Amazon, Jeff Bezos, Vente d’actions…

msn.com – capital.fr – Le pactole qu’a empoché Jeff Bezos en vendant ses actions Amazon.

Par Claire Domenech – capital.fr – Publié le Jeudi 05 novembre 2020 à 21h00.

© Bloomberg / Getty Images Le pactole qu’a empoché Jeff Bezos en vendant ses actions Amazon

En une semaine, le PDG d’Amazon a vendu pour près de trois milliards de dollars d’actions de sa firme.

Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a vendu cette semaine plus de trois milliards de dollars d’actions de son entreprise, selon des documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission compilés par OpenInsider. Le milliardaire avait déjà accéléré ses ventes d’actions l’année dernière. Comme le rappelle CNBC, en août 2020, Jeff Bezos s’était délesté de plus de 3,1 milliards de dollars d’actions Amazon, après en avoir vendu pour plus de 4,1 milliards de dollars en février.

Depuis le début de 2020, le patron d’Amazon a récupéré pour 10,2 milliards de dollars en vendant des actions, soit bien plus qu’en 2019 où le montant s’élevait à 2,8 milliards de dollars. Mais même avec cette dernière vente d’actions, Jeff Bezos détient toujours plus de 53 millions d’actions Amazon ce qui représente près de 170 milliards de dollars, faisant ainsi de lui la personne la plus riche du monde.

Jeff Bezos avait déjà annoncé qu’il vendrait environ un milliard de dollars d’actions Amazon chaque année afin de financer sa start-up spatiale, Blue Origin, qui souhaite concurrencer SpaceX d’Elon Musk. Il est d’ailleurs en lice pour la construction de l’alunisseur de la Nasa. Par ailleurs, le PDG du géant du e-commerce a lancé en février Earth Fond, un fonds pour la Terre de 10 milliards de dollars, pour lutter contre les effets du changement climatique, et qui accordera des subventions aux scientifiques, aux militants et à d’autres organisations environnementales. « Le changement climatique est la plus grande menace pour notre planète. Je veux travailler aux côtés d’autres personnes à la fois pour amplifier les moyens connus et pour explorer de nouvelles façons de lutter contre l’impact dévastateur du changement climatique sur cette planète que nous partageons tous », avait-il déclaré.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/le-pactole-qua-empoch%c3%a9-jeff-bezos-en-vendant-ses-actions-amazon/ar-BB1aJy91#image=1

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Statistiques : Pays visiteurs

Ce blog a été lancé le dimanche 19 juillet 2020.

Voici un aspect des statistiques après 109 journées en ligne, depuis presque 16 semaines, les pays visiteurs.

Observations de ce jeudi 05 novembre 2020 à 20h50.

Le nouveau pays visiteur est : la Norvège

Pays Visiteurs – Maps
Pays Visiteurs – Liste

Merci aux visiteurs, à tous les visiteurs (femmes et hommes) de tous ces pays, en particulier ceux comme aujourd’hui !

Thank you to visitors, all visitors (women and men) from all these countries, especially today !

Un immense merci à tous les visiteurs de cette belle journée, et, depuis le début du Blog le 19 juillet 2020.

En ces temps très difficiles dus au Covid-19 des chinois, beaucoup de pays au monde souffrent, dénombrant un grand nombre de morts, une économie exsangue, beaucoup ont perdu leurs emplois, des familles sont détruites.

Alors recevoir une visite d’un nouveau pays visiteur est flatteur, honorant, apportant du bonheur par ce partage, augmentant le nombre de celles et ceux qui marchent ensemble. Je suis fier de cheminer à vos côtés.

© Par Bernard TRITZ

Apple, 10 novembre 2020, date très importante

msn.com – BFMTV.com – Pourquoi la conférence Apple du 10 novembre 2020 pourrait être la plus importante de ces dernières années ?

Par BFMTV.com – Publié le Mercredi 04 novembre 2020 à 05h30.

Ce 10 novembre 2020, Apple dévoilera de nouveaux produits, qui devraient être les premiers MacBook équipés de processeurs de la même nature que ceux de l’iPhone. Ouvrant de nombreuses perspectives à long-terme.

