Watch Together : Messenger, regarder des vidéos en groupe

20minutes.fr – High-tech – Watch Together: Messenger lance une fonctionnalité pour regarder des vidéos en groupe. APPLICATION : Cette fonctionnalité est en passe d’être lancée sur l’application.

Par Florent Erculisse pour 20 Minutes – Publié le 18/09/20 à 20h06 — Mis à jour le 18/09/20 à 20h06

Messenger va proposer de regarder ensemble des vidéos … à distance — Geeko

Messenger continue de renouveler son application. Après avoir ouvert la possibilité de faire des discussions « vidéo » jusqu’à 50 personnes durant le confinement, l’application entend proposer une meilleure « interaction » entre les différents intervenants.

Avec la fonctionnalité Watch Together, Messenger permet de regarder des vidéos en direct entre personnes à distance. Ainsi, ce visionnage sera disponible jusqu’à huit personnes dans un appel vidéo et 50 personnes dans un salon. La fonctionnalité sera déployée dans le monde entier dès cette semaine sur les terminaux Android et iOS.

Un simple swipe : Pour profiter de la fonctionnalité, la marche à suivre sera on ne peut plus simple. Lors de l’appel vidéo, swipez vers le haut afin de faire apparaître le menu. La fonctionnalité Watch Together apparaîtra aux côtés du partage d’écran. Vous pourrez ensuite sélectionner une vidéo suggérée pour vous ou dans une des trois catégories : TV et films, Vus et Téléchargés.

Lire la source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2863471-20200916-messenger-va-proposer-de-regarder-ensemble-des-videos-a-distance

© Par Bernard TRITZ

E-commerce : + de 1.900 boutiques en ligne piratées

20minutes.fr – High-tech – E-commerce : Plus de 1.900 boutiques en ligne piratées en un week-end, un record ! CYBERSÉCURITÉ – Des spécialistes en cybercriminalité évaluent à plusieurs dizaines de milliers le nombre de clients de sites d’e-commerce dont les données personnelles ont été volées.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 16/09/20 à 14h34 — Mis à jour le 16/09/20 à 14h34

Illustration hacker pirate informatique. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Des hackers ont établi ce week-end un nouveau record en attaquant 1.904 sites d’ e-commerce. Dix boutiques en ligne ont été visées ce vendredi, 1.058 sur la seule journée de samedi, 603 ce dimanche et 233 ce lundi, rapporte 01net.

Le spécialiste de la cybersécurité Sansec indique sur son site qu’il s’agit de « la plus importante campagne, et de loin » qu’il a identifié. L’entreprise a commencé sa mission de surveillance des failles de sécurité dans l’e-commerce en 2015. Le record précédent datait de juillet 2019, où 962 sites avaient été piratés en une journée.

Pas de correctif de sécurité prévu : Les attaques multiples du week-end dernier ont été menées grâce à un programme automatique. Selon les experts, les hackers auraient utilisé une vulnérabilité « zero day », vendue depuis quelque temps sur le darknet pour 5.000 euros. Grâce à ce dispositif, les pirates ont pu accéder à distance aux sites marchands utilisant la plateforme Magento v1.

Au total, les données personnelles de plusieurs dizaines de milliers d’internautes seraient entrées en possession des hackers, estime Santec. La plateforme Magento v1 n’étant plus mise à jour, son éditeur Adobe n’a pas officiellement prévu de mettre au point des patchs correctifs.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2863219-20200916-e-commerce-plus-1900-boutiques-ligne-piratees-week-end-record

© Par Bernard TRITZ

Apple : Tim Cook dévoile les nouveautés

20minutes.fr – High-tech – Tim Cook dévoile de nouvelles Apple Watch, des iPads newlooks et des services mais pas d’iPhone 12. HIGH TECH : Durant la Keynote qu’Apple a tenu ce mardi 15 septembre, Tim Cook a présenté deux nouvelles Apple Watch, de nouveaux iPads et le service Apple One qui arrive en France.

Par Christophe Séfrin – Publié le 15/09/20 à 21h08 — Mis à jour le 15/09/20 à 21h26

La nouvelle Apple Watch Series 6. — CAPTURE

–| La keynote de rentrée d’Apple a eu lieu ce mardi 15 septembre, dans une version préenregistrée, crise sanitaire oblige.

