblant tout particulièrement les étudiants, le Surface Laptop Go que Microsoft met en vente fin octobre se présente comme un portable à la fois très abordable (629 euros) et élégant, avec son design stylisé, son joli écran PixelSense quasi sans-bordures et son poids plume.

L’appareil embarque un processeur i5 de dernière génération, épaulé par 4 à 8 Go de RAM, selon le modèle sélectionné. Des performances solides pour un modèle milieu de gamme. S’il avait sans doute du mal à faire tourner PhotoShop dans des conditions optimales, le Surface Laptop Go devrait être une machine très performante pour la bureautique et le traitement de photos.

Il se destine principalement aux étudiants, mais pas que. Avec son très joli design, l’ordinateur pourrait également séduire de nombreux adultes. Le Surface Laptop Go ne pèse qu’un peu plus d’1 kilo. Il dispose également d’un écran de seulement 12,4″, beaucoup plus petit que celui de la plupart des PC portables. Ce choix s’explique de par la volonté de Microsoft de proposer une machine facile à transporter, légère et offrant une solide autonomie. Le Laptop Go offrira 13 heures d’autonomie continue selon Microsoft.

Un prix très compétitif : Vu le prix, l’offre est alléchante. D’autant plus que par défaut, l’appareil sera livré avec un SSD de 256 Go. Il faudra en revanche composer avec comme d’habitude dans la gamme Surface une connectique limitée à un port USB-C et un port USB A et un OS amputé de certaines fonctionnalités. Vous ne pourrez en effet pas installer de logiciels Windows classiques sur ce modèle, qui embarque Windows 10S.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/surface-laptop-go-microsoft-lance-un-ordinateur-portable-%c3%a0-un-tarif-comp%c3%a9titif/ar-BB19NLPs?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Microsoft pousse des pilotes obsolètes

msn.com – clubic.com – Quand Microsoft pousse des pilotes obsolètes via Windows Update

Par Guillaume Belfiore – lundi 28 septembre 2020 – Publié à 19h00

© Fournis par Clubic

Microsoft semble s’être de nouveau emmêlée les pinceaux en publiant des mises à jour pour son système Windows 10. Certains correctifs ne s’installent pas et des pilotes sont obsolètes.

Certains utilisateurs, parmi lesquels des non-inscrits au programme Insider, affirment ainsi recevoir continuellement des mises à jour de pilotes optionnelles, et ce même après avoir procédé à leur installation. C’est notamment le cas d’un firmware baptisé « Standard 101/102-key or Microsoft Natural PS/2 Keyboard » », déployé par Logitech.

Des pilotes Windows 10 encombrants : Le blog Windows Latest explique par ailleurs que dans certains cas, le gestionnaire de mises à jour Windows Update présente des pilotes dont la date de publication renvoie en 1968 ! Pour cause, Microsoft antidaterait volontairement certains de ses propres drivers pour éviter qu’ils ne s’installent lorsqu’un pilote personnalisé est proposé par un fabricant tiers. C’est par exemple le cas du pilote « INTEL – System ».

Si vous observez un de ces pilotes dans la section des mises à jour optionnelles, il est donc conseillé de ne pas procéder à son installation. Si toutefois, le driver a été installé sur votre machine, vous disposez d’une version obsolète pouvant causer plusieurs problèmes de comptabilité. Il est donc nécessaire de se rendre sur le site du fabricant pour récupérer la dernière version.

Rappelons que Microsoft a connu plusieurs déboires avec Windows Update. Dernièrement, au mois de mai, la version 2004 de Windows 10 avait été accompagnée d’une série de bugs et son déploiement avait été bloqué sur un grand nombre d’appareils.

Source : Windows Latest

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/quand-microsoft-pousse-des-pilotes-obsol%c3%a8tes-via-windows-update/ar-BB19vw67#image=1

Nota : C’est vrai, Windows m’a obligé à télécharger les nouveautés en matière de drivers et autres mises à jour de ma Carte Graphique, firmwares. Etc !

