Intel – arrivée des Core 11e génération

msn.com – 01net.com – Rocket Lake : Intel officialise l’arrivée des Core 11e génération pour nos PC de bureau en 2021.

Par Aymeric SIMÉON – Publié le mercredi 07 octobre 2020 à 18h10

Intel vient d’annoncer que ses processeurs pour PC de bureau de prochaine génération, les Rocket Lake, arriveront dans nos tours gaming l’année prochaine.

© 01net.com Rocket Lake : Intel officialise l’arrivée des Core 11e génération pour nos PC de bureau en 2021

À la veille d’une conférence AMD consacrée aux nouveaux processeurs Ryzen pour PC de bureau, Intel annonce qu’il a lui aussi des puces en préparation. Nom de code : Rocket Lake. Ils seront, tout comme les Tiger Lake de nos ultraportables, des processeurs de 11e génération. Leur arrivée est prévue pour le premier trimestre de l’année prochaine, selon le billet posté par John Bonini, l’un des vice-présidents d’Intel.

Bien évidemment, il faudra sans doute attendre le CES 2021 pour avoir quelques informations supplémentaires sur le nombre de cœurs, les fréquences, etc. En l’état, le seul détail donné par le communiqué d’Intel se résume à la prise en charge native de la nouvelle norme de PCIe, le PCIe 4.0.

Grâce à lui, le transfert d’informations se fera encore plus vite entre le stockage et le CPU mais aussi et surtout, entre le CPU et le GPU. Les nouvelles RTX série 30 de Nvidia sont compatibles PCIe 4.0 et les prochaines Radeon RX le seront également sans doute. Le reste du message posté sur Medium rappelle les récentes collaborations entre Intel et le monde du développement et de la production du jeu vidéo, notamment avec Asobo Studio (Flight Simulator), Crystal Dynamics (Avengers) ou encore avec Creative Assembly (A Total War Saga : Troy). Tout en mettant l’emphase sur les performances délivrées par les actuels Comet Lake-S d’Intel dans ces titres. Et dans tous les jeux vidéo en général, surtout lorsqu’on les compare aux prestations offertes par les concurrents Ryzen 5, 7 et 9 de série 3000 d’AMD.

Source : Intel Medium

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/rocket-lake-intel-officialise-l-arriv%C3%A9e-des-core-11e-g%C3%A9n%C3%A9ration-pour-nos-pc-de-bureau-en-2021/ar-BB19NnKZ?ocid=msedgdhp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Free mobile : forfait 80 Go en promotion

msn.com – capital.fr – Free mobile : le forfait 80 Go en promotion pour quelques jours encore.

Par AR/Factory – Publié le mercredi 07 octobre 2020 à 17h15.

© Free Free mobile : le forfait 80 Go en promotion pour quelques jours encore.

La promotion sur le forfait Free mobile du moment permet de profiter d’une enveloppe Web de 80 Go à utiliser tous les mois en France métropolitaine, le tout pour 13,99 euros. Une offre limitée dans le temps.

Il reste encore quelques jours pour profiter du forfait en promotion proposé en ce moment chez Free mobile : il s’agit du Série Free 80 Go. Comme son nom l’indique, il dispose d’une enveloppe de 80 Go de données mobile en 4G+, à utiliser en France métropolitaine tous les mois. Une enveloppe supplémentaire de 10 Go est quant à elle incluse pour surfer sur Internet en Europe et dans les DOM, là aussi tous les mois. Ce forfait est facturé 13,99 euros pendant la première année de souscription : au-delà, l’offre bascule sur le forfait à 19,99 euros de Free mobile, qui embarque 100 Go de data en 4G+ ainsi que 25 Go à utiliser chaque mois dans plus de 65 destinations à travers le monde. Les forfaits de l’opérateur étant sans engagement, vous pouvez en changer à tout moment.

En plus des enveloppes de données mobiles, le forfait Free mobile 80 Go intègre les appels, les SMS et les MMS en illimité en France métropolitaine, en Europe ainsi que dans les DOM. Il s’agit d’une proposition très complète, qui permet également de conserver son numéro de mobile actuel grâce à l’utilisation du code RIO associé. Celui-ci se récupère en quelques instants en appelant le 31 79 : il suffit ensuite de le transmettre à Free Mobile au moment de la souscription au forfait. Le transfert de numéro est gratuit et prend environ 10 jours. Enfin, l’opérateur de téléphonie mobile facture la somme de 10 euros pour l’édition et l’envoi de la carte SIM.