–| Comme attendu, Tim Cook, le PDG de la marque à la pomme a annoncé la nouvelle Apple Watch Serie 6 et de nouveaux iPads. Les nouveaux iPhone 12 attendront.

–| Des offres de services, comme Apple One qui inclut Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade et iCloud ont également été dévoilés.

Le ver était bien dans le fruit. Crise sanitaire oblige, la marque à la pomme n’était visiblement pas en mesure d’annoncer ce mardi 15 septembre son nouvel iPhone 12 lors de sa keynote de rentrée. Depuis le siège de l’empire Apple à Cupertino et sans public (comme pour sa conférence des développeurs WWDC organisée en juin dernier), Tim Cook, le big boss, a présenté dans une vidéo préenregistrée de 60 minutes une nouvelle Apple Watch et de nouveaux iPads. Sans surprise. Beaucoup d’observateurs avaient parié dessus.

De nouveaux bracelets accompagnent la sortie de l’Apple Watch Serie 6. – CAPTURE

L’oxygénation du sang au poignet : Déboulant avec une foultitude de nouveaux cadrans, de nouveaux bracelets, un écran 2,5 fois plus lumineux, l’Apple Watch Serie 6 joue plus que jamais la carte de la santé au poignet. Nouvelle fonctionnalité proposée outre la mesure du rythme cardiaque, la VO2 Max ou l’électrocardiogramme (ECG) : la mesure du taux d’oxygène dans le sang. Il s’agit d’une donnée importante qui, comme sur la ScanWatch que vient de sortir Withings, reflète la quantité d’oxygène présente dans les globules rouges. 15 secondes suffisent pour que la montre effectue cette mesure. De quoi se rassurer lorsque l’on fait du sport, notamment.

L’Apple Watch Serie 6 propose de nouveaux fonds d’écran. – CAPTURE

Sous Watch OS 7, l’Apple Watch Serie 6 vendue 429 euros (GPS) et 529 euros (GPS + 3G/4G) intègre la puce A13 du constructeur. Son altimètre affiche désormais l’altitude en continu. Les sportifs risquent d’apprécier. Apple associe son lancement avec celui de Fitness +, un service proposant des exercices à effectuer montre au poignet avec des vidéos dédiées (yoga, vélo, course, rameur…) sur un téléviseur connecté à un boîtier Apple TV, un iPad ou un iPhone. Mais pas d’emballement : pour le moment, Fitness + (facturé 9,99 dollars par mois et 79,99 dollars par an) n’est pas annoncé en France.

Apple Fitness+, le service de workout lancé avec l’Apple Watch Series 6. – CAPTURE

Lancée, elle, dans l’Hexagone, Apple One, la nouvelle offre de services d’Apple (composée d’Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade et iCloud) et proposée à partir de 14,95 euros par mois (avec 50 Go de stockage sur iCloud) … Plutôt intéressant… A noter que Watch OS 7 intègre une détection automatique du lavage des mains. Comme une piqûre de rappel en ces temps de Covid…

Tim Cook, le PDG d’Apple, pour une keynote de renrée confinée. – CAPTURE

De son côté, l’Apple Watch SE, en offrira un peu moins à un prix plus abordable (299 euros ou 349 euros avec 3G/4G). Sans les évaluations santé de sa grande sœur, la montre conserve néanmoins l’altimètre permanent et la détection des chutes. Elle est sans doute idéale pour servir de cheval de Troie à la nouvelle configuration familiale proposée par Watch OS 7. Cette fonctionnalité permet d’équiper toute sa famille d’une Apple Watch et, sans pour autant que chacun possède un iPhone (un seul suffit), permet de rester en contact en recevant des appels téléphoniques via Face Time Audio, en échangeant des courriels ou des messages. Disponible le 16 septembre, cette nouvelle fonction est compatible dès l’Apple Watch Séries 4.

Des iPads renouvelés, un iPad Air boosté : C’est une « grande année pour l’iPad », assure Tim Cook. Après les nouveaux iPad Pro lancés en début d’année, Apple renouvelle sa gamme de tablettes avec une nouvelle ardoise sous iPad OS 14, un système d’exploitation se voulant plus intuitif et des prises de notes plus précises. Avec son écran de 10,2 pouces, la huitième génération d’iPad (avec puce A12) revendique aussi une rapidité deux fois plus élevée que sur les tablettes Windows, trois fois plus que sur les modèles Android, et même six fois plus que sur les Chrome books. On attend de voir ça. Vendu à partir de 389 euros (Wifi) et 539 euros (Wifi + 3G/4G), le nouvel iPad sera disponible dès ce vendredi 18 septembre.

