Remerciements.

Pour conclure cette journée où je fus absent pour vous toutes et tous, les collègues, amis, complices de WordPress me réservant pour ma petite sœur et son aîné de fils Seb, avec qui je suis lié depuis qu’il sait marcher seul.

Ma sœur fut heureuse que nous ayons pu nous joindre à elle par Android à la main de 16h00 à 16h35.

Alors un très GRAND :

Un très Grand Merci à vous tous !

Ma première expérience en ce domaine.

Remplacé par Marie-Anne K, sans que je n’aie eu à la prier. C’est comme ça une équipe qui partage.

Je n’ai peut-être par répondu à chacune ou chacun, je m’en excuse auprès de vous toutes et tous.

Une seule d’entre vous : ARMESO, me connait très bien depuis près de 30 ans, elle sait que je suis très attentif à la famille, aux gens de bien, qui œuvrent pour les bonnes causes. Toujours prêt à aider, collaborer, soutenir, quoiqu’il m’en coûte personnellement.

Petite sœur je t’aime !

© Par Bernard TRITZ

Pour ma petite sœur,

Pour ma petite sœur,

Elle devra faire preuve de courage, pour accompagner son défunt époux pour son dernier voyage vers l’Orient éternel, là, où le Soleil se lève toujours pour illuminer nos âmes de pêcheurs. Je ne serais pas là pour la soutenir.

Je ne pourrais pas l’accompagner du fait des consignes de confinement sévères, de la limitation du nombre des fidèles, ou pas, des curieux, des officiants, présents dans l’église de Servian 34300, se situant à 15 kilomètres de Béziers 34500 et à 63 kilomètres de Montpellier 34000.

J’ai quelques photos de notre enfance datant de 66 années.

Les Mureaux, bord de Seine.
Les Mureaux, dans notre jardin.
Ma petite sœur et son sac à main.
Votre obligé et sa cravate : un renard fauve sur une patinette !
Toujours à côté de sa petite sœur.

Dix ans après ces photos, j’ai été enrôlé de Force dans la Marine Nationale à Toulon dans le GEM de Saint Mandrier sur Mer. Pourquoi enrôlé de Force ? Parce que la majorité était à 21 ans et que j’en avait que 15 ans et demi.

Je n’ai jamais compris pourquoi ?

Il me faudra attendre 44 ans pour découvrir ce lourd secret de famille qui décida de mon internement durant 7 ans.

7 ans d’une vie ce n’est pas rien !

Petite sœur je t’aime !

Force est de reconnaître du fait du confinement, impossible de nous rendre aux obsèques de notre Frère Jean, terrassé rapidement par cette connerie de Covid-19. Ce samedi 14 novembre 2020 à 16h00, ma sœurette et son aîné Seb, de Nouméa Nouvelle Calédonie (02h00 du dimanche matin pour eux) avaient tout fait pour que celles et ceux qui voulaient assister à l’office en l’Église de Servian, qu’ils puissent suivre la cérémonie, l’office, via une Application Groupe de Facebook. Ce que nous fîmes depuis le mobile Nokia et la Tablette Samsung en simultané. Un grand merci à la personne dévouée qui a bien voulu filmer avec son mobile probablement. C’était techniquement parfait pour nous en Provence.

Salut Jean on te souhaite de garder ton sourire, ta disponibilité, ta charité. Nous allons entourer les tiens.

© Par Bernard TRITZ

Vague de cyberattaques pendant la pandémie

msn.com – 20minutes.fr – Coronavirus : L’Europe met en garde contre une vague de cyberattaques pendant la pandémie !

Par Jennifer Mertens pour 20 Minutes, Publié le Vendredi 13 novembre 2020 à 21h45.

Les campagnes de phishing sur fond du Covid-19 avaient déjà explosé en mars dernier, lors de la première vague de la pandémie.

P1 – © Geeko L’UE met en garde contre une nouvelle vague de cyberattaques sur fond du coronavirus

PHISHING – Les campagnes de phishing sur fond du Covid-19 avaient déjà explosé en mars dernier, lors de la première vague de la pandémie : La Commission européenne met en garde les plateformes numériques contre l’apparition d’une nouvelle salve de cyberattaques tirant profit de la deuxième vague du coronavirus, rapporte ZDNet. Les campagnes malveillantes exploitant la pandémie de coronavirus sont déjà en pleine recrudescence et cela pourrait n’être que le début.

