Outlook sur Android ?

msn.com – clubic.com – Les catégories s’inviteront bientôt sur Outlook pour Android !

Par Guillaume Belfiore – clubic.com – Publié le Jeudi 12 novembre 2020 à 20h30.

P1 © Fournis par Clubic

Microsoft devrait prochainement dévoiler une mise à jour de son application Outlook sur Android en introduisant, pour la première fois sur cette plateforme, des catégories.

Microsoft n’échappe pas aux travaux des développeurs qui prennent soin de passer au crible les fichiers d’installation APK sur Android. L’un d’entre eux, Alessandro Paluzzi, a passé en revue le code source de l’application Android.

Bientôt une meilleure catégorisation : Sur Android, Outlook devrait donc prochainement s’enrichir de catégories. Contrairement à la version Web du service de messagerie, sur Android, il n’est en effet pas encore possible de regrouper ces messages en différentes catégories, à la manière des libellés de Gmail. Pour l’heure, Microsoft ne synchronise que les dossiers.

P2 sur Twitter © Fournis par Clubic

Les choses devraient cependant bientôt changer et selon MSPowerUsers, Outlook devrait même proposer de regrouper ses contacts ainsi que des événements du calendrier. Il sera d’ailleurs possible de créer ou d’éditer une catégorie directement depuis les paramètres de l’application et de lui attribuer une couleur spécifique.

Pour l’heure aucune information n’a été partagée quant à la mise à disposition de cette nouveauté pour les utilisateurs. On imagine qu’elle sera également déployée sur iOS.

Le mois dernier, Microsoft avait mis à jour son application afin de prendre en charge la synchronisation des autres calendriers configurés, tels que ceux de Google.

Source : MSPowerUser

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/les-cat%c3%a9gories-sinviteront-bient%c3%b4t-sur-outlook-pour-android/ar-BB1aXwsG

© Par Bernard TRITZ

2021, les vieux smartphones Android ne pourront plus

msn.com – 01net.com – En 2021, les vieux smartphones Android ne pourront plus se connecter à certains sites Web !

Par François BEDIN – 01net.com – Publié le Lundi 09 novembre 2020 à 09h50.

La société de sécurité Let’s Encrypt va commencer à cesser son partenariat de signatures croisées en 2021, ce qui va bloquer l’accès aux sites Web qui utilisent le certificat ISRG Root X1.

P1 – © 01net.com En 2021, les vieux smartphones Android ne pourront plus se connecter à certains sites Web

Si vous possédez un vieux smartphone Android, préparez-vous à une mauvaise surprise l’année prochaine : certains sites vont devenir inaccessibles !

Le problème concerne les sites sécurisés qui contrôlent leur accès par un système de certificats. La société Let’s Encrypt, dont les certificats sont utilisés par environ 30% des domaines Web vient d’annoncer que son partenariat avec la société IdenTrust, qui fournit également des certificats, va cesser en septembre 2021.

Pour l’instant, les certificats ISRG Root X1, de Let’s Encrypt, effectifs depuis 2016, et DST Root X3, de IdenTrust, nettement plus anciens et largement déployés, sont interopérables, mais cela ne sera plus le cas l’année prochaine.

Ce qui veut dire que les appareils mobiles qui ne disposent pas du certificat ISRG Root X1 ne pourront plus se connecter aux sites Web qui l’utilisent. C’est hélas le cas des smartphones et tablettes dotés des systèmes d’exploitation Android 7.1 et précédents.

Si les appareils ne peuvent pas être mis à jour vers une version plus récente d’Android (7.1.1 ou supérieure), la seule solution pour accéder aux sites Web concernés sera d’utiliser le navigateur Firefox. En effet, ce navigateur possède son propre magasin de certificats, qui inclut le ISRG Root X1.

Source : Android Police

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/en-2021-les-vieux-smartphones-android-ne-pourront-plus-se-connecter-%C3%A0-certains-sites-web/ar-BB1aPxO6?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Android : 21 Apps malveillantes

msn.com – 20minutes.fr – Android : Quelles sont les 21 applications malveillantes supprimées du Play Store ?

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes ublié le Samedi 31 octobre 2020 à 14h00.

Pensez à supprimer de votre smartphone chacune des 21 applications qui présentaient un adware dans leur code, un type de virus qui affiche sans cesse des publicités.

© Geeko Android : une faille expose les données bancaires et mots de passe des utilisateurs.

CYBERSÉCURITÉ – Pensez à supprimer de votre smartphone chacune des 21 applications qui présentaient un adware dans leur code, un type de virus qui affiche sans cesse des publicités

Les chercheurs en cybersécurité de chez Avast ont découvert la présence de 21 applications vérolées au sein du Play Store. Ces applications d’apparence banale cachaient en réalité un ennuyeux virus dans leur code. Une fois l’application vérolée installée, le virus pouvait se déployer sur le smartphone et nuire à l’utilisateur.

Le virus en question, baptisé HiddenAds, est de type adware. Il s’agit d’un type de malware qui affiche un nombre important de publicités sur les appareils qu’il a affecté, afin de générer des revenus publicitaires quitte à rendre les smartphones infectés inutilisables. Dans certains cas, le nombre de fenêtres publicitaires est tellement important qu’il est en effet impossible de les fermer pour utiliser le téléphone normalement.

Et pour nuire correctement à leurs victimes, les auteurs des applications malveillantes s’arrangent pour que leur icône disparaisse une fois installée. Ainsi, les victimes ne pensent pas à supprimer l’app lorsque les premières publicités intempestives apparaissent.

Si Avast a fait part de sa découverte à Google qui s’est empressé de supprimer les applications vérolées de son Play Store, ces apps peuvent encore se trouver sur des téléphones. C’est pourquoi il est conseillé de vérifier depuis les paramètres de son smartphone si l’une des 21 applications malveillantes ne s’y trouve pas.