Les nouveaux iPads d’Apple. – CAPTURE

De son côté, l’iPad Air (avec écran Retina de 10,9’’) s’offre un lifting complet. Ressemblant à un iPhone qui serait passé sous un rouleau compresseur, il est animé par la nouvelle puce A14 Bionic d’Apple. Sans aucun doute celle qui équipera l’iPhone 12. Avec son écran Retina de 3,8 millions de pixels, l’iPad Air voit son bouton de déverrouillage Touch ID rejoindre la tranche de la tablette. Il est doté d’un nouvel appareil photo de 12 mégapixels arrière (et 7 mégapixels avant). Peut-être va-t-on enfin pourvoir capturer des images correctes avec iPad… Gare au prix : le nouvel iPad Air requiert un investissement de 669 euros minimum (Wifi) et 809 euros (Wifi + 3G/4G).

Culture du secret oblige, Tim Cook n’a à aucun moment fait mention d’une future keynote pour annoncer l’iPhone 12. En octobre ? D’ici là, et comme le dirait le PDG d’Apple : « Everyone take care, stay safe, and have a great day » !

lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2862519-20200915-tim-cook-devoile-nouvelles-apple-watch-ipad-new-look-services-iphone-12

© Par Bernard TRITZ

Nvidia : racheter le géant des puces mobiles ARM

20minutes.fr – High-tech – Nvidia veut racheter le géant des puces mobiles ARM pour 40 milliards de dollars. TECHNOLOGIE : De nombreuses voix s’opposent à cette transaction qui pourrait menacer la sacro-saint neutralité de l’entreprise britannique vis à vis des fabricants de smartphones.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 15/09/20 à 00h45 — Mis à jour le 15/09/20 à 00h45

Le patron de Nvidia Jensen Huang en 2017. — Chiang Ying-ying/AP/SIPA

Alors que tous les yeux sont braqués sur TikTok, Nvidia a créé la surprise lundi. Le géant des cartes graphiques, qui a de grosses ambitions sur le front de l’IA, a annoncé qu’il allait racheter le leader des puces pour smartphones ARM au groupe japonais SoftBank pour la coquette somme de 40 milliards de dollars. Cette méga-acquisition devrait être finalisée d’ici mars 2022, sous réserve de l’approbation de nombreuses autorités réglementaires dans le monde entier, et notamment britanniques qui voient d’un oeil suspicieux le changement de propriétaire de ce joyau technologique national.

Le gouvernement britannique a fait valoir qu’il avait conscience du « rôle vital d’ARM dans le secteur de la technologie » et l’économie au Royaume-Uni. Il étudie cette transaction « y compris son impact pour le siège social de Cambridge », avec la possibilité de « prendre les mesures appropriées ».

L’un des co-fondateurs d’ARM, Hermann Hauser, s’est quant à lui dit « extrêmement inquiet » du passage sous pavillon américain de l’entreprise alors qu’elle est « la dernière restante au Royaume-Uni avec une position dominante dans la téléphonie mobile et les microprocesseurs ».

Des partenariats menacés : Le rachat ne ferait, selon lui, qu’aggraver la domination de la technologie américaine, comme le montre la puissance des géants comme Apple, Amazon ou Facebook. « La vente d’ARM à Nvidia va détruire son modèle d’entreprise : être la » Suisse du secteur des microprocesseurs « en agissant de manière égale envers ses 500 détenteurs de licences, s’émeut M. Hauser dans une lettre au Premier ministre. Or, » la plupart d’entre eux sont des concurrents de Nvidia » et plusieurs sont des entreprises britanniques, relève M. Hauser.

Sans donner de garanties sur les 3.000 employés au Royaume-Uni (sur 6.500 dans le monde), Nvidia promet de garder le siège d’ARM à Cambridge et veut y bâtir un « super-ordinateur d’intelligence artificielle » ainsi que son « hub européen ». Le patron de Nvidia, Jensen Huang, a également assuré dans une lettre à ses employés qu’il allait « maintenir la neutralité » d’ARM vis-à-vis de ses clients ainsi que son modèle de licence ouverte.