© Apple Le MacBook Pro d’Apple

C’est une révolution ! ”. La phrase, régulièrement associée à Apple, pourrait prendre tout son sens lors de la conférence organisée par l’entreprise américaine le mardi 10 novembre prochain à 19 heures, heure française. D’après les rumeurs relayées par Bloomberg, la firme dévoilera deux nouveaux MacBook Pro (13 pouces et 16 pouces) et un nouveau MacBook Air (13 pouces). Ces machines pourraient marquer le début d’une nouvelle ère pour Apple, voire pour l’informatique en général.

Une puce mobile sur ordinateur : Au début de l’été, Apple a annoncé la création d’une nouvelle division, baptisée Apple Silicon. Ses équipes sont, en charge de développer des processeurs, le “moteur” des ordinateurs. Une première pour la marque, qui produit ses propres processeurs pour ses iPhone et iPad, mais qui a toujours délégué ceux de ses ordinateurs à des partenaires. Tout d’abord IBM, avec les processeurs PowerPC jusqu’en 2005, puis Intel, qui fournit la plupart des fabricants d’ordinateurs de la planète.

Désormais, Apple travaille donc sur ses propres processeurs pour ordinateur. Leur principale caractéristique est leur “architecture”, qui définit la façon dont ils vont fonctionner. Et cette architecture n’aura plus rien à voir avec celle des processeurs Intel. En réalité, elle sera très largement inspirée de l’architecture des processeurs pour iPhone, par exemple la puce A14 Bionic qui équipe le dernier iPhone.

À la différence d’Intel, qui n’est jamais parvenu à vendre ses processeurs pour smartphone, Apple – au même titre que l’américain Qualcomm qui équipe de nombreux smartphones Android – est parvenu à produire des puces extrêmement performantes, malgré un espace fortement limité par la taille d’un smartphone, forcément plus petit qu’un ordinateur. Ces puces sont également bien plus endurantes et proposent donc une meilleure autonomie.

© Apple

Un défi logiciel : La nouvelle génération de MacBook proposera donc des performances probablement bien supérieures à ce qui existe actuellement, dans des formats qui pourraient être de plus en plus compacts. L’architecture commune entre les processeurs d’iPhone et de MacBook pourrait largement faciliter le fonctionnement des applications mobiles sur ordinateur.

L’arrivée de puces mobiles sur ordinateur pourrait aussi ouvrir la voie à une nouvelle génération d’ordinateurs portables équipés d’une connectivité 4G ou 5G, donc totalement indépendants des réseaux Wi-Fi.

Pour Apple, le principal enjeu reste de proposer autant d’applications fonctionnelles que sur les modèles existants : le changement de processeur impose de nombreuses évolutions dans les logiciels actuellement utilisés sur MacBook, qui ne sont plus compatibles par défaut. Le fabricant devra donc miser sur sa force de frappe pour pousser les développeurs à faire évoluer leurs services.

Si l’essai d’Apple se révèle concluant, d’autres fabricants pourraient l’imiter, par exemple en faisant à leur tour appel à des fabricants de processeurs pour mobile. Ce qui rendrait les futures générations d’ordinateurs portables bien plus proches de nos smartphones actuels que des ordinateurs tels qu’ils ont été conçus il y a près d’un demi-siècle.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/pourquoi-la-conf%c3%a9rence-apple-du-10-novembre-pourrait-%c3%aatre-la-plus-importante-de-ces-derni%c3%a8res-ann%c3%a9es/ar-BB1aDZM7#image=1

© Par Bernard TRITZ

USA, Portland : les esprits s’échauffent

msn.com – parismatch.com – USA, Portland : les esprits s’échauffent en attendant les résultats de l’élection présidentielle américaine.

Par La Rédaction, avec AFP, Publié le Mercredi 04 novembre 2020 à 19h15.

Alors que de nombreux Etats clés n’ont pas fini leur dépouillement, des militants anti-Trump se sont rassemblés devant le tribunal fédéral de Portland.

© REUTERS/Goran Tomasevic

Des manifestants armés de fusils d’assaut ont brûlé des drapeaux américains et défilé, sans violence malgré la confusion post-électorale, dans les rues de Portland, dans le nord-ouest des Etats-Unis, dans la nuit de mardi à mercredi. L’enclave libérale située dans l’Oregon craignait des affrontements armés après des mois de manifestations tendues entre activistes d’extrême gauche, miliciens d’extrême droite et police fédérale.

Après la proclamation de sa réélection par le président sortant Donald Trump face au démocrate Joe Biden, alors que des Etats clés n’ont pas fini leur dépouillement, des militants se sont rassemblés devant le tribunal fédéral de Portland, l’épicentre des manifestations antiracistes très tendues ayant émaillé l’été.