Voici la liste des applications vérolées :

– Shoot Them

– Crush Car

– Rolling Scroll

– Helicopter Attack – New

– Helicopter Attack – NEW

– Assassin Legend – 2020 NEW

– Helicopter Shoot

– Rugby Pass

– Flying Skateboard

– Iron it

– Shooting Run

– Plant Monster

– Find Hidden

– Find 5 Differences – 2020 NEW

– Rotate Shape

– Jump Jump

– Find the Differences – Puzzle Game

– Sway Man

– Money Destroyer

– Desert Against

– Cream Trip – NEW

– Props Rescue !

Google dit faire tout son possible : Rendez-vous dans les paramètres de votre smartphone, option Applications pour vérifier qu’aucune app fallacieuse ne s’y trouve.

« Google fait tout son possible pour empêcher HiddenAds d’entrer dans le Play Store, mais les applications malveillantes continuent de trouver de nouvelles façons de déguiser leur véritable objectif, se glissant ainsi sur la plateforme à l’insu de Google », explique Avast dans son rapport.

Pour éviter de vous faire avoir, privilégiez les applications proposées par des éditeurs ou des développeurs connus. Pensez également à lire les commentaires sous les descriptions des applications. Les retours négatifs vous permettront d’éviter les mauvaises surprises. Enfin, pensez à installer un antivirus sur votre smartphone.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/android-quelles-sont-les-21-applications-malveillantes-supprim%c3%a9es-du-play-store/ar-BB1azazn

© Par Bernard TRITZ

MalLocker.B: Un malware qui kidnappe les données

msn.com – 20minutes.fr – MalLocker.B: Un malware qui kidnappe les données fait des ravages sur Android.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le samedi 17 octobre 2020 à 19h50.

Le ransomware se propage à travers des applications Android publiées sur des forums ou des sites Internet tiers.

© Geeko Android : un virus vole des données en se faisant passer pour une livraison de colis

CYBERSECURITE – Le ransomware se propage à travers des applications Android publiées sur des forums ou des sites Internet tiers.

Un nouveau virus particulièrement sophistiqué sévit actuellement sur les smartphones Android. Ce dernier fait partie des ransomware, des malwares qui chiffrent les données de ses victimes dans le but de leur soutirer de l’argent en leur faisant miroiter une clé de déchiffrement. Ce type de virus fait régulièrement de nombreuses victimes à travers le monde, aussi bien sur ordinateurs que sur smartphones.

Le nouveau malware découvert par les chercheurs en cybersécurité de chez Microsoft est connu sous le nom d’AndroidOS/MalLocker.B. Il fait partie d’une toute nouvelle souche de ransomware et se propage à travers des applications Android postées sur des forums et des sites tiers, en dehors du Play Store. Une fois installé sur le téléphone, le logiciel malveillant va utiliser les mécaniques de notification d’appel entrant, ainsi que le bouton Home pour verrouiller l’accès au téléphone. Sur Android, la plupart des ransomwares se contentent en effet de bloquer l’accès aux fichiers sauvegardés sur l’appareil plutôt que de les chiffrer.

Une fois déployé, le virus MalLocker. B affiche un message persistant sur l’écran du téléphone provenant soi-disant des forces de l’ordre locales, technique très souvent utilisée par les auteurs de ransomwares. Le message indique ainsi qu’en raison d’un crime commis par la victime, cette dernière doit payer une amende.

Diablement efficace : En ayant corrompu le système de notification d’appel entrant, le ransomware peut afficher son message sur l’ensemble de l’écran du smartphone. De plus, vu qu’il a également la main mise sur la fonction bouton Home, il est en mesure d’afficher en permanence son message, même lorsque l’utilisateur appuie sur le bouton ou tente de passer à une autre application ouverte.

Ce fonctionnement double du ransomware est nouveau et inédit. Malheureusement, il est presque toujours impossible de passer outre ce type d’attaques. Et même en payant, les auteurs du ransomwares peuvent ne pas rendre l’accès au téléphone aux victimes. Dans certains cas, ils peuvent partager ou détruire les fichiers kidnappés, même si la victime a payé la rançon.

La seule solution pour éviter ce genre de mauvaise surprise est de ne pas télécharger d’application en dehors du Play Store et de privilégier les apps provenant de développeurs connus. Pensez à lire les commentaires sous la description des apps pour vous assurer de la fiabilité de celles-ci.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/mallockerb-un-malware-qui-kidnappe-les-donn%c3%a9es-fait-des-ravages-sur-android/ar-BB1a8aKB

© Par Bernard TRITZ

Forfait illimité – un problème ?

msn.com – bfmtv.com – Pollution numérique : « Le forfait illimité n’est pas le vrai problème », selon Xavier Niel

Par BFMTV.com – Publié le vendredi 16 octobre 2020 à 13h15.

© – Xavier Niel (Free) sera sur RMC et BFMTV mercredi 11 janvier 2012.

En juin, le Sénat publiait un rapport de 70 pages sur l’impact environnemental du numérique. Les sénateurs avaient alors remis une série de 25 propositions pour réduire la facture. Ils ont notamment réclamé la fin des forfaits illimités.

Interrogé sur le sujet dans le journal Les Echos, Xavier Niel, le patron de Free assure que le forfait illimité « n’est pas le vrai problème ».

« Nos réseaux ont une consommation d’énergie faible. Et l’illimité répond en plus à une demande du consommateur. Regardez les besoins pendant le confinement. Si vous commencez à dire aux Français « arrêtez de consommer de la data », ils vont vous répondre que c’est leur liberté. Il existe déjà beaucoup de restrictions, si en plus on en rajoute tous les jours… », détaille Xavier Niel.

« Les opérateurs télécoms peuvent faire du punitif, certes, en faisant payer plus cher ceux qui consomment le plus. Mais ce serait juste revenir en arrière. Qui a envie de cela? », s’interroge le patron de Free.

« Repenser la consommation et le renouvellement de nos smartphones » : Selon Xavier Niel, il faudrait plutôt regarder du côté du renouvellement des smartphones pour protéger l’environnement. « Ce qui pollue, ce n’est pas la 5G. Ce sont nos smartphones et nos PC », a-t-il affirmé. L’une des pistes envisagées serait d’encourager les Français à ne pas changer leur appareil chaque année. Pour cela, les opérateurs pourraient cesser de les subventionner.

