WordPress : Bugs en mode édition

WordPress : Bugs en mode édition

Avant de commencer, WordPress est beaucoup plus stable avec Microsoft Edge qu’avec Google Chrome.

Bugs

Je ne voulais pas l’admettre mais si !

J’avais un Bug en mode édition d’un article ou Post. Je mettais mes paragraphes ou blocs, mes médias, mes Catégories et Étiquettes, au moment de publier, parfois j’avais plusieurs secondes et rien une sorte de bandeau orangé s’imposait en Top Page (haut de page) et ne sortait pas de là !

Contrarié, j’ai cherché un moment, j’avais du mal à accepter que mon article ou Post soit ainsi placardé.

Error !

Calmement il m’a fallu observer, seconde pas seconde l’environnement : qu’est-ce qui pouvait bloquer ainsi l’édition de mon article ou Post ?

Finalement j’ai trouvé ce matin le vice. La cause.

Depuis : je n’ai plus un seul refus d’édition !

Si cela intéresse je publierai ce que j’ai trouvé !

© Par Bernard TRITZ

Pannes SFR et BOUYGUES

msn.com – Actualité – Cyber criminalité – Pannes SFR et BOUYGUES. Les pannes SFR et Bouygues dues à une attaque.

Par Alexandre Boero – Mercredi 02 septembre 2020 – Publié à 18h15.

© Fournis par Clubic DDOS attaque ©Pixabay

Les deux opérateurs font partie des FAI dont on pensait qu’ils subissaient une « simple » panne, mardi en fin de journée. En réalité, il s’agissait d’une attaque DDoS.

Les pannes subies par plusieurs opérateurs ces dernières heures ou ces derniers jours par des opérateurs français ou issus du Benelux ne relevaient donc pas d’une simple coïncidence, mais bien d’une attaque informatique. Mardi, en fin de journée, plusieurs milliers d’abonnés de SFR dans un premier temps puis de Bouygues Telecom un peu plus tard ont relayé les perturbations dont ils étaient victimes, que ce soit sur les réseaux sociaux ou des sites spécialisés comme Downdectector.

Lire aussi : Plus de 50 000 smartphones chinois infectés par des malwares ont été vendus dans des pays africains

Des FAI touchés en France et en Belgique : Les pannes sont évidemment fréquentes chez les opérateurs, mais en voir plusieurs être frappés simultanément ou presque et avec une certaine violence, voilà une chose bien rare. Alors que mardi soir, SFR évoquait « un incident technique » qui touchait bon nombre de ses abonnés fibre partout en France, Bouygues Telecom indiquait, ce mercredi matin, avoir subi « un incident technique » touchant également un certain nombre d’utilisateurs. D’autres FAI (Knet, Vialis, FDN) ont aussi été frappés dans le même temps.

L’incident technique n’en était pas vraiment un, et il s’agissait en réalité d’une attaque de type DDoS. Rappelons qu’une attaque par déni de service consiste en l’envoi d’un grand nombre de requêtes et peut causer un épuisement des ressources système d’une machine ou saturer la bande passante d’un serveur.

Certains utilisateurs actifs sur les forums et les réseaux sociaux avaient déjà tiqué et compris que les serveurs DNS étaient indisponibles. D’autres suggéraient aux utilisateurs de modifier l’adresse de serveur DNS depuis son ordinateur par celle de Google (8.8.8.8) pour avoir de nouveau accès à ses services.

Lire aussi : Torrent : l’un des plus grands réseaux de piratage au monde a été perquisitionné.

Des pics de trafic jusqu’à 300 Gbit/s ! : Il semble bien qu’il s’agisse d’attaques en cascade, qui ont désormais lieu depuis plusieurs jours désormais. Tout a commencé avec l’attaque DDoS subie par Edpnet, un opérateur télécoms belge, qui a été plus sévèrement frappé, avec des salves similaires subies pendant cinq jours.

De nombreux routeurs et serveurs de noms de domaine basés au Benelux ont été touchés, avec des attaques qui ont, pour certaines, duré plusieurs heures, avec des pics de trafic qui ont atteint près de 300 Gbit/s en volume, ce qui est conséquent, comme le confirme NaWas, l’organisme britannique qui détecte les attaques DDoS et y met fin en redirigeant le trafic vers son propre centre de nettoyage. Edpnet, pour son seul cas, évoque des pics à 200 Gbit/s.

Source : 01net, Global Security Mag

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/les-pannes-sfr-et-bouygues-dues-%c3%a0-une-attaque/ar-BB18DPIk

© Bernard TRITZ

Windows 10 : Mise à jour à haut risque

20minutes.fr – High-tech – Windows 10 : Une mise à jour à haut risque pour le SSD des ordinateurs. BUG : Un bug dans la dernière mise à jour pourrait détruire lentement le SSD des machines sur lesquelles elle est installée, mais un correctif est déjà envisagé.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 02/09/20 à 15h16 — Mis à jour le 02/09/20 à 15h16

Un bug dans la dernière version de Windows 10 ralentit les PC — Geeko

Depuis plusieurs mois, les mises à jour de Windows 10 sont autant craintes qu’espérées puisque à chaque fois, elles semblent apporter autant de correctifs que de bugs. La dernière en date ne fait pas exception, mais heureusement, un correctif est déjà en cours de développement.

Le problème causé par la mise à niveau Windows 10 version 2004 se situe au niveau de l’outil « Défragmenter et optimiser les lecteurs », comme l’a repéré BleepingComputer. Le bug empêche le système d’exploitation d’enregistrer le fait qu’il s’est déjà chargé de défragmenter et d’optimiser le SSD de la machine, Windows lancera donc l’outil de défragmentation à chaque fois que l’ordinateur est allumé.

Or, contrairement aux HDD, les SSD ne nécessitent pas d’être défragmentés aussi souvent. C’est pourquoi le bug qu’entraîne la nouvelle mise à jour de Windows 10 version 2004 – à laquelle on doit de nombreux autres problèmes – pourrait avoir un effet pervers et réduire petit à petit la santé du disque dur SSD à force d’être défragmenté à chaque démarrage. Si un utilisateur éteint et rallume plusieurs fois par jour sa machine, celle-ci pourrait lancer plusieurs défragmentations.

Microsoft prépare un correctif : Au courant du problème, Microsoft travaille déjà sur un correctif. Les membres du programme Insiders de Windows ont déjà pu en profiter. Reste plus qu’à attendre qu’il soit déployé pour les autres utilisateurs. En attendant, il serait plus judicieux de désactiver la défragmentation automatique.

Pour cela, rendez-vous dans vos documents, onglet « Ce PC » et cliquez droit sur votre SSD, afin de vous rendre dans les paramètres. Dans l’onglet « Outils », sélectionnez « Optimiser » dans le cadre « Optimiser et défragmenter le lecteur ». Sur la nouvelle fenêtre, cliquez sur « Modifier les paramètres » et désactivez l’exécution planifiée.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2850743-20200901-windows-10-la-derniere-mise-a-jour-provoque-de-gros-soucis

© Bernard TRITZ