© par Bernard TRITZ

Microsoft rachète Bethesda

20minutes.fr – Microsoft rachète Bethesda (« Fallout », « Elder Scrolls ») dans une transaction XXL qui secoue le monde du jeu vidéo. GUERRE DES CONSOLES : En s’emparant du groupe ZeniMax Media, Microsoft redistribue les cartes des exclusivités face à Sony pour la bataille entre la Xbox et la PS5.

Par P.B. – Twitter – Publié le 21/09/20 à 21h43 — Mis à jour le 21/09/20 à 21h43

Bethesda possède notamment les franchises « The Elder Scrolls », « Fallout » et « Rage ». — Bethesda / montage 20 Minutes

C’est le deal du siècle dans le monde du jeu vidéo. Lundi, Microsoft a annoncé qu’il avait signé un accord pour acquérir ZeniMax Media, la maison mère de Bethesda Softworks, l’éditeur derrière les succès planétaires Fallout et The Elder Scrolls, mais aussi Doom, Dishonored et Wolfenstein, pour 7,5 milliards de dollars. Un coup de force pour l’entreprise américaine dans la guerre des exclusivités face à Sony, à deux mois de la sortie de la Xbox series X et de la Playstation 5.

Sur Twitter

Il s’agit de la seconde plus grosse acquisition dans l’histoire du jeu vidéo, derrière les 8,6 milliards déboursés par le Chinois Tencent pour mettre la main sur Supercell (Clash of Clans) en 2016. C’est trois fois plus que le chèque fait par Microsoft pour racheter Mojang (Minecraft) en 2014. A titre de comparaison dans le monde de l’entertainment, Disney avait payé 4 milliards de dollars pour Marvel en 2009 et autant pour Lucasfilm en 2012.

Les deux exclus Playstation honorées, la suite « au cas par cas » : Bien évidemment, la question à 7 milliards de dollars est la suivante : les futurs jeux de Bethesda vont-ils devenir des exclusivités Xbox/PC, privant les consoles de Sony ou de Nintendo de franchises très appréciées par les joueurs ? Cela dépendra de la stratégie de Microsoft, alors que la Xbox One a souffert de son manque d’exclus face à la PS4.

Dans une interview à Bloomberg TV, le patron de la division Xbox, Phil Spencer, a indiqué que les deux titres Deathloop et Ghostwire : Tokyo annoncés comme des exclusivités temporaires Playstation le resteraient. Pour la suite (The Elder Scrolls VI et Starfield, notamment), cela sera « au cas par cas ». Toujours sur Bloomberg, le directeur général de Microsoft, Satya Nadella, a toutefois indiqué que l’entreprise voulait que ses contenus « soient le plus largement disponible ».

On l’oublie parfois car Sony a souvent dominé la guerre des consoles, mais Microsoft est 15 fois plus gros que son concurrent japonais, avec une capitalisation boursière de 1.500 milliards de dollars et 130 milliards de cash disponible au dernier trimestre. Et cette fois, Microsoft a décidé de mettre tout son poids dans la bataille.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2867187-20200921-microsoft-rachete-bethesda-fallout-elder-scrolls-transaction-xxl-secoue-monde-jeu-video

© Par Bernard TRITZ

TikTok : offre de Microsoft rejetée

20minutes.fr – High-tech – TikTok : L’offre de Microsoft rejetée par le groupe chinois. REFUS : Donald Trump a imposé la date du 20 septembre 2020 pour trouver un accord de rachat de la plateforme chinoise. Au-delà elle devra fermer aux États-Unis

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 14/09/20 à 03h50 — Mis à jour le 14/09/20 à 03h50

L’application chinoise TikTok devant le drapeau américain. — Dongxu Fang / Costfoto/Sipa USA/

C’est une annonce qui ne manquera pas de faire réagir le locataire de la Maison-Blanche tant il s’est investi dans le dossier. L’offre de Microsoft pour racheter les activités américaines de TikTok a été rejetée par ByteDance, le propriétaire chinois de la plateforme, a annoncé dimanche soir le géant informatique américain. « Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les usagers de TikTok tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale », a indiqué Microsoft.