Ascension fulgurante : Fondé en 1990 en Angleterre, ARM est un spécialiste des microprocesseurs avec une part de marché mondiale écrasante dans les smartphones (95 %). Mais ses puces, fabriqués sous licence, se retrouvent aussi dans d’innombrables capteurs, objets connectés et services de Cloud (informatique à distance).

Nvidia paie le prix fort pour monter en puissance dans l’intelligence artificielle, les objets connectés et la 5G, les points forts d’ARM. C’est l’une des plus importantes fusions-acquisitions mondiales annoncées depuis le début de l’année et l’une des plus importantes jamais réalisées dans le secteur des microprocesseurs, et qui propulse Nvidia au rang de mastodonte du secteur.

Lire la Sourse : https://www.20minutes.fr/high-tech/2861635-20200915-nvidia-veut-racheter-geant-puces-mobiles-arm-40-milliards-dollars

© Par Bernard TRITZ

TikTok : offre de Microsoft rejetée

20minutes.fr – High-tech – TikTok : L’offre de Microsoft rejetée par le groupe chinois. REFUS : Donald Trump a imposé la date du 20 septembre 2020 pour trouver un accord de rachat de la plateforme chinoise. Au-delà elle devra fermer aux États-Unis

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 14/09/20 à 03h50 — Mis à jour le 14/09/20 à 03h50

L’application chinoise TikTok devant le drapeau américain. — Dongxu Fang / Costfoto/Sipa USA/

C’est une annonce qui ne manquera pas de faire réagir le locataire de la Maison-Blanche tant il s’est investi dans le dossier. L’offre de Microsoft pour racheter les activités américaines de TikTok a été rejetée par ByteDance, le propriétaire chinois de la plateforme, a annoncé dimanche soir le géant informatique américain. « Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les usagers de TikTok tout en protégeant les intérêts de sécurité nationale », a indiqué Microsoft.

Décrets contre plainte : Le groupe de Redmond avait indiqué début août son intérêt pour TikTok, sous la menace d’une interdiction aux Etats-Unis. Le président Donald Trump, qui accuse sans preuve depuis des mois le populaire réseau social d’espionnage au profit de la Chine, a signé des décrets pour forcer ByteDance à vendre rapidement les activités de TikTok sur le sol américain. Si un accord de rachat n’est pas trouvé avant le 20 septembre, la plateforme devra fermer aux Etats-Unis. L’application a de son côté porté plainte contre le gouvernement américain pour contester cette mesure.

Au tour d’Oracle : « Nous aurions fait des changements significatifs pour assurer que le service respecte les standards les plus élevés en matière de sécurité, de respect de la vie privé, de sûreté et de lutte contre la désinformation », a affirmé Microsoft. Fin août, le groupe de supermarchés Walmart avait confirmé s’être allié avec Microsoft dans les négociations pour acquérir la plateforme de partage de vidéos courtes, généralement humoristiques ou musicales. Ce partenariat des deux géants américains n’aura toutefois pas suffi.

Selon plusieurs médias américains, le groupe informatique Oracle, dont le nom a circulé comme l’un des possibles acquéreurs, a désormais la voie libre pour le rachat des activités américaines de TikTok. Oracle et TikTok n’ont pas confirmé dans l’immédiat.

Lire la suite : https://www.20minutes.fr/high-tech/2860919-20200914-tiktok-offre-microsoft-rejetee-groupe-chinois

© Par Bernard TRITZ

5G, 70 élus de gauche, 1 moratoire

20minutes.fr- Politique – 5G : Près de 70 élus de gauche demandent un moratoire jusqu’à l’été 2021 dans une tribune. ADSL : Le temps, d’après elles et eux, d’organiser un grand débat sur le sujet.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 13/09/20 à 09h15 — Mis à jour le 13/09/20 à 09h31

La 5G. (illustration) — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Près de 70 élus et élues de gauche et écologistes, parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou la maire de Marseille Michèle Rubirola, demandent au gouvernement un moratoire sur le déploiement de la 5G dans une tribune publiée par Le Journal du dimanche. La décision du gouvernement d’attribuer les fréquences dès septembre « intervient sans étude d’impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable », déplorent les signataires, parmi lesquels les nouveaux maires écologistes de Strasbourg, Jeanne Barseghian, de Bordeaux, Pierre Hurmic, ou encore de Besançon, Anne Vignot

Un moratoire au moins jusqu’à l’été 2021 : « Nous, maires et élus, proposons dans l’immédiat un moratoire sur le déploiement de la 5G au moins jusqu’à l’été 2021 », ainsi que la « tenue d’un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques », écrivent-ils. « Nous demandons que la priorité soit donnée à la réduction de la fracture numérique, à travers le développement de la fibre en zone rurale et en finalisant le déploiement de la 4G », ajoutent-ils.