« Une politique environnementale ambitieuse devrait, me semble-t-il, amener à repenser la consommation et le renouvellement de nos smartphones. […] Toute politique qui viserait à promouvoir l’achat d’un nouveau terminal mobile alors que celui qu’on possède a encore quelques années de vie irait à contre-courant de la volonté de réduire l’empreinte énergétique du secteur », soutient Xavier Niel.

Le patron de Free est aussi revenu sur les craintes liées à la 5G. Plusieurs élus écologistes ont demandé un moratoire pour évaluer les conséquences de la 5G sur la santé. Mais les élus locaux comme les maires ne peuvent que ralentir l’implantation d’antennes sur leur territoire par de simple arrêtés d’opposition. Ils ne pourront pas s’y opposer. Orange a d’ailleurs déjà présenté ses premiers forfaits 5G.

« Nous n’avons pas le choix [que d’entendre les peurs]. Si l’on décide de les balayer d’un revers de main, cela ne fait qu’aggraver le problème. Mais c’est très compliqué, car cela relève du domaine de l’irrationnel. Le paradoxe, c’est que nous avons tous de plus en plus recours à la technologie dans notre quotidien et que cela contribue sans doute à nourrir des peurs », avance Xavier Niel.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) devrait publier son rapport sur le sujet en 2021.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/pollution-num%c3%a9rique-le-forfait-illimit%c3%a9-nest-pas-le-vrai-probl%c3%a8me-selon-xavier-niel/ar-BB1a5FSR#image=1

© Par Bernard TRITZ

Google recrute des experts sécurité

msn.com – 01net.com – Google recrute des experts pour sécuriser les applis tierces «sensibles» sur son Play Store.

Par Gilbert KALLENBORN – Publié le lundi 05 octobre 2020 à 12h10.

Cette nouvelle équipe aura pour mission de tester la sécurité d’applications tierces « hautement sensibles » et qui ne sont pas couvertes par le programme de bug bounty.

© 01net.com Google recrute des experts pour sécuriser les applis tierces «sensibles» sur son Play Store

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Google cherche des experts en sécurité informatique pour trouver des failles dans les applications de son Play Store.

En effet, comme l’a relevé Zdnet, Google est en train de recruter un directeur de l’ingénierie en sécurité au sein de son activité « Android Security ». Sa mission sera de constituer une équipe d’ingénieurs expérimentés pour tester la sécurité « d’applications Android tierces hautement sensibles ».

Le géant du Web disposait déjà d’un programme de récompense dédié aux chercheurs en sécurité indépendants, le « Google Play Security Reward Program ».

Toutefois, ce bug bounty ne concerne que les applications qui attirent plus de 100 millions d’utilisateurs. Avec cette équipe spécialisée, Google pourra donc se pencher sur des logiciels moins en vue, mais non moins importants, et faire le travail que les auteurs de ces applis auraient dû faire.

Source : Zdnet

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/google-recrute-des-experts-pour-s%C3%A9curiser-les-applis-tierces-sensibles-sur-son-play-store/ar-BB19HXBj?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Google : Nouveautés ce soir…

msn.com – 01net.com – Google va présenter des nouveautés ce soir, où suivre la conférence ?

Par Nicolas Lellouche – Publié le mercredi 30 septembre 2020 à 18h30

Mercredi à 20 heures, Google organise sa traditionnelle conférence de rentrée. La marque devrait y annoncer deux nouveaux smartphones, les Pixel 5 et Pixel 4a 5G, ainsi que de nouveaux objets connectés comme un Chromecast pilotable à l’aide d’une télécommande.

© Evan Blass Fuite du Pixel 5.

Pour une fois, Google a de l’avance sur l’Apple. Contrairement aux années précédentes, le géant du web s’apprête à annoncer sa nouvelle gamme Pixel avant les iPhones de son rival californien. C’est à 20 heures que la conférence « Launch Night In » aura lieu, dans un format vidéo adapté au Covid-19. La marque a d’ores et déjà confirmé que les nouveaux Pixel 5 et Pixel 4a 5G y seront dévoilés.

En complément, nous devrions découvrir de nouveaux produits de l’écosystème Google comme un Chromecast sous Google TV (une évolution d’Android TV) et le Next Audio, le successeur de l’enceinte Google Home.

La conférence sur YouTube : Pour regarder la conférence, il existe différentes solutions. Première d’entre elles, assister à la Keynote sur YouTube.

Le salon virtuel de Google : Autre solution originale, Google a mis en ligne une sorte de salon virtuel où sera diffusée la conférence. On imagine qu’au fur et à mesure des annonces, il sera possible d’essayer virtuellement les nouveaux produits.

Accéder au salon virtuel : Le Twitter de 01net ? : L’anglais n’est pas votre truc ? Vous n’avez pas envie de passer deux heures concentrées devant votre écran ? 01net.com vous proposera un live-tweet sur son compte. Nous reviendrons ensuite sur chaque annonce sur notre site.

La conférence commentée en français sur 01TV : Enfin, nos amis de 01TV vous proposeront une émission tout au long de la soirée dédié à l’événement de Google (sur YouTube ou sur votre décodeur télé). Un autre moyen de suivre la conférence, surtout si vous n’êtes pas très anglophone.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/google-va-pr%c3%a9senter-des-nouveaut%c3%a9s-ce-soir-o%c3%b9-suivre-la-conf%c3%a9rence/ar-BB19A8DA?ocid=msedgntp

© par Bernard TRITZ

Nokia : 3 smartphones, prix compétitifs

20minutes.fr – High-tech – Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs. SMARTPHONES : Seul le modèle 8.5 est compatible avec la 5G

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 24/09/20 à 15h31 — Mis à jour le 24/09/20 à 15h31

Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs — Geeko

HMD Global, constructeur des smartphones Nokia, vient de lever le voile sur trois nouveaux modèles de téléphone. Avec les Nokia 8.3, 2.4 et 3.4, HMD vise le marché de l’entrée et du milieu de gamme.