Décrets contre plainte : Le groupe de Redmond avait indiqué début août son intérêt pour TikTok, sous la menace d’une interdiction aux Etats-Unis. Le président Donald Trump, qui accuse sans preuve depuis des mois le populaire réseau social d’espionnage au profit de la Chine, a signé des décrets pour forcer ByteDance à vendre rapidement les activités de TikTok sur le sol américain. Si un accord de rachat n’est pas trouvé avant le 20 septembre, la plateforme devra fermer aux Etats-Unis. L’application a de son côté porté plainte contre le gouvernement américain pour contester cette mesure.

Au tour d’Oracle : « Nous aurions fait des changements significatifs pour assurer que le service respecte les standards les plus élevés en matière de sécurité, de respect de la vie privé, de sûreté et de lutte contre la désinformation », a affirmé Microsoft. Fin août, le groupe de supermarchés Walmart avait confirmé s’être allié avec Microsoft dans les négociations pour acquérir la plateforme de partage de vidéos courtes, généralement humoristiques ou musicales. Ce partenariat des deux géants américains n’aura toutefois pas suffi.

Selon plusieurs médias américains, le groupe informatique Oracle, dont le nom a circulé comme l’un des possibles acquéreurs, a désormais la voie libre pour le rachat des activités américaines de TikTok. Oracle et TikTok n’ont pas confirmé dans l’immédiat.

Lire la suite : https://www.20minutes.fr/high-tech/2860919-20200914-tiktok-offre-microsoft-rejetee-groupe-chinois

© Par Bernard TRITZ

Microsoft, Windows 10, 120 vulnérabilités

20minutes.fr – High-tech – Microsoft corrige plus de 120 vulnérabilités de Windows 10 avec son dernier patch. TECH : Le nouveau Patch « Tuesday », corrige, pas moins de 20 bugs critiques susceptibles de permettre l’exécution de code à distance.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 12/09/20 à 11h05 — Mis à jour le 12/09/20 à 11h05

Windows 10
Windows 10

La firme de Redmond vient de publier son nouveau patch correctif mensuel. Une nouvelle édition du Patch Tuesday qui vient colmater 129 vulnérabilités au sein de Windows 10. Parmi celles-ci, 32 failles ont été classées comme risques d’exécution de code à distance dont 20 ont été qualifiées de critiques, soit la plus grande note sur l’échelle de dangerosité de bugs de Microsoft.

L’édition septembre 2020 du Patch Tuesday apporte donc des correctifs pour des failles de sécurité relativement inquiétantes. Certaines concernent des systèmes installés sur les réseaux d’entreprise. Si elles sont exploitées, les dégâts pourraient être importants. C’est pourquoi il est évidemment conseillé d’installer le nouveau patch de sécurité de Microsoft.

À installer de toute urgence – Si la firme de Redmond veille à ne pas donner trop de détails lors de la publication d’un nouveau patch, les hackers se fient aux déclarations de Microsoft pour chercher et dénicher les failles plus intéressantes, afin de les exploiter avant que les utilisateurs ne téléchargent les correctifs.

Autrement dit, il vaut mieux ne pas tarder avant d’installer le Patch Tuesday une fois qu’il a été rendu public.

Mise à jour effectuée

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2858435-20200910-microsoft-corrige-plus-de-120-vulnerabilites-de-windows-10

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 : Mise à jour, bug du SSD

phonandroid.com – Windows 10 – Windows 10 : une mise à jour corrige le bug du SSD, téléchargez-la sans plus attendre

Par Bruno Mathieu, le mercredi 09 septembre 2020

Découvert il y a quelques mois au sein de Windows 10, le problème concernant la gestion des disques SSD vient tout juste d’être corrigé par Microsoft.

Téléchargez la mise à jour sans plus attendre, car le bug en question pourrait bien endommager votre SSD à la longue.

Ça y est, Microsoft vient de diffuser un correctif dédié à la gestion des SSD par Windows 10. Car depuis le déploiement de la mise à jour de mai de Windows 10, le système était victime d’un gros problème concernant la défragmentation des SSD. De quoi occasionner des problèmes matériels si le bug avait persisté.