Parmi les signataires figurent également Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble, le député LFI François Ruffin ou encore Jean-François Debat, maire PS de Bourg-en-Bresse. En juillet, EELV avait déjà demandé, dans une motion adoptée à la quasi-unanimité de la centaine de conseillers fédéraux du parti, un « moratoire sur la 5G » qui va générer « une grosse inflation de la consommation électrique » et permettre « la collecte de données personnelles ».

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/politique/2860455-20200913-5g-70-elus-gauche-demandent-moratoire-jusqu-2021-tribune

© Par Bernard TRITZ

San Francisco – Ciel d’apocalypse

lefigaro.fr – San Francisco – Ciel d’apocalypse à cause d’incendies historiques. EN IMAGES : La fumée des feux de forêt survenus en Californie a teinté le ciel en orange, mercredi 09 septembre 2020, dans toute la baie de San Francisco.

Par Le Figaro avec AFP – Publié hier à 22:54, mis à jour hier à 23:06

San Francisco, le 9 septembre 2020. Philip Pacheco / AFP

San Francisco et d’autres régions de la côte ouest des États-Unis se sont réveillées mercredi sous un ciel orange sombre digne d’une scène d’apocalypse, à cause de la fumée des incendies qui continuent de ravager la Californie. A midi, le mélange de brouillard et de fumée donnait à la ville une atmosphère surréaliste comme si le soleil ne s’était toujours pas levé. « La brume due aux feux de forêt assombrit le ciel dans toute la baie de San Francisco », ont fait savoir les autorités. Elles donnent des informations quotidiennes depuis des semaines sur la qualité de l’air, et déconseillent régulièrement aux personnes vulnérables de sortir.

Twitter

Plus d’une vingtaine d’incendies faisaient rage en Californie, et près d’un millier de pompiers combattaient le feu baptisé Creek Fire dans la région de Fresno, dans le nord de l’Etat, qui s’est propagé sur plus de 56.000 hectares. Les foyers s’étendaient de la frontière avec la Canada, dans l’Etat de Washington, jusqu’à la frontière mexicaine, près de San Diego (Californie), où près de 7000 hectares sont partis en fumée, selon les autorités locales.

Le pont de San Francisco. Philip Pacheco / AFP

En circulant dans les rues de San Francisco en journée, on pouvait apercevoir des habitants travaillant sur leur ordinateur à la lumière de leurs lampes, pour y voir clair dans les ténèbres rougeoyantes. Étonnamment, après de nombreux jours où l’air sentait la fumée et les cendres, l’atmosphère semblait respirable. Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs rivalisaient d’effarement et d’humour, avec des références à des scènes de films apocalyptiques ou des blagues sur l’année 2020, décidément synonyme de catastrophes, même pour une région habituée aux tremblements de terre et aux incendies.

@choleemo, une utilisatrice de TikTok, montrait une plage dans l’Oregon, au nord de la Californie, où le sable, la mer et le ciel formaient une palette de dégradés dans les tons rouges, seule l’écume blanche et le bruit des vagues rappelant qu’il s’agissait bien de l’océan. « Voici quelques photos de mon voyage dans la baie cette semaine. Content qu’il n’y ait pas eu de tremblement de terre ou d’inondations », a tweeté l’analyste Patrick Moorhead, avec des images tirées de Blade Runner 2049, un film de science-fiction, où l’on voit un héros solitaire s’avancer vers des ruines couvertes de poussière orange, sous un ciel de la même couleur.

Des incendies ravagent la Californie depuis plusieurs semaines. STEPHEN LAM / REUTERS

Lire la Sourse : https://www.lefigaro.fr/international/ciel-d-apocalypse-a-san-francisco-a-cause-d-incendies-historiques-20200909

Californie en feu

© Par Bernard TRITZ

Windows 10 : Mise à jour, bug du SSD

phonandroid.com – Windows 10 – Windows 10 : une mise à jour corrige le bug du SSD, téléchargez-la sans plus attendre

Par Bruno Mathieu, le mercredi 09 septembre 2020

Découvert il y a quelques mois au sein de Windows 10, le problème concernant la gestion des disques SSD vient tout juste d’être corrigé par Microsoft.