Nokia commercialise 3 nouveaux smartphones à des prix compétitifs – Geeko

Présenté en mars dernier, le nouveau smartphone du constructeur finlandais embarquera un processeur Snapdragon 765G. Un modèle milieu de gamme axé gaming, mais qui est surtout compatible avec la 5G. Il sera disponible en version 6Go de RAM avec 64 Go d’espace de stockage, ainsi qu’en version 8Go de RAM avec 128 Go de stockage. Grâce à son port microSD, le Nokia 8.3 5G pourra disposer d’un plus grand espace de stockage, jusqu’à 400 Go.

Visuellement, le Nokia 3.8 5G ressemble à beaucoup d’autres smartphones, mais c’est surtout au niveau du design de son bloc photo que le téléphone se distingue. D’assez petite taille, le socle photo du Nokia 8.3 5G est circulaire et arbore 4 caméras ; un capteur Zeiss 64Mp, un ultra grand-angle de 12MP, un capteur de profondeur de 2Mp et un capteur macro de 2MP.

Le téléphone affiche sur un écran LCD poinçonné de 6,7 pouces, avec une définition FHD +. Il embarque également une batterie de 4500 mAh, ainsi qu’un port jack et un capteur d’empreinte situé sur le bouton d’alimentation. Des caractéristiques qui font de lui un smartphone milieu de gamme plutôt sympathique.

Le smartphone sera disponible au prix de 579,99 euros pour le modèle 6Go de RAM et 64 Go de stockage et de 649,99 euros pour le modèle 8Go de RAM et 128 Go de stockage.

Deux smartphones très accessibles  : En parallèle de l’annonce du Nokia 8.3 5G, HMD a dévoilé deux modèles d’entrée de gamme à moins de 200 euros. Le Nokia 3.4 reprend le design du modèle milieu de gamme, avec le même socle photo circulaire sur son dos. Les capteurs ne sont cependant pas les mêmes. Au nombre de trois, on retrouve un capteur principal de 13Mp, un capteur de profondeur de 2Mp et ultra grand-angle de 5Mp. À l’avant, on retrouve là aussi un écran poinçonné, mais il s’agit d’une dalle HD + (750 x 1560), avec une caméra selfie de 5Mp.

C’est sous le capot que les différences sont plus frappantes. Le Nokia 3.4 embarque une puce Snapdragon 460 et seulement 3Go de RAM. Il n’est proposé que dans une seule version, avec un espace de stockage de 64Go extensible jusqu’à 512Go. Enfin, il embarque une batterie de 4000 mAh et un port jack.

Le smartphone sera commercialisé au prix de 149,99 euros dès la mi-octobre et sera disponible en trois couleurs ; gris, bleu et rose.

Enfin, le Nokia 2.4 se veut particulièrement accessible. C’est pourquoi il fait quelques concessions par rapport à ses grands frères. Doté d’un processeur MediaTek Gelio P22, de 2Go de RAM et de 32 Go de stockage, le Nokia 2.4 affiche des caractéristiques légères.

On notera tout de même le double capteur dorsal de 13Mp et de 2Mp, ainsi que la caméra « en goutte » sur la face avant de 5Mp. Il embarque une dalle HD + (720 x 1600) de 6,5 pouces. Comme les deux autres, sa mémoire est extensible – jusqu’à 512 Go – et il intègre un port jack. Enfin, sa batterie de 4500 mAh devrait lui assurer une jolie autonomie.

Commercialisé à la mi-octobre, le Nokia 2.4 sera vendu 129,99 euros et sera lui aussi disponible en trois coloris.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2868599-20200923-nokia-commercialise-3-nouveaux-smartphones-a-des-prix-competitifs

© Par Bernard TRITZ

Une fillette avise AVAST d’app. frauduleuses

msn.com – Une fillette prévient Avast d’applications frauduleuses sur iOS et Android.

Par Guillaume Belfiore – Mis en ligne mercredi 23 septembre 2020 à 17h00

© Fournis par Clubic

De nouvelles applications malveillantes ont été découvertes au sein des plateformes de téléchargement d’applications de Google et d’Apple. Et c’est grâce à une jeune utilisatrice de TikTok !

L’éditeur de solutions de sécurité Avast rapporte avoir été mis au courant de sept nouvelles applications de type Adware publiées au sein du Play Store d’Android et de l’App Store d’iOS. Si l’on en croit les données marketing issues de la société SensorTower, ces applications enregistreraient au total 2,4 millions de téléchargements et ont généré 500 000 dollars.

Lire aussi :

Plus de 50 000 smartphones chinois infectés par des malwares ont été vendus dans des pays africains

Qu’est-ce qu’un Adware ? : Comme sur un ordinateur, l’Adware s’immisce dans le système du smartphone pour déployer de la publicité intrusive tout en alléchant les utilisateurs non avertis avec la promesse d’un jeu, d’une sélection de fonds d’écran ou d’un lot de sonneries. Certaines de ces applications peuvent être payantes, mais la publicité agressive, rendant parfois l’appareil inutilisable, reste la principale source de revenus de leurs éditeurs.

Avast précise que certains Adware cachent parfois un ver spécifiquement conçu pour présenter l’application comme un utilitaire légitime en modifiant son icône une fois celle-ci installée.

Les notes laissées par les victimes au sein des stores ne laissent cependant aucun doute. Ces applications sont généralement évaluées entre 1 et 3 sur 10…

Lire aussi :

47 applications Android abritent un cheval de Troie

Les applications incriminées : C’est aujourdh’ui à travers le réseau social TikTok qu’une jeune fille a repéré des campagnes de promotion sur trois comptes différents, visant à inciter les utilisateurs à procéder à des téléchargements. L’un des comptes enregistrait plus de 330 000 abonnés, et un seul éditeur serait à l’origine de leur développement.