Un bug qui peut endommager votre système à la longue

Depuis la diffusion de Windows 10 2004 en mai dernier, lors de l’optimisation du système, l’OS n’est plus capable plus la date à laquelle l’opération de maintenance a été réalisée. En conséquence de quoi, soit l’utilisateur pourrait être tenté de relancer l’opération maintes et maintes fois, alors que celle-ci a bien eu lieu. En outre, et si l’option d’optimisation automatique des disques a été réglée sur « tous les jours », c’est le système lui-même qui relancera une défragmentation du disque.

Si Windows 10 est toujours capable de faire la différence entre un SSD et un disque dur, il risque néanmoins de défragmenter certains volumes du SSD, notamment si celui-ci est exploité pour la sauvegarde du système. Et en fonction du volume de données, cela peut l’endommager à la longue.

À lire aussi : la mise à jour 2004 de Windows 10 est victime d’un bug de connexion, voici comment le résoudre.

En réalité, la découverte du bug en question remonte à janvier dernier. Des utilisateurs du programme Windows Insider l’avaient rapporté à Microsoft, qui s’était empressé de le corriger via la Build 19551 de Windows 10. En revanche, le problème est réapparu dans la mise à jour de mai 2020, connue sous le nom de Windows 10 2004 ou 20H1. À la mi-août, Microsoft reconnaissait la présence du bug. Le même mois, un premier correctif a permis de le résoudre, mais celui-ci était réservé aux utilisateurs du programme Windows Insider.

Microsoft déploie donc aujourd’hui une mise à jour cumulative et destinée à l’ensemble des utilisateurs de Windows 10 version 2004.

Comment mettre à jour Windows 10 vers la build 19041.508

Pour mettre à jour Windows 10 vers la dernière version en date, et profiter du patch KB4571756, deux possibilités s’offrent à vous. La première consiste à se laisser guider par le Windows Update et son mode de mise à jour automatique :

– Pressez simultanément les touches [Windows] + [I].

– Rendez-vous sur Mise à jour à jour et sécurité, puis sur Windows Update.

– Vous devriez y voir la mise à jour cumulative KB4571756 en attente d’installation. Si ce n’est pas le cas, pressez le bouton Rechercher.

– Il ne vous reste plus qu’à appliquer la mise à jour en question en pressant le bouton Installer maintenant.

La seconde option consiste à installer le correctif manuellement :

– Rendez-vous sur le site Microsoft Update.

– Repérez le correctif qui correspond à votre version de Windows 10 (ARM64, 32 bits, 64 bits, Windows Server…). Si vous avez un doute concernant votre édition de Windows 10, pressez simultanément les touches [Windows] + [I], puis rendez-vous Système > A propos de.

– Depuis la ligne qui correspond à votre édition de Windows 10, cliquez sur le bouton Télécharger. Une fenêtre s’ouvre et vous propose de récupérer un fichier ayant pour extension (.msu). Cliquez dessus afin de le télécharger et de l’installer à l’aide du Windows Update (ce type de fichier est normalement associé au module).

Pour vérifier que le problème a bien été résolu, et après avoir redémarré votre PC, ouvrez l’Explorateur. Cliquez sur n’importe quel disque ou partition du système à l’aide du bouton droit de la souris, puis dirigez-vous sur Propriétés. Cliquez ensuite sur l’onglet Outils, puis sur le bouton Optimiser. Sélectionnez l’un de vos SSD et pressez le bouton Optimiser. Au bout de quelques secondes, son État actuel devrait alors passer sur OK (0 jours depuis la dernière ré optimisation).

Ma mise à jour perso du jeudi 10 septembre 2020

Lire la Source : https://www.phonandroid.com/windows-10-une-mise-a-jour-corrige-le-bug-du-ssd-telechargez-la-sans-plus-attendre.html

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 : Mise à jour à haut risque

20minutes.fr – High-tech – Windows 10 : Une mise à jour à haut risque pour le SSD des ordinateurs. BUG : Un bug dans la dernière mise à jour pourrait détruire lentement le SSD des machines sur lesquelles elle est installée, mais un correctif est déjà envisagé.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 02/09/20 à 15h16 — Mis à jour le 02/09/20 à 15h16

Un bug dans la dernière version de Windows 10 ralentit les PC — Geeko

Depuis plusieurs mois, les mises à jour de Windows 10 sont autant craintes qu’espérées puisque à chaque fois, elles semblent apporter autant de correctifs que de bugs. La dernière en date ne fait pas exception, mais heureusement, un correctif est déjà en cours de développement.