Les prix mentionnés dans cet article le sont à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. Ce bon plan a été déniché en totale indépendance éditoriale par notre partenaire AR/Factory et validé par la rédaction de Capital. Certains liens vers des sites marchands sont affiliés. Capital.fr peut ainsi recevoir une commission si le produit est acheté via cette sélection.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/free-mobile-le-forfait-80-go-en-promotion-pour-quelques-jours-encore/ar-BB19Nh4X?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Statistiques : Pays visiteurs

Ce blog aura été lancé le dimanche 19 juillet 2020.

Voici un aspect des statistiques après 80 journées en ligne, depuis plus de 11 semaines, les pays visiteurs.

Observations de ce mercredi 07 octobre 2020 à 17h30.

Le nouveau pays visiteur est : Madagascar

Pays Visiteurs – Maps
Pays Visiteurs – Liste

Merci aux visiteurs, à tous les visiteurs (femmes et hommes) de tous ces pays, en particulier ceux comme aujourd’hui !

Thank you to visitors, all visitors (women and men) from all these countries, especially today !

Un immense merci à tous les visiteurs de cette belle journée, et, depuis le début du Blog le 19 juillet 2020.

© Par Bernard TRITZ

Tesla. Un hacker révèle ce qu’observe la caméra

msn.com – ouest-france.fr – Tesla. Un hacker révèle ce qu’observe la caméra intérieure des Model 3 et Y.

Par ouest-france.fr – Publié le mercredi 07 octobre 2020 à 13h15.

© EVGENIA NOVOZHENINA / REUTERS L’intérieur d’une Tesla Model 3 (photo d’illustration).

Certains modèles de Tesla sont équipés d’une caméra intérieure. Un hacker a révélé ce que détectait réellement ce dispositif, tandis que plusieurs voix s’inquiètent du traitement des données par le constructeur.

Tesla a intégré une caméra dans ses Model 3 et Model Y. Celle-ci est placée au-dessus du rétroviseur intérieur et fait face à l’habitacle. Jusqu’ici, son fonctionnement exact restait inconnu. Sur Twitter, Elon Musk le patron de la firme avait confirmé que le système était prévu pour les futurs robotaxis, une flotte de taxis autonomes. Mais l’hacker connu sous le pseudo « Green », qui décortique régulièrement les codes sources des Tesla, a révélé ce qu’observe réellement cette caméra.

Dans un tweet, Green affirme que la caméra détecte la position des yeux du conducteur, s’ils sont fermés ou pas, mais aussi les mouvements de la tête ou encore l’utilisation d’un smartphone au volant. Le traitement par Tesla de ces informations reste encore assez flou.

Crainte sur les données : Certains pensent que la caméra pourrait venir renforcer le système d’impulsion sur le volant lorsque l’autopilote est en fonction.

Dans son dernier rapport sur Tesla, Euro NCAP, l’organisme européen indépendant qui évalue la sécurité des voitures neuves, reconnaît la qualité du dispositif californien : La Tesla Model 3 excelle dans le niveau d’assistance au véhicule. Ce qui lui est reproché en revanche, c’est de ne pas impliquer le conducteur dans ce processus et de limiter son niveau d’engagement, conduisant à une éventuelle dépendance excessive ».

Pour l’heure, le constructeur n’a pas confirmé ces informations. Mais déjà les militants pour la protection des données s’inquiètent de l’usage de ces informations et la question de la protection de la vie privée revient sur le tapis.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/tesla-un-hacker-r%c3%a9v%c3%a8le-ce-quobserve-la-cam%c3%a9ra-int%c3%a9rieure-des-model-3-et-y/ar-BB19MO03?ocid=msedgntp

Sur Youtube :

© Par Bernard TRITZ

Casser les GAFA : en plusieurs morceaux

msn.com – AFP – Des parlementaires américains veulent casser les Gafa en plusieurs morceaux

Par AFP – Publié le mercredi 07 octobre 2020 à 05h00.