Si d’aventure l’une des applications se trouvait sur votre smartphone, nous vous encourageons à vous en débarrasser :

Sur Android :

– ThemeZone – Shawky App Free – Shock My Friends

418 000 téléchargements

– Tap Roulette ++Shock my Friend

1,7 millions de téléchargements

– Ultimate Music Downloader – Free Download Music

192 000 téléchargements

Sur iOS :

– Shock My Friends – Satuna

22 000 téléchargements et 157 000 dollars de revenus

– 666 Time

67 000 téléchargements et 246 000 dollars de revenus

– ThemeZone – Live Wallpapers

44 000 téléchargements et 52 000 dollars de revenus

Source : Avast

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/une-fillette-pr%c3%a9vient-avast-dapplications-frauduleuses-sur-ios-et-android/ar-BB19lsJr

© Par Bernard TRITZ

Google : 1 patch de sécurité pour corriger 52 failles

20minutes.fr – High-tech – Google publie un patch de sécurité pour corriger 52 failles au sein d’Android – ANDROID : Huit failles ont été qualifiées de critiques.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 12/09/20 à 11h35 — Mis à jour le 12/09/20 à 11h35

Android : une faille expose les données bancaires et mots de passe des utilisateurs — Geeko

À l’image de Microsoft et de son Patch Tuesday, Google publie tous les mois un bulletin de sécurité pour corriger les failles identifiées au sein d’ Android. Une règle à laquelle la firme de Mountain View n’a pas dérogé en ce mois de septembre puisqu’elle vient de publier son patch de sécurité du mois. Un patch relativement important puisqu’il vient combler pas moins de 52 brèches de sécurité.

Un nombre relativement important de failles de sécurité, d’autant plus que huit d’entre elles ont été jugées critiques. Les 44 autres représentent également un risque élevé pour la sécurité des utilisateurs. L’exploitation de ces failles aurait donc pu potentiellement avoir de lourdes conséquences et le risque est encore présent tant que le patch n’a pas été installé sur l’ensemble des smartphones.

Une faille très préoccupante : L’une de ces failles est particulièrement inquiétante puisqu’elle permet d’installer des malwares sur des téléphones sous Android, et ce, sans la contrainte d’avoir le smartphone en main. « Le plus grave de ces problèmes est une vulnérabilité de sécurité critique dans le composant Media Framework qui pourrait permettre à un attaquant distant utilisant un fichier spécialement conçu d’exécuter du code arbitraire dans le contexte d’un processus privilégié », explique Google dans un billet sur son blog. Fort heureusement, aucun indice n’indique qu’elle a été exploitée.

À noter que Google prévient les constructeurs de smartphones de ses trouvailles bien avant de publier son rapport, afin que ces derniers puissent procéder aux corrections. Cependant, si le patch correctif d’Android est proposé au téléchargement, la disponibilité de la mise à jour est laissée à l’appréciation des constructeurs de smartphones. La tâche leur revient de proposer une mise à jour correctrice sur leurs appareils.

Pensez donc à vérifier les mises à jour de votre smartphone, depuis ses paramètres, options « A propos » de l’appareil, onglet « Mise à jour logicielle ».

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2858935-20200910-google-publie-un-patch-de-securite-pour-corriger-52-failles-au-sein-d-android

© Par Bernard TRITZ

Dangereux virus dans ces 6 applications Android

20minutes.fr – High-tech – Un dangereux virus se cache dans ces six applications Android. CYBERSÉCURITÉ : Elles peuvent abonner les utilisateurs à des services sans leurs consentements.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 05/09/20 à 16h05 — Mis à jour le 05/09/20 à 16h05

La police française a neutralisé un gigantesque botnet — Geeko

La société Pradeo, spécialisée dans la détection des menaces sur mobile, vient de repérer la présence du dangereux malware Joker au sein de six applications disponibles sur le Play Store. Ce virus actif depuis 2017 refait régulièrement parler de lui pour ces méfaits : vols de données sensibles, abonnements forcés ou encore installation d’autres logiciels malveillants sur le smartphone de ses victimes.

Cette fois encore, le malware Joker se dissimule dans des applications pour arnaquer ses victimes en cachette. Une fois installé et déployé sur le téléphone de ses cibles, il souscrit à des abonnements et services divers et récupère les SMS de vérification et autres codes d’autorisation, afin de ne laisser aucune trace. Ainsi, les victimes ne se rendent pas compte qu’elles ont été abonnées à des services à leur insu.

Très discret : La force du malware Joker est justement de passer inaperçu. Il ne laisse presque aucune trace, il se charge d’ailleurs de supprimer les SMS suspects afin d’éviter d’éveiller les soupçons. C’est pourquoi il est difficile de le repérer. Les victimes se rendront seulement compte qu’il y a un problème en regardant les relevés de leur compte bancaire, mais entre-temps le malware aura eu tout le temps de leur voler une certaine somme d’argent.

Voici la liste des 6 applications infestées par le malware Joker :

Safety AppLock (applock.safety.protect.apps)

Convenient Scanner 2 (com.convenient.scanner.tb)

Push Message-Texting & SMS (sms.pushmessage.messaging)

Emoji Wallpaper (tw.hdwallpaperthemes.emoji.wallpaper)

Separate Doc Scanner (sk.pdf.separatedoc.scanner)

Fingertip GameBox (com.theone.finger.games)

En tout, ces applications ont été téléchargées plus de 200.000 fois.

Il se peut que l’application ne soit pas visible dans la liste d’applications de votre smartphone. C’est pourquoi il vaut mieux passer en revue les apps depuis les paramètres de votre téléphone et supprimer celles qui paraissent suspectes. Vous pouvez également faire une recherche sur Internet pour voir si elles posent un problème ou non.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2853051-20200903-un-dangereux-virus-se-cache-dans-6-applications-android

© Par Bernard TRITZ

Coronavirus, Apple – Google traçage intégré

20minutes.fr – High-tech – Coronavirus : Apple et Google intègrent le traçage dans leurs smartphones. HIGH-TECH : Les propriétaires des téléphones devront accepter qu’il soit activé afin de savoir s’ils ont ou non croisé le chemin de porteurs du virus.

Par 20 Minutes avec AFP * Publié le 02/09/20 à 18h03 — Mis à jour le 02/09/20 à 18h03

Apple et Google intègrent le traçage du Covid-19 dans leurs smartphones. — Chuck Nacke/REX/SIPA

Les géants américains poursuivent leurs actions de traçage. Google et Apple vont intégrer directement dans leurs smartphones la solution de traçage des contacts qu’ils proposent pour suivre au mieux la progression du Covid-19, éliminant ainsi le besoin de concevoir et télécharger une application dédiée.