Téléchargez la mise à jour sans plus attendre, car le bug en question pourrait bien endommager votre SSD à la longue.

Ça y est, Microsoft vient de diffuser un correctif dédié à la gestion des SSD par Windows 10. Car depuis le déploiement de la mise à jour de mai de Windows 10, le système était victime d’un gros problème concernant la défragmentation des SSD. De quoi occasionner des problèmes matériels si le bug avait persisté.

Un bug qui peut endommager votre système à la longue

Depuis la diffusion de Windows 10 2004 en mai dernier, lors de l’optimisation du système, l’OS n’est plus capable plus la date à laquelle l’opération de maintenance a été réalisée. En conséquence de quoi, soit l’utilisateur pourrait être tenté de relancer l’opération maintes et maintes fois, alors que celle-ci a bien eu lieu. En outre, et si l’option d’optimisation automatique des disques a été réglée sur « tous les jours », c’est le système lui-même qui relancera une défragmentation du disque.

Si Windows 10 est toujours capable de faire la différence entre un SSD et un disque dur, il risque néanmoins de défragmenter certains volumes du SSD, notamment si celui-ci est exploité pour la sauvegarde du système. Et en fonction du volume de données, cela peut l’endommager à la longue.

À lire aussi : la mise à jour 2004 de Windows 10 est victime d’un bug de connexion, voici comment le résoudre.

En réalité, la découverte du bug en question remonte à janvier dernier. Des utilisateurs du programme Windows Insider l’avaient rapporté à Microsoft, qui s’était empressé de le corriger via la Build 19551 de Windows 10. En revanche, le problème est réapparu dans la mise à jour de mai 2020, connue sous le nom de Windows 10 2004 ou 20H1. À la mi-août, Microsoft reconnaissait la présence du bug. Le même mois, un premier correctif a permis de le résoudre, mais celui-ci était réservé aux utilisateurs du programme Windows Insider.

Microsoft déploie donc aujourd’hui une mise à jour cumulative et destinée à l’ensemble des utilisateurs de Windows 10 version 2004.

Comment mettre à jour Windows 10 vers la build 19041.508

Pour mettre à jour Windows 10 vers la dernière version en date, et profiter du patch KB4571756, deux possibilités s’offrent à vous. La première consiste à se laisser guider par le Windows Update et son mode de mise à jour automatique :

– Pressez simultanément les touches [Windows] + [I].

– Rendez-vous sur Mise à jour à jour et sécurité, puis sur Windows Update.

– Vous devriez y voir la mise à jour cumulative KB4571756 en attente d’installation. Si ce n’est pas le cas, pressez le bouton Rechercher.

– Il ne vous reste plus qu’à appliquer la mise à jour en question en pressant le bouton Installer maintenant.

La seconde option consiste à installer le correctif manuellement :

– Rendez-vous sur le site Microsoft Update.

– Repérez le correctif qui correspond à votre version de Windows 10 (ARM64, 32 bits, 64 bits, Windows Server…). Si vous avez un doute concernant votre édition de Windows 10, pressez simultanément les touches [Windows] + [I], puis rendez-vous Système > A propos de.

– Depuis la ligne qui correspond à votre édition de Windows 10, cliquez sur le bouton Télécharger. Une fenêtre s’ouvre et vous propose de récupérer un fichier ayant pour extension (.msu). Cliquez dessus afin de le télécharger et de l’installer à l’aide du Windows Update (ce type de fichier est normalement associé au module).

Pour vérifier que le problème a bien été résolu, et après avoir redémarré votre PC, ouvrez l’Explorateur. Cliquez sur n’importe quel disque ou partition du système à l’aide du bouton droit de la souris, puis dirigez-vous sur Propriétés. Cliquez ensuite sur l’onglet Outils, puis sur le bouton Optimiser. Sélectionnez l’un de vos SSD et pressez le bouton Optimiser. Au bout de quelques secondes, son État actuel devrait alors passer sur OK (0 jours depuis la dernière ré optimisation).