© DENIS CHARLET A congressional report called for sweeping changes to antitrust laws and enforcement in response to the growing power of Big Tech firms, but Republican lawmakers declined to endorse the findings

Facebook devrait revendre Instagram, Google se séparer de YouTube et Amazon ne plus promouvoir ses propres produits sur sa plateforme : pour certains élus américains, c’est la seule façon d’empêcher les abus de position dominante dont ils accusent les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon).

Les géants de la tech ont « leur propre quasi-réglementation privée qui ne s’applique qu’à eux-mêmes », estiment des parlementaires démocrates, dans un rapport publié mardi, après plus de 15 mois d’enquête et d’auditions avec les responsables des quatre entreprises.

« Pour le dire simplement, ces géants qui étaient autrefois des petites start-up, remettant en question le statu quo, sont devenus le genre de monopoles que nous n’avions pas vus depuis l’ère des barons du pétrole et des magnats des chemins de fer », insistent-ils en introduction du document de 449 pages.

Ces élus de la Chambre des représentants appellent en conséquence à des « séparations structurelles pour empêcher ces plateformes d’opérer dans des secteurs d’activité qui dépendent ou interagissent avec elle ».

Ils veulent notamment mettre fin aux situations où une entreprise est à la fois juge et partie – comme Apple sur l’App Store, son magasin d’applications mobiles ou Amazon sur sa plateforme de vente en ligne.

« Les grandes entreprises ne sont pas dominantes par définition, et l’hypothèse selon laquelle le succès ne peut qu’être le résultat d’un comportement anti-compétitif est simplement fausse », s’est insurgé le géant du e-commerce dans un communiqué sur son blog.

– A qui profite l’acquisition – : Le débat revient de plus en plus fréquemment aux Etats-Unis, à mesure que monte la grogne contre les Gafa, toujours plus riches et plus puissants. La pandémie et le Grand confinement les ont même renforcés, alors que les grandes entreprises d’autres secteurs ont dû licencier des milliers de personnes.

Mais leur pouvoir économique, les sociétés de la tech l’ont « accru et exploité sur les marchés financiers de manière non-concurrentielle », affirment les présidents de la commission judiciaire Jerry Nadler, et celui de la sous-commission antitrust David Cicilline, dans un communiqué de presse.

Le rapport recommande que les plateformes autorisent une « interopérabilité » avec les équipements de leurs concurrents et l’établissement d’une « norme » pour interdire les acquisitions qui nuisent à la concurrence.

Cette mesure vise notamment Facebook, dont le patron, Mark Zuckerberg avait été longuement interrogé sur le rachat d’Instagram, fin juillet, lors d’une audition des dirigeants des quatre groupes par la commission.

« Facebook voyait Instagram comme une menace (…), donc (…) ils les ont rachetés », avait martelé Jerry Nadler, fustigeant le manque de compétition sur le marché des réseaux sociaux.

Le rapport réalisé par l’équipe de la commission judiciaire n’a toutefois pas été validé par ses membres républicains, et les mesures préconisées ne devraient ainsi même pas être examinées au Sénat, contrôlé par les républicains.

Cela souligne les divergences entre les deux partis, qui critiquent souvent de concert les géants de la tech mais pour différentes raisons.

– « 1% »- : « Malheureusement ce rapport partisan des démocrates (….) fait des propositions radicales », a commenté l’élu républicain Jim Jordan, évoquant une « vision d’extrême gauche ».

Matt Schruers de l’Association de l’industrie de l’informatique et des communications, qui regroupe la plupart des grosses entreprises du secteur, estime que les élus n’ont pas compris l’économie numérique.

« S’il s’agit simplement de heurter des entreprises américaines qui réussissent, alors peut-être que ce plan va marquer des points », a-t-il commenté.

Dans son argumentaire, Amazon fait remarquer qu’il ne représente « qu’1% des 25 mille milliards de dollars du marché de la distribution mondiale et moins de 4% de la distribution aux Etats-Unis ».

Selon le groupe de Seattle, les propositions du rapport forceraient les vendeurs tiers à quitter la plateforme, donc à perdre en visibilité, menaçant au final les emplois des PME et réduisant la compétition, au détriment des consommateurs.

Mais le rapport des démocrates a semblé satisfaire Athena, un collectif d’organisations anti-Amazon.

« Cette enquête montre à quel point Amazon et les +Big Tech+ se fichent des principes fondamentaux de notre démocratie », a commenté Dania Rajendra, la directrice du groupement, dans un communiqué.