Les deux avaient lancé en avril un outil permettant aux détenteurs de smartphones équipés du logiciel iOS d’Apple ou Android de Google d’échanger des informations, via Bluetooth, avec des applications développées par des autorités de santé publique. Ces dernières, téléchargeables depuis les boutiques en ligne des deux groupes, permettent à leurs utilisateurs d’être prévenus s’ils ont croisé dans les jours précédents un autre utilisateur contaminé par le coronavirus.

Plus besoin d’applications : Les futures versions d’iOS et d’Android, les systèmes d’exploitation les plus utilisés sur les smartphones à travers la planète, intégreront désormais directement le système de notification d’exposition. Les autorités publiques n’ont ainsi plus besoin de concevoir leur propre application de traçage. Les propriétaires des téléphones devront accepter qu’il soit activé afin de savoir s’ils ont ou non croisé le chemin de porteurs du virus.

« Nous permettons (aux autorités de santé publique) d’utiliser plus facilement et plus rapidement le système de notifications d’exposition sans avoir à créer et à maintenir une application », ont souligné les deux entreprises dans un communiqué commun mardi.

La nouvelle solution proposée leur apporte une « option supplémentaire » pour compléter leur palette d’outils de traçage. Elle sera compatible avec les applications utilisant le système développé initialement par Apple et Google. Cette évolution était prévue dès le départ.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2852435-20200902-coronavirus-apple-google-integrent-tracage-smartphones

© Bernard TRITZ

Android : Un nouveau virus dangereux

20minutes.fr – High-tech – Android : 29 applications très populaires cachent en réalité un ennuyeux virus. ANDROID : Ces apps malveillantes cumulent plus de 3,2 millions de téléchargements.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 17/08/20 à 15h05 — Mis à jour le 17/08/20 à 15h05

Android : une faille expose les données bancaires et mots de passe des utilisateurs — Geeko

Il semblerait que les mesures de sécurité du Play Store aient une nouvelle fois failli à leur tâche. La boutique d’applications de Google a en effet abrité près de 30 apps malveillantes. Une découverte que l’on doit à l’équipe du White Ops Satori Threat Intelligence and Research composée d’experts en sécurité informatique.

Les spécialistes ont repéré pas moins de 29 applications sur le Play Store. Ces dernières se faisaient passer pour des apps de filtres photo ou de jeux mobiles, des concepts très populaires sur la boutique de Google. En réalité, elles cachaient un logiciel de type adware qui affichait un nombre important de publicités une fois installé sur le téléphone.

Des smartphones rendus inutilisables : Les applications étaient en mesure d’empêcher leurs victimes de les fermer, rendant les smartphones inutilisables. De plus, elles pouvaient faire disparaître leur icône du smartphone afin de passer inaperçues et d’être oubliées de leurs victimes. Elles pouvaient ainsi œuvrer en toute discrétion.

Une Application très risquée pouvant rendre un mobile inutilisable !

Les chercheurs indiquent que la seule solution pour s’en débarrasser est de se rendre dans les paramètres de son téléphone, option applications et de vérifier qu’aucune app étrange ne s’y trouve. En parallèle, les experts ont partagé la liste des applications malveillantes que vous pouvez retrouver ici.

Comme d’habitude, il est important de télécharger uniquement des applications sur le Play Store provenant d’éditeurs et de développeurs connus afin d’éviter d’être submergés de publicités ou pire.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2839815-20200814-android-29-applications-cachent-en-realite-un-ennuyeux-virus

© Par Bernard TRITZ

Android – Faille de Sécurité

20minutes.fr – High-tech – Android : Une faille dans le Bluetooth expose les utilisateurs. CYBERSECURITE : Bien que Google ait été mis au courant, aucune mise à jour correctrice n’est encore disponible.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 14/08/20 à 18h04 — Mis à jour le 14/08/20 à 18h04

Android : Google corrige 49 failles de sécurité — Geeko

Une nouvelle vulnérabilité au niveau du Bluetooth expose les smartphones sous Android à de potentielles attaques pirates. En février dernier, une importante vulnérabilité avait déjà été repérée dans le protocole Bluetooth d’Android. Exploitée, cette nouvelle faille de sécurité permettrait à des hackers de mettre la main sur des données personnelles de leurs victimes sauvegardées sur leur téléphone. Une découverte que l’on doit à une équipe de chercheurs chinois.

La brèche de sécurité baptisée BlueRepli par les chercheurs de DBAPPSecurity permettrait en effet à des personnes mal intentionnées de se connecter à un smartphone via le Bluetooth, et ce, sans que le propriétaire du téléphone ne s’en aperçoive ni qu’aucune action de sa part ne soit nécessaire.

La vulnérabilité en question fait qu’un pirate informatique pourrait se lier à un smartphone sans devoir passer par l’étape de validation de connexion Bluetooth. Le hacker pourrait en effet faire en sorte que son appareil soit reconnu comme déjà appairé par le smartphone cible. Il pourrait ainsi dérober les SMS et les contacts de sa victime.

Un risque auquel il est difficile d’échapper : Contrairement à une application malveillante, il n’est pas possible de désinstaller le Bluetooth qui est disponible sur l’ensemble des smartphones, ainsi que d’autres appareils connectés. C’est pourquoi une faille au sein de ce protocole représente un risque important. D’autant plus qu’il concerne un nombre important de smartphones.

Si Google a été mis au courant du problème, aucune mise à jour correctrice n’est encore disponible. En attendant, il vaut peut-être mieux désactiver son Bluetooth et garder un œil sur les mises à jour logicielles de son smartphone. On rappellera tout de même que pour se connecter à un appareil via une connexion Bluetooth, il faut être relativement proche de sa cible ce qui limite – mais n’exclue pas – les risques de piratage.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2839771-20200814-android-une-faille-dans-le-bluetooth-expose-les-utilisateurs

© Par Bernard TRITZ

Cybersécurité : Android énorme faille…

20minutes.fr – High-tech – Android : Une énorme faille de sécurité touche 40 % des smartphones dans le monde. CYBERSÉCURITÉ – Le processeur d’une puce équipant de très nombreux smartphones recèle plus de 400 extraits de code vulnérables.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 11/08/20 à 14h37 — Mis à jour le 11/08/20 à 14h37

Image d’illustration de l’entreprise Qualcomm. — Ng Han Guan/AP/SIPA

Des millions de smartphones fonctionnant sous Android présentent une sérieuse faille de sécurité. Tous les téléphones équipés de puces Snapdragon, produites par l’Américain Qualcomm, sont concernés, rapporte le média tech Gizmodo.

