Alsace Hôpital de Saverne Saturé

msn.com – liberation.fr – À Saverne, «l’hôpital est davantage prêt, mais les personnels sont fatigués ou malades» !

Par Jean-François Gérard – liberation.fr – Publié Lundi 26 octobre 2020 à 20h30.

© Laurent Perpigna Iban. En avril dernier, l’hôpital de Saverne, saturé, a dû transférer des malades vers la Nouvelle Aquitaine.

Alors que les hôpitaux du Grand Est ont activé lundi leur « plan blanc » et que le président de Région appelle à reconfiner, le maire de Saverne (Bas-Rhin) Stéphane Leyenberger cherche à sensibiliser ses habitants en dépit d’annonces qu’il juge déroutantes.

En une semaine, le site hospitalier de Saverne-Sarrebourg (Grand Est) est passé de 8 à 32 hospitalisations liées au Covid, sur 152 places. L’ensemble des huit lits de réanimation sont occupés, dont 5 pour des patients atteints du Covid. Stéphane Leyenberger est le maire (divers droite) de Saverne depuis 2014.

Quelle est la situation sanitaire dans votre commune ? : Il y a une semaine, je disais encore que notre secteur était préservé. Mais le retour de manivelle est très brutal. Nous ne sommes certes pas à la situation de fin mars, où l’on avait eu jusqu’à vingt lits en réanimation et bénéficié de transferts vers l’Allemagne et ailleurs en France. Mais on la voit arriver. L’hôpital est davantage prêt sur les protocoles et les traitements. Mais les personnels sont fatigués ou malades. Et on ne pourra peut-être pas compter sur des renforts cette fois-ci.

Les choses ont-elles changé dans l’hôpital depuis le Ségur de la Santé ? : C’était de belles paroles, mais on attend l’application. A ce jour, nous avons la même pression financière. La leçon à tirer, c’est que l’État doit mettre des moyens humains dans l’hôpital et son maillage territorial. On ne peut pas concentrer toute l’activité dans les métropoles. Plus de 150 000 personnes dépendent de notre hôpital, alors que la commune ne fait que 12 000 habitants.

L’élu local se sent-il désarmé ? : Je suis prêt à appeler à la responsabilité. Quand la directrice de l’hôpital m’a appelé pour m’indiquer la situation samedi, j’ai relayé sur mon compte Facebook pour appuyer le fait que les alertes dans les médias ne sont pas des bobards. J’utilise beaucoup les réseaux sociaux. Une petite ville permet d’avoir un lien avec la population et échanger. Mais pour expliquer les mesures, il faut qu’elles soient compréhensibles et acceptables. Jeudi, j’ai regardé l’intervention du Premier ministre, qui était longue, et il n’y a pas eu un seul mot sur la fermeture des bars en journée. C’est la préfète qui a rattrapé le coup le lendemain.

Sentez-vous plus de considération pour les élus locaux par rapport à mars, notamment grâce au couple maire-préfet ? : J’ai peur qu’on prenne les mêmes et qu’on recommence. On a fait des retours d’expérience mais je me demande à quoi ils servent. Je comprends la difficulté, mais la brutalité des annonces m’interpelle. Car sur le terrain, ce sont les maires qui doivent assumer. On a eu un accrochage avec la préfète sur le port du masque obligatoire fin août, car on a été mis devant le fait accompli. Depuis il faut reconnaître que les efforts sont faits.

Quelles mesures avez-vous adaptées localement ? : Nous souhaitons maintenir quelques chalets lors des animations de Noël, mais ce sera sans consommation. Nous avons annulé la patinoire et une exposition temporaire sur les arts verriers, puisque c’est désormais interdit. Les salles de sport aussi ferment donc la vie associative est mise entre parenthèses. En revanche nous, avons fait le choix, militant, de ne pas déprogrammer mais d’avancer les spectacles à 18h30, même s’il y aura sûrement moins de monde. Tant qu’on peut avoir de la vie, dans le respect des mesures, il faut soutenir les professionnels et la population.

© Hôpital où je suis né il y a près de 72 ans !

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/a-saverne-%c2%ablh%c3%b4pital-est-davantage-pr%c3%aat-mais-les-personnels-sont-fatigu%c3%a9s-ou-malades%c2%bb/ar-BB1apHe5#image=1

© Par Bernard TRITZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s