Le problème causé par la mise à niveau Windows 10 version 2004 se situe au niveau de l’outil « Défragmenter et optimiser les lecteurs », comme l’a repéré BleepingComputer. Le bug empêche le système d’exploitation d’enregistrer le fait qu’il s’est déjà chargé de défragmenter et d’optimiser le SSD de la machine, Windows lancera donc l’outil de défragmentation à chaque fois que l’ordinateur est allumé.

Or, contrairement aux HDD, les SSD ne nécessitent pas d’être défragmentés aussi souvent. C’est pourquoi le bug qu’entraîne la nouvelle mise à jour de Windows 10 version 2004 – à laquelle on doit de nombreux autres problèmes – pourrait avoir un effet pervers et réduire petit à petit la santé du disque dur SSD à force d’être défragmenté à chaque démarrage. Si un utilisateur éteint et rallume plusieurs fois par jour sa machine, celle-ci pourrait lancer plusieurs défragmentations.

Microsoft prépare un correctif : Au courant du problème, Microsoft travaille déjà sur un correctif. Les membres du programme Insiders de Windows ont déjà pu en profiter. Reste plus qu’à attendre qu’il soit déployé pour les autres utilisateurs. En attendant, il serait plus judicieux de désactiver la défragmentation automatique.

Pour cela, rendez-vous dans vos documents, onglet « Ce PC » et cliquez droit sur votre SSD, afin de vous rendre dans les paramètres. Dans l’onglet « Outils », sélectionnez « Optimiser » dans le cadre « Optimiser et défragmenter le lecteur ». Sur la nouvelle fenêtre, cliquez sur « Modifier les paramètres » et désactivez l’exécution planifiée.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2850743-20200901-windows-10-la-derniere-mise-a-jour-provoque-de-gros-soucis

© Bernard TRITZ

Windows 10 – Mise à jour

Windows 10 – Mise à jour

De toutes les versions de Windows depuis 1985, depuis 35 ans, est certainement la pire de toutes… La pire au niveau des trop fréquentes Mises à jour.

En 2019, l’an passé, ils ont tenté de nous faire croire qu’il n’y aurait plus qu’une seule Mise à jour par an.

Windows 10 : Mise à jour du mercredi 12 août 2020 à 05h15.

Windows 10 : Depuis force est de constater que nenni ils se moquent toujours de nous les clients finaux. C’est en fait une Mise à jour par semaine.

Mises à jour : Souvent des petites Mises à jour tentant de les faire passer inaperçues par des mises à jour sauvages non-désirées ni acceptées, mais bien forcées…

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 : Applications Android sur PC

phonandroid.com – Windows 10 permet désormais d’utiliser les applications Android sur PC.

Par David Igue, le 06/08/2020 – Maj. le 7 août 2020 à 19h37

Windows 10 et Android se rapprochent un peu plus. Il est désormais possible de lancer des applications Android directement sur PC via la plateforme Votre Téléphone. La fonctionnalité est exclusive aux smartphones Samsung dans un premier temps.

10 Apps Android sur PC avec Windows 10

Microsoft permet désormais aux utilisateurs de Windows 10 d’exécuter des applications Android sur Windows 10. La fonctionnalité est proposée dans la dernière mise à jour de l’application Votre Téléphone disponible via la Build 20185 de Windows 10 pour les Insiders. Il est désormais possible d’accéder à une liste d’applications Android et de les exécuter côte à côte avec celles du PC, et ce, dans une fenêtre séparée de celle de l’application Votre téléphone.

Microsoft explique sera possible plus tard dans l’année de lancer plusieurs applications à la fois, de quoi faire de votre PC une véritable tour de contrôle, un endroit unique où vous accédez à toutes vos applications Android, en plus de celles de Windows 10. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur un seul écran et éviter les navettes répétitives entre votre smartphone et votre PC. Mieux, « vous pouvez également épingler les applications Android de votre téléphone sur la barre des tâches Windows 10 ou au menu Démarrer pour un accès rapide et facile », explique la firme de Redmond dans un post publié sur son site.