Ces puces sont présentes dans les smartphones de nombreux constructeurs : Google, Samsung, Xiaomi, LG ou OnePlus. Quatre téléphones sur dix vendus en 2019 en posséderaient une. C’est le spécialiste en cybersécurité Check Point qui a détecté de nombreuses failles de sécurité dans le composant.

Des correctifs mis en place au fur et à mesure : Le processeur de signal numérique (DSP) abriterait pas moins de 400 extraits de code vulnérables. Les chercheurs ont baptisé cet ensemble de failles « Achille » (en référence au fameux talon). Ces vulnérabilités fourniraient aux pirates des accès potentiels au contenu des smartphones.

Check Point a informé Qualcomm, plusieurs autorités publiques et les fabricants de smartphones concernés. Qualcomm a admis l’existence des failles et assuré, dans un communiqué relayé par CNet, « travailler à mettre en place les moyens de réduction [des risques] nécessaires ». L’entreprise recommande aux utilisateurs de faire des mises à jour au fur et à mesure que des correctifs seront disponibles.

Qualcomm assure qu’aucune utilisation malintentionnée des failles ne lui a été rapportée. De potentiels hackers pourraient bloquer des données à distance, implanter des malwares dans le smartphone ou encore accéder aux fichiers et à la localisation d’un utilisateur après l’installation d’un logiciel espion.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2837975-20200811-android-enorme-faille-securite-touche-40-smartphones-monde

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 : Applications Android sur PC

phonandroid.com – Windows 10 permet désormais d’utiliser les applications Android sur PC.

Par David Igue, le 06/08/2020 – Maj. le 7 août 2020 à 19h37

Windows 10 et Android se rapprochent un peu plus. Il est désormais possible de lancer des applications Android directement sur PC via la plateforme Votre Téléphone. La fonctionnalité est exclusive aux smartphones Samsung dans un premier temps.

10 Apps Android sur PC avec Windows 10

Microsoft permet désormais aux utilisateurs de Windows 10 d’exécuter des applications Android sur Windows 10. La fonctionnalité est proposée dans la dernière mise à jour de l’application Votre Téléphone disponible via la Build 20185 de Windows 10 pour les Insiders. Il est désormais possible d’accéder à une liste d’applications Android et de les exécuter côte à côte avec celles du PC, et ce, dans une fenêtre séparée de celle de l’application Votre téléphone.

Microsoft explique sera possible plus tard dans l’année de lancer plusieurs applications à la fois, de quoi faire de votre PC une véritable tour de contrôle, un endroit unique où vous accédez à toutes vos applications Android, en plus de celles de Windows 10. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur un seul écran et éviter les navettes répétitives entre votre smartphone et votre PC. Mieux, « vous pouvez également épingler les applications Android de votre téléphone sur la barre des tâches Windows 10 ou au menu Démarrer pour un accès rapide et facile », explique la firme de Redmond dans un post publié sur son site.

Une fonctionnalité exclusive aux smartphones Galaxy de Samsung : Cette nouveauté est le fruit du partenariat entre Microsoft et Samsung qui renforcent constamment leurs liens depuis deux ans. Chaque conférence Galaxy Note est désormais l’occasion de découvrir une nouvelle fonctionnalité issue de cette collaboration. Samsung a pofité de son événement Unpacked du 5 août dédié à la présentation des Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra pour mettre en avant l’exclusivité de la fonctionnalité sur les smartphones Galaxy.

Ce n’est pas la première fois qu’une fonctionnalité de Votre Téléphone est accessible dans un premier temps sur un appareil Samsung. L’année dernière, le Galaxy Note 10 était l’un des premiers smartphones à bénéficier de la synchronisation des appels téléphoniques avec Windows 10. Voici la liste complète des smartphones Samsung compatibles.

Samsung Galaxy Note 9

Samsung Galaxy S9

Samsung Galaxy S9+

Samsung Galaxy Note10

Samsung Galaxy Note10+

Samsung Galaxy Note10 Lite

Samsung Galaxy Fold

Samsung Galaxy S10

Samsung Galaxy S10+

Samsung Galaxy S10 Lite

Samsung Galaxy S10e

Samsung Galaxy A8s

Samsung Galaxy A30s

Samsung Galaxy A31

Samsung Galaxy A40

Samsung Galaxy A41

Samsung Galaxy A50

Samsung Galaxy A50s

Samsung Galaxy A51

Samsung Galaxy A60

Samsung Galaxy A70

Samsung Galaxy A70s

Samsung Galaxy A71

Samsung Galaxy A71 5G

Samsung Galaxy A80

Samsung Galaxy A90s

Samsung Galaxy A90 5G

Samsung Galaxy S20

Samsung Galaxy S20+

Samsung Galaxy S20 Ultra

Samsung Galaxy Fold

Samsung Galaxy XCover Pro

Samsung Galaxy Z Flip

Samsung Galaxy Note 20

Samsung Galaxy Note 20 Ultra

Pour l’heure, l’intégration des applications Android avec l’OS n’est annoncée que sur les smartphones du constructeur. Il y a fort à parier qu’elle sera étendue à d’autres modèles dans les mois à venir.

Source : Microsoft

Lire la Source : https://www.phonandroid.com/windows-10-permet-desormais-utiliser-applications-android-sur-pc.html

© Par Bernard TRITZ

Android – Mise à jour du mardi 28 juillet 2020

Android – Smartphone – Google – Google Play – Mise à jour du mardi 28 juillet 2020 à 20h11.

Hier soir, par hasard, mon attention fut attirée par une Mise à jour importante de Google. Cela semblait inhabituel, ce qui attisa mon attention.