Ma mise à jour perso du jeudi 10 septembre 2020

Lire la Source : https://www.phonandroid.com/windows-10-une-mise-a-jour-corrige-le-bug-du-ssd-telechargez-la-sans-plus-attendre.html

© Par Bernard TRITZ

Waze : Dernières informations pratiques

20minutes.fr – High-tech – Waze : Préparer un itinéraire sur le Web et l’envoyer sur son smartphone est désormais possible. DÉPLACEMENTS : L’itinéraire envoyé peut être préparé jusqu’à sept jours à l’avance.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 09/09/20 à 17h26 — Mis à jour le 09/09/20 à 17h26

Waze signale désormais les routes enneigées — Geeko

Voilà une nouvelle fonction de Waze bien pratique. Il est désormais possible d’envoyer un itinéraire consulté sur le site Web de Waze vers l’application mobile, a annoncé la plateforme sur son site Internet rapporte 01Net.

Cette fonction vient s’ajouter aux autres également disponibles sur smartphone, comme connaître les conditions de circulation en temps réel, prendre connaissance des zones de travaux, des voies fermées ou obtenir l’emplacement de radars.

Une transmission dans les deux sens : Pour utiliser ce nouveau service, il faut d’abord se rendre sur la Live Map de Waze puis scanner le QR code qui s’affiche à l’écran, au moyen de l’appareil photo du smartphone sous Android ou d’un iPhone. A partir de ce moment-là un lien est établi entre la plateforme web et l’application. Il faut ensuite choisir un point de départ et d’arrivée et préciser l’heure d’arrivée souhaitée. Une fois que cela est fait, il faut appuyer sur le bouton « envoyer à un autre appareil mobile ».

À partir de ce moment-là, l’itinéraire sera synchronisé avec l’application et consultable sur celle-ci.

Cet outil permet de recevoir une notification sur son smartphone au moment de partir. Il est possible de planifier un trajet jusqu’à sept jours en avance. Pour chaque jour de la semaine, Waze informe l’utilisateur des heures de départ les plus propices afin d’arriver à l’heure. La transmission de données s’effectue dans les deux sens : les trajets sauvegardés sur l’application pourront être également consultés sur le web.

Lire la Source https://www.20minutes.fr/high-tech/2857783-20200909-waze-preparer-itineraire-web-envoyer-smartphone-desormais-possible

© Par Bernard TRITZ

ScanWatch, Withings: Montre connectée, éviter un AVC

20minutes.fr – High-tech – ScanWatch de Withings: La montre connectée qui joue (pour de vrai) au docteur pour éviter un AVC. MONTRE : Avec sa nouvelle montre de santé connectée, Withings introduit différentes mesures dont le but est notamment de prévenir les accidents vasculaires cérébraux.

Par Christophe Séfrin – Publié le 09/09/20 à 08h48 — Mis à jour le 09/09/20 à 08h48

Montre connectée – santé

– Withings officialise la sortie en France de la ScanWatch, sa nouvelle montre connectée dédiée à la santé.

– Lancée à partie de 280 euros, elle offrirait le suivi santé le plus avancé au monde, selon le constructeur français.

– Ses fonctions parmi lesquelles figurent la mesure du rythme cardiaque, la détection de risque de fibrillation auriculaire et la mesure de la saturation en oxygène du sang cachent un excellent tracker d’activité, simple et presque complet.

Withings, la marque française pionnière depuis 2008 dans les objets connectés dédiés à la santé, lance sa ScanWatch. Cette nouvelle montre 2.0 ne se contente pas de faire office de tracker d’activité. La tocante « joue » également au docteur en nous accrochant au poignet un appareil de prévention cardiovasculaire. Aujourd’hui, Withings le revendique : « la ScanWatch est la montre connectée offrant le suivi de santé le plus avancé au monde ». 20 Minutes l’a testé à cœur ouvert durant quinze jours.

La fibrillation auriculaire dans l’écran radar : Non, elle ne vous dira pas que vous allez faire un AVC (accident vasculaire cérébral), et encore moins quand. Par contre, la nouvelle ScanWatch de Withings va vous aider à prévenir les risques de problèmes liés à la fibrillation auriculaire ou à des perturbations respiratoires. La fibrillation auriculaire ? Elle serait justement à l’origine d’un tiers des AVC en France. Elle se produit lorsque les deux cavités supérieures du cœur se contractent de façon chaotique au lieu de pomper le sang régulièrement.