Des personnes malveillantes pourraient à nouveau exploiter le climat d’alerte et de peur engendré par la seconde vague du coronavirus pour tenter d’arnaquer des internautes avec des produits soi-disant miracles. D’autres pourraient essayer de récupérer des données personnelles de personnes en leur envoyant des mails d’hameçonnage jouant sur la peur liée à la crise sanitaire. « Nous savons par expérience que les fraudeurs considèrent cette pandémie comme une occasion de tromper les consommateurs européens », souligne le commissaire à la justice, Didier Reynders.

Ce dernier encourage les plateformes du numérique telles qu’Amazon, AliExpress, Cdiscount, Google, Facebook ou encore Microsoft à se montrer « plus agiles pendant la deuxième vague qui frappe actuellement l’Europe ». « La propagation virale de la désinformation liée à la pandémie met en danger la santé et la sécurité de nos citoyens », a indiqué le commissaire chargé du marché intérieur Thierry Breton, dans un communiqué.

La vigilance est de mise : Mais les internautes doivent également se montrer plus prudents et critiques concernant les produits et astuces miracles contre le coronavirus, ainsi que vis-à-vis des mails et SMS qu’ils reçoivent d’inconnus.

Les campagnes de phishing et tentatives d’arnaque sur fond du Covid-19 ont été particulièrement nombreuses lors de la première vague. De nombreux faux sites d’information sur la pandémie ont ainsi vu le jour, diffusant de fausses informations et proposant des solutions miracles mensongères dans le but de récupérer des données personnelles.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/coronavirus-leurope-met-en-garde-contre-une-vague-de-cyberattaques-pendant-la-pand%c3%a9mie/ar-BB1aZPFj

© Par Bernard TRITZ

Jean Le Cam tient la marée !

msn.com – vendeeglob.org – Jean Le Cam tient la marée, la flotte continue de s’étirer.

Par La rédac du Vendée Globe / A.G – Publié le Samedi 14 novembre 2020 à 00h01.

Le skipper de Yes We Cam ! n’en finit plus de surprendre. Durant les 4 dernières heures, il était même légèrement plus rapide que le leader, Alex Thomson ! Derrière, la flotte se scinde clairement en deux parties distinctes et les écarts vont continuer de se creuser dans les prochaines heures.

P2 – Départ avec la Patrouille de France

« Si je ne suis pas content là, alors je ne serai jamais content », s’amusait Jean Le Cam dans la matinée. Et le skipper breton a pu garder le sourire toute la journée : à 20h, il ne comptait que 25 milles de retard sur le leader Alex Thomson. Plus incroyable encore, le skipper de Yes We Cam ! était plus rapide que son compère d’HUGO BOSS : 19,2 nœuds de moyenne contre 16,7 nœuds lors des quatre dernières heures !

Thomson, toujours en tête : En vieux briscard, Jean Le Cam est passé plus proche du centre de la dépression. Il bénéficie donc d’un peu plus d’air et surtout, son IMOCA (mis à l’eau en 2007) est plus à l’aise dans une mer formée, là où les foilers ne peuvent exprimer toute leur puissance. Dans le même temps, le « roi Jean » contribue à créer un sacré écart avec les autres bateaux à dérives droites. Dans ce « match dans le match », Benjamin Dutreux fait également une très belle opération, lui qui est actuellement 6e et donc 2e « non-foilers ».

Chez les favoris, derrière Alex Thomson, les positions sont inchangées depuis le début de la journée. Le trio Thomas Ruyant (LinkedOut, 3e), Kevin Escoffier (PRB, 5e) et Charlie Dalin (Apivia, 7e), qui poursuivent le contournement de la dépression plus à l’Ouest, bénéficiaient de 20 à 25 nœuds de vent.

Moins de 5 nœuds de vent pour l’arrière de la flotte : Mais tous n’ont pas des conditions aussi favorables. Après Alan Roura (18e) qui émerge à 220 milles d’Alex Thomson, plusieurs skippers sont englués dans du vent très faible. Isabelle Joschke (MACSF), Kojiro Shiraihi (DMG MORI Global One), Miranda Merron (Campagne de France), Ari Huusela (Stark) ou Alexia Barrier (TSE – 4myplanet). Ils sont une dizaine à avoir moins de 5 nœuds de vent.

« Cela devrait durer une dizaine d’heures », confie Jacques Caraës, le directeur de course. En revanche, Thêta devrait s’estomper. « La dépression va continuer de se dégrader et de se décaler dans l’est donc les conditions seront plus clémentes pour le reste de la flotte. » Et par voie de conséquence, les écarts vont continuer à se creuser grandement entre les concurrents.

P1 – Cartographie

Lire la Source : https://www.vendeeglobe.org/

© Par Bernard TRITZ