Une fonctionnalité exclusive aux smartphones Galaxy de Samsung : Cette nouveauté est le fruit du partenariat entre Microsoft et Samsung qui renforcent constamment leurs liens depuis deux ans. Chaque conférence Galaxy Note est désormais l’occasion de découvrir une nouvelle fonctionnalité issue de cette collaboration. Samsung a pofité de son événement Unpacked du 5 août dédié à la présentation des Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra pour mettre en avant l’exclusivité de la fonctionnalité sur les smartphones Galaxy.

Ce n’est pas la première fois qu’une fonctionnalité de Votre Téléphone est accessible dans un premier temps sur un appareil Samsung. L’année dernière, le Galaxy Note 10 était l’un des premiers smartphones à bénéficier de la synchronisation des appels téléphoniques avec Windows 10. Voici la liste complète des smartphones Samsung compatibles.

Samsung Galaxy Note 9

Samsung Galaxy S9

Samsung Galaxy S9+

Samsung Galaxy Note10

Samsung Galaxy Note10+

Samsung Galaxy Note10 Lite

Samsung Galaxy Fold

Samsung Galaxy S10

Samsung Galaxy S10+

Samsung Galaxy S10 Lite

Samsung Galaxy S10e

Samsung Galaxy A8s

Samsung Galaxy A30s

Samsung Galaxy A31

Samsung Galaxy A40

Samsung Galaxy A41

Samsung Galaxy A50

Samsung Galaxy A50s

Samsung Galaxy A51

Samsung Galaxy A60

Samsung Galaxy A70

Samsung Galaxy A70s

Samsung Galaxy A71

Samsung Galaxy A71 5G

Samsung Galaxy A80

Samsung Galaxy A90s

Samsung Galaxy A90 5G

Samsung Galaxy S20

Samsung Galaxy S20+

Samsung Galaxy S20 Ultra

Samsung Galaxy Fold

Samsung Galaxy XCover Pro

Samsung Galaxy Z Flip

Samsung Galaxy Note 20

Samsung Galaxy Note 20 Ultra

Pour l’heure, l’intégration des applications Android avec l’OS n’est annoncée que sur les smartphones du constructeur. Il y a fort à parier qu’elle sera étendue à d’autres modèles dans les mois à venir.

Source : Microsoft

Lire la Source : https://www.phonandroid.com/windows-10-permet-desormais-utiliser-applications-android-sur-pc.html

© Par Bernard TRITZ

Microsoft – Windows 10 – Mises à jour

De toutes les versions de Windows depuis 1985, depuis 35 ans, est certainement la pire de toutes… La pire au niveau des trop fréquentes Mises à jour.

En 2019, l’an passé, ils ont tenté de nous faire croire qu’il n’y aurait plus qu’une seule Mise à jour par an.

Windows 10
Windows 10
Mise à jour du mercredi 05 août 2020

Windows 10 Depuis force est de constater que nenni ils se moquent toujours de nous les clients finaux. C’est en gros une Mise à jour par semaine. Mises à jour Souvent des petites Mises à jour tentant de les faire passer inaperçues par des mises à jour sauvages non-désirées ni acceptées, mais bien forcées…

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 – Mises à jour

Microsoft – Windows 10 – Mises à jour

De toutes les versions de Windows depuis 1985, depuis 35 ans, est certainement la pire de toutes… La pire au niveau des trop fréquentes Mises à jour.

En 2019, l’an passé, ils ont tenté de nous faire croire qu’il n’y aurait plus qu’une seule Mise à jour par an.

Windows 10

Depuis force est de constater que nenni ils se moquent toujours de nous les clients finaux. C’est en gros une Mise à jour par semaine.

Mises à jour

Souvent des petites Mises à jour tentant de les faire passer inaperçues par des mises à jour sauvages non-désirées ni acceptées, mais bien forcées…

© Par Bernard TRITZ