Selon elle, « le public américain attend maintenant de nos élus qu’ils suivent ce rapport avec une loi pour diviser Amazon et réécrire les règles anti-monopole, afin que les travailleurs ne soient pas sacrifiés pour les profits d’Amazon », a-t-elle ajouté.

Plusieurs enquêtes antitrust sont encore en cours, au niveau du gouvernement fédéral et des Etats.

rl-jul-juj/ob

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/des-parlementaires-am%c3%a9ricains-veulent-casser-les-gafa-en-plusieurs-morceaux/ar-BB19LYrv?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

Coronavirus – La Mairie de Paris lance son propre conseil consultatif

msn.com – BFMTV.com – La mairie de Paris lance son propre conseil consultatif sur le coronavirus

BFMTV – Publié le mercredi 07 octobre 2020 à 00h15.

Anne Souyris, adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la Santé, annonce dans Le Parisien la future création d’un organe regroupant médecins, scientifiques, élus ou acteurs locaux pour adapter la ville à la crise sanitaire.

© – La façade de l’Hôtel de ville de Paris, le 6 mai 2008.

Médecins, scientifiques, mais aussi maires d’arrondissements, commerçants ou restaurateurs : la mairie de Paris s’attelle à la création d’un conseil consultatif sur le coronavirus. C’est ce qu’a fait savoir Anne Souyris, adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la Santé et pilote du projet, au journal Le Parisien ce mardi.

« L’idée est de réfléchir à des solutions pour éviter le ‘stop-and-go’ qui est appliqué depuis plusieurs mois », a lancé l’élue écologiste, taclant la manière dont le gouvernement gère la crise sanitaire. Anne Hidalgo avait notamment, il y a quelques semaines, pointé du doigt un manque de concertation des élus locaux dans la prise de décision.

« Proposer des alternatives » : Dans le détail, cet organe doit associer des représentants du monde médical : l’AP-HP, l’Agence régionale de Santé (ARS), des médecins libéraux ou encore des scientifiques. Mais aussi les élus locaux et les professions particulièrement touchées par la crise et les restrictions qu’elle engendre : commerçants, restaurateurs, Rectorat, etc.

Il doit permettre d’entamer une réflexion globale « pour anticiper au maximum et proposer au gouvernement des alternatives aux fermetures des établissements », précise Anne Souyris au quotidien francilien. Car il est nécessaire, pour l’intéressée, « d’adapter la ville à la crise sanitaire qui perdure ».

Lundi, par la voix de Samia Ghali, la ville de Marseille avait-elle annoncé qu’elle entendait se doter de son propre conseil scientifique, dont les contours restent à définir. L’élue en est certaine : « Cet outil nous sera utile pour le Covid et demain pour gérer au mieux les problèmes de santé publique ».

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-mairie-de-paris-lance-son-propre-conseil-consultatif-sur-le-coronavirus/ar-BB19LBwr?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Fibre Optique, Test de Débit Free

Fibre Optique, Test de Débit Free

Par Bernard TRITZ, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 06h10

Tests de débit FREE, ce jour

Mercredi 07 octobre 2020 à 06h10

En cette très grande période d’après Confinement d’État historique, l’enjeu du télétravail n’a jamais eu autant d’opportunités pour un développement personnel vraiment professionnel « #donnant=donnant ». 

Avec la Fibre Optique c’est parfaitement possible !

Mieux avec la FREBOX POP V8 c’est encore mieux !

Sans : c’est très probablement une galère royale d’État.

Ce mercredi 07 octobre 2020 à 06h10, tôt le matin, les Tests « mesure » de débit, confirment mon statut de client FREE. Depuis plus de 22 mois et demi : tout est parfaitement cadré et nominal, correspondant à mon statut de client particulier. 

Les débits sont parfaits, constants et fiables, les tarifs facturés sont très exactement conformes au centime près.

Les factures reçues le confirment.

En particulier, pendant cette longue période de Confinement d’État historique, je dois dire un très grand MERCI à FREE. 

Merci… 

Nota : Les débits de Fibre Optique correspondent à une classification de position géographique : Zone dense ou Moyennement dense… 

Test Fibre Optique FREE cliquer ici : https://freebox-news.com/tutoriel/test-debit-free

Commentaire : Rien à ajouter, tout a déjà été dit : « J’ai FREE, j’ai tout compris ! »

Merci FREE ! Une nouvelle fois.