Capture d’écran – Mise à jour hier soir

Nous savions que Google n’échappait pas à la malveillance, tout comme les iPhones. C’est vrai que tous les téléphones sont des cibles potentielles, hélas !

Les explications de Google

Trop, beaucoup trop d’utilisateurs ni prêtent pas assez, ou, pas du tout d’attention. Pourtant les conséquences peuvent très vite devenir très graves, voire graves financièrement.

Ma tablette Samsung S3, je veille à ce que la maintenance préventive soit réalisée pratiquement 1 fois par jour, voire davantage, parce qu’un très grand nombre de Mo ou Go sont échangés.

Maintenant, je vais devoir appliquer le même traitement à mon mobile Nokia 6.1

La maintenance, la sécurité deviennent absolument nécessaires par les temps qui courent.

Par Bernard TRITZ

Android : ciblé par un dangereux virus nommé BlackRock

20minutes.fr – HIGH-TECH – Android : Plus de 300 applications ciblées par un dangereux virus nommé BlackRock.

CYBERSECURITE : Outlook, Amazon, Uber, PayPal ou encore WhatsApp sont la cible de ce nouveau cheval de Troie.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 24/07/20 à 15h34 — Mis à jour le 24/07/20 à 15h34

Android : une faille expose les données bancaires et mots de passe des utilisateurs — Geeko

Les experts en cybersécurité de chez ThreatFabric ont mis en lumière les agissements d’un nouveau malware sur Android : BlackRock. Le fonctionnement de ce logiciel malveillant rappelle celui de plusieurs autres grands malwares tristement célèbres, notamment LokiBot et Anubis. Si ces derniers visaient avant tout les applications bancaires, BlackRock innove quelque peu et s’attaque aux applications de messagerie et de réseaux sociaux, sans pour autant se désintéresser des apps bancaires. Un renouvellement des cibles qui pourrait s’expliquer par l’explosion de popularité qu’ont connue ce type d’apps durant le confinement.

Les chercheurs expliquent dans leur rapport que, à l’image de LokiBot et Anubis dont il a repris le code source, BlackRock repose sur une attaque dite de « superposition ». Une fois que le logiciel malveillant est parvenu à se déployer sur un smartphone par le biais d’une app vérolée ou autre, il se déploie et attend patiemment que sa victime ouvre WhatsApp, PayPal, Amazon, Outlook ou une autre des 337 applications ciblées pour afficher une fausse page de connexion – par superposition – et ainsi récupérer les identifiants de connexion de sa victime.

Multifonction : Si le fonctionnement du malware n’a rien de nouveau, il s’est perfectionné au fil des années et peut facilement passer inaperçu, faisant potentiellement un nombre important de victimes. Les chercheurs de ThreatFabric soulignent d’ailleurs que BlackRock ne vise pas seulement les apps de messagerie et réseaux sociaux, mais tente également de récupérer les données bancaires de ses victimes.

Pour éviter ce genre de mauvaises surprises et pour ne pas perdre l’accès à ses différents comptes, il est primordial d’être vigilant lorsque l’on télécharge des applications. Si le Play Store dispose de mesures de sécurité pour lutter contre les applications vérolées par des logiciels malveillants, certains parviennent à se frayer un chemin. À côté de cela, télécharger des apps en dehors de la boutique officielle de Google représente un plus grand risque de tomber sur un logiciel malveillant, surtout lorsqu’on ne connaît ni l’éditeur de l’app ni la provenance exacte du fichier. Il est recommandé de ne télécharger que des applications d’origine sûre. L’installation d’une app antivirus peut également être un moyen de se protéger contre les malwares et autres chevaux de Troie.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2827783-20200723-android-plus-de-300-applications-ciblees-par-un-dangereux-virus

Édité par Bernard TRITZ

Smartphones Android plus de 2 Go de RAM

20minutes.fr – High-tech – Les smartphones Android embarqueront désormais tous plus de 2 Go de RAM. ANDROID : Google va rendre l’utilisation d’Android Go, la version allégée de son système d’exploitation mobile, obligatoire sur certains smartphones.

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes – Publié le 24/07/20 à 17h30 — Mis à jour le 24/07/20 à 17h30

Android : Google corrige 49 failles de sécurité — Geeko

L’arrivée d’Android 11, la nouvelle mise à jour majeure d’Android, pourrait avoir un impact sur les nouveaux smartphones d’entrée de gamme. Selon un document récupéré par XDA Developers intitulé « Guide de configuration des appareils Android 11 Go », Google prévoit en effet d’imposer l’installation de la version allégée d’Android sur les téléphones équipés de 2 Go de RAM ou moins.

Depuis le lancement d’Android Go en 2017, la firme de Mountain View laissait le choix aux constructeurs de smartphones d’installer ou non cette version moins gourmande en ressources sur leurs appareils d’entrée de gamme. Jusqu’à présent, Google recommandait d’installer cette version sur les appareils équipés d’1 Go de RAM ou moins.

Un nouveau standard : Pour pousser les fabricants à adopter cet OS, Google avait lancé des versions allégées de ses applications. Malgré cela, les fabricants de smartphones semblent avoir boudé le système d’exploitation light. Aux grands maux, les grands remèdes, selon le document récupéré par XDA Developers, Google prévient les constructeurs que « tous les nouveaux produits lancés avec Android 11, s’ils ont 2 Go de RAM ou moins, doivent […] être lancés comme un appareil Android Go ».

Cette politique s’appliquera également aux smartphones lancés sous Android 10 dès le quatrième trimestre de 2020. Google indique également que les téléphones d’entrée de gamme devront impérativement embarquer au moins 512 Mo de RAM sans quoi ils ne pourront pas profiter des Google Mobile Services (Chrome, YouTube, Maps) ni du Play Store.

Ce changement devrait avoir des effets bénéfiques pour les futurs nouveaux propriétaires de smartphones d’entrée de gamme puisque l’OS Go, moins gourmand, permettra une expérience plus fluide qu’avec Android 10 ou 11, des OS particulièrement lourds.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2827787-20200723-les-smartphones-android-embarqueront-desormais-tous-plus-de-2-go-de-ram