Pour détecter un risque de fibrillation auriculaire, deux solutions : la ScanWatch dispose d’un capteur de fréquence cardiaque (PPG) qui fonctionne en continu. Lorsque nécessaire, la montre qui intègre outre son cadran analogique, un petit écran Amoled, notifie son utilisateur en cas de fréquence cardiaque basse ou haute. Dès lors, la mesure d’un ECG (électrocardiogramme) est préconisée pour effectuer une levée de doute, voire confirmer une anomalie. Cette mesure est également proposée par l’Apple Watch Series 4 & 5. L’utilisateur peut également effectuer cette mesure lorsque désiré, pour simplement contrôler que tout va bien.

Série montre connectée – santé
Hystogramme

Si durant notre test la ScanWatch ne nous a jamais notifié d’une fréquence cardiaque anormalement basse ou haute (ouf !), nous avons réalisé un ECG à plusieurs reprises. La mesure s’effectue en 30 secondes. Pour cela, il est nécessaire d’être assis, de lancer l’ECG et de placer sa main opposée sur la montre. En créant ainsi un circuit électrique fermé, les mesures peuvent être effectuées simplement. Et le verdict (nous concernant) tombe : « Normal » (re-ouf !). Quel que soit le cas, il est possible à travers l’application d’adresser sans attendre la mesure complète de cet ECG à son médecin au format PDF.

Le sport dans le cadran : Mais contrairement à l’Apple Watch, la ScanWatch va plus loin. La montre est également capable de mesurer la saturation en oxygène dans le sang grâce à son capteur de SpO2. Ce n’est pas une vraie nouveauté, Withings la proposait déjà sur son capteur d’activité Pulse. La mesure de SpO2 doit être effectuée manuellement en activant la fonction sur le petit bouton à droite du cadran de la montre. Elle reflète la quantité d’oxygène présente dans les globules rouges. Une bonne oxygénation du sang est importante, notamment lorsque l’on fait du sport : elle fournit l’énergie nécessaire au fonctionnement des muscles.

Application mobile

Enfin, la ScanWatch peut réaliser des scans respiratoires. But : détecter d’éventuels troubles de la respiration durant le sommeil et prévenir des risques liés à l’apnée du sommeil. Retard dû à la pandémie oblige, la validation médicale de cette détection est toujours en cours (en partenariat avec l’hôpital Béclère, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine) et Withings indique qu’elle devrait être disponible d’ici à fin 2020.

Activités bien quantifiées : Si fort heureusement nous n’avons reçu aucune alerte durant nos quinze jours d’essais (on le regretterait presque pour que le test soit complet !), cette montre nous a cependant rassurés. Age ancestral (+50 ans), rythme de vie trépidant, propension à bien vivre et activité sportive insuffisante font de nous un client idéal pour des problèmes de santé. Aussi, nous nous sommes pris à nous rassurer régulièrement en déclenchant des mesures lors d’un essoufflement, un petit point au cœur, bref, lors de basiques petits flips hypocondriaques.

Application et mobile

Les dispositifs médicaux embarqués au poignet et accessibles à tous grâce à l’ergonomie bien pensée de la ScanWatch et de son application HealthMate feraient presque oublier que la tocante (en noir ou blanc) est aussi une montre horlogère et une montre d’activité. Classique, mais bien pensée. Elle calcule le nombre de pas quotidien, celui des étages gravis, la distance parcourue, le temps de sommeil et sa qualité.

La ScanWatch détecte même automatiquement certaines activités sportives (course, marche, natation, vélo) et est à même d’en suivre une trentaine au total. Un tracé GPS peut être enregistré, mais il est nécessaire de réaliser sa séance de sport avec son smartphone à proximité, la montre n’intégrant hélas pas directement de puce GPS. Sans doute Withings a-t-il voulu privilégier l’autonomie de sa montre ? Annoncée jusqu’à 30 jours, nous l’avons vérifiée à 15 jours exactement avant que le message « Batterie faible » s’affiche sur le cadran OLED de la ScanWatch. Montre préventive, montre sportive aussi, la ScanWatch réussit le pari de la polyvalence.

Vendue 280 euros (avec un cadran de 38 mn) et 299 euros (42 mm), la ScanWatch arrive de plain-pied dans l’univers de la santé connectée de demain. Grâce à des données médicales anonymisées, de plus en plus profondes, et des équipements non invasifs, il sera ainsi de plus en plus souvent possible de prévenir. Pour ne pas avoir à guérir.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2855791-20200909-scanwatch-withings-montre-connectee-joue-vrai-docteur-eviter-avc

Montre santé connectée

© Par Bernard TRITZ