Pour un renseignement, ne pas hésiter à contacter, réponse assurée.

Je suis tellement satisfait avec la nouvelle FREEBOX POP V8.

Elle a des performances bien supérieures, c’est vérifié avec cette preuve.

© Par Bernard TRITZ

Orange : booster le recyclage !

msn.com – clubic.com – Orange présente son programme pour booster le recyclage, la reprise et le reconditionnement.

Par Alexandre Boero – Publié le mardi 06 octobre 2020 à 18h00.

© Fournis par Clubic Orange logo boutique

Engagé dans le processus de l’économie circulaire, l’opérateur lance « re », pour sensibiliser le grand public à l’impact des smartphones sur l’environnement.

Orange a annoncé, mardi, le lancement de son programme tendant à favoriser le recyclage, la reprise et le reconditionnement des téléphones mobiles, à compter du 8 octobre 2020. Baptisé « re », il doit sensibiliser et renforcer la collecte des smartphones inutilisés voire cassés, en vue de leur recyclage, et offrir une seconde vie aux terminaux.

« re » pour Recyclage, Reprise, Reconditionné : Ce programme ne marque pas l’entrée d’Orange sur le chemin de l’économie circulaire. L’opérateur historique a déjà collecté plus de 15 millions de mobiles sur les différents marchés où il est présent (dont 8 millions via Orange France), et sur ces seules 10 dernières années.

« re », vous l’aurez compris, est tourné autour de trois piliers. Le premier, c’est celui du Recyclage. À ce jour, Orange revendique être le seul opérateur télécoms européen à avoir déployé une filière de collecte solidaire de recyclage pour smartphones de bout en bout, qui prend forme avec le partenariat conclu avec Emmaüs International. En France, il permet de reverser à l’association l’intégralité des bénéfices du recyclage.

Le second pilier, c’est celui de la Reprise. Avec l’offre Orange reprise, les clients de l’opérateur peuvent déjà se déplacer en boutique et échanger leur smartphone contre un bon d’achat ou une remise immédiate. Dans ce processus, Orange rachète le mobile au prix de l’argus du jour. Et l’avantage est double : car non seulement l’appareil a droit à une seconde vie, mais 2 euros sont versés à Emmaüs International pour chaque reprise.

Le troisième pilier, c’est le Reconditionné. D’une logique implacable quand on sait que 60% des Français ont acheté un produit d’occasion sur les 12 derniers mois. Que ce soit sur le site d’Orange ou celui de la filiale Sosh, l’opérateur propose au public des smartphones reconditionnés. Dans les prochains jours, ils seront même directement disponibles en boutique, pour économiser le temps et la consommation d’une livraison. L’entreprise précise que chaque smartphone reconditionné remis à la vente a fait l’objet d’un contrôle sur plus de 35 points techniques, et est livré avec des accessoires neufs et garantis un an.

Un espace dédié (et pérenne) au programme « re » dans toutes les boutiques Orange de France : La suite des événements, ce sera l’installation progressive, dans les boutiques Orange françaises, d’un espace dédié au programme « re. » Celle-ci démarrera à partir du lundi 19 octobre. Les clients ou visiteurs pourront déposer leurs smartphones usagés dans le bac à collecte qui prendra place de façon pérenne dans les boutiques, et découvrir le processus de recyclage ainsi que les offres de reprise et d’achats de mobiles reconditionnés.

Orange confirme ainsi les engagements pris en décembre 2015, à l’occasion de la COP 21, lorsque la société avait décidé d’intégrer dans sa politique les principes d’économie circulaire. De cela a découlé le plan Engage2025, via lequel Orange va promouvoir l’éco-conception des produits de sa marque, pour réduire les impacts à leurs sources, mais aussi collecter les équipements de ses clients, avec l’objectif de récupérer 30% des mobiles usagés, et favoriser la distribution des matériels reconditionnés, notamment les box.

Orange vise la neutralité carbone d’ici 2040, soit 10 ans avant les objectifs fixés par la GSMA, l’association qui représente les opérateurs et constructeurs mobiles du monde entier.

Source : communiqué de presse

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/orange-pr%c3%a9sente-son-programme-pour-booster-le-recyclage-la-reprise-et-le-reconditionnement/ar-BB19Lfvr?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