« Nous n’aimons aucun des candidats – j’ai honteusement voté pour Biden – mais si Trump en reprend pour quatre ans, les gens vont devenir fous furieux », a déclaré un jeune protestataire, alors que deux drapeaux américains brûlaient devant le bâtiment.

Des slogans anti-Trump : Beaucoup scandaient des slogans anti-Trump et contre le maire de Portland, Ted Wheeler, réélu mardi, tandis que d’autres dansaient sur du hip hop joué très fort. Le FBI a prévenu du risque d’affrontements armés lié à l’élection présidentielle, mais aucune activité de groupes d’extrême droite n’était visible.

Aux premières heures de mercredi, la police ne s’était pas opposée aux manifestants.

La soirée avait commencé par une marche pacifique de trois heures rassemblant 400 personnes dans le cadre du mouvement « Black Lives Matter » contre le racisme et les violences policières, avec à sa tête une demi-douzaine de personnes équipées de fusils d’assaut, de couteaux et d’un fusil.

Les manifestants s’échangeaient les dernières nouvelles électorales à mesure qu’elles tombaient. « J’ai entendu que Trump est en tête maintenant », s’est inquiété un organisateur, Ty Ford, 20 ans. « Ça va être l’émeute. Quand ça se saura, ça va devenir dingue ».

L’atmosphère s’est parfois détendue quand les manifestants ont tenté de convaincre des habitants les regardant depuis leurs fenêtres de les rejoindre dans la rue.

« Hey, sortez vos têtes par la fenêtre, dites-nous comment se passe l’élection – et puis vous pourriez peut-être enfiler vos chaussures et venir nous aider à démarrer une révolution », a crié un militant.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/%c3%a0-portland-les-esprits-s%c3%a9chauffent-en-attendant-les-r%c3%a9sultats-de-l%c3%a9lection-pr%c3%a9sidentielle-am%c3%a9ricaine/ar-BB1aHaaC

© Par Bernard TRITZ

France, J’alerte l’Arcep !

msn.com – clubic.com – « J’alerte l’Arcep » : la plateforme de signalement s’offre une nouvelle version pour gagner en efficacité.

Par Stéphane Ficca – clubic.com – Publié le Mercredi 04 novembre 2020 à 12h15.

© Fournis par Clubic

L’Arcep lance une nouvelle version de sa plateforme de signalement « J’Alerte l’Arcep ».

Un moyen pour les utilisateurs de signaler rapidement et efficacement toute forme de souci rencontré avec un opérateur.

Une nouvelle formule pour « J’Alerte l’Arcep » ! : Pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services et à investir dans leurs réseaux, l’Arcep invite les utilisateurs à remonter les dysfonctionnements et autres soucis rencontrés sur leurs lignes fixes, mobiles, Internet, via une plateforme dédiée.

© Fournis par Clubic

Outre une refonte visuelle, « J’Alerte l’Arcep » propose aujourd’hui un nouveau parcours de signalement, repensé pour fluidifier le dépôt d’une alerte. La plateforme se veut également plus accessible, permettant aux utilisateurs en situation de handicap de déposer un signalement facilement.

Renforcer l’efficacité des signalements : L’Arcep précise que « Depuis son lancement en octobre 2017, la plateforme a permis de recueillir plus de 90 000 alertes ».

Cette nouvelle version vise donc à permettre aux utilisateurs d’alerter de manière encore plus simple et efficace le régulateur des télécoms.

« J’alerte l’Arcep » s’ouvre également à de nouveaux publics que sont les développeurs d’applications, les opérateurs télécoms et les associations de consommateurs.

L’Arcep précise que les informations renseignées sont remontées en temps réel aux services, via un outil baptisé « Dactari », qui a lui aussi été repensé. « Il donne accès aux agents à des tableaux de bord de suivi des signalements, il permet de paramétrer un système d’alerte en fonction d’un seuil de signalements sur un sujet d’intérêt, et utilise désormais un algorithme d’aide à la décision pour la thématisation des signalements », précise le régulateur.

Source : ARCEP

Alerter cliquer sur le lien ci-après : https://www.arcep.fr/

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/j-alerte-l-arcep-la-plateforme-de-signalement-s-offre-une-nouvelle-version-pour-gagner-en-efficacit%C3%A9/ar-BB1aGYYN?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