Gironde : Commune victime d’espionnage

msn.com – capital.fr – Une petite commune de Gironde victime d’espionnage informatique depuis… 2017 !

Par Jérémy Joly, Publié le vendredi 02 octobre 2020 à 24h00

© Pixabay / Photo d’illustration Une petite commune de Gironde victime d’espionnage informatique depuis… 2017 !

Des logiciels malveillants permettaient d’espionner les ordinateurs de la mairie et même de les contrôler à distance.

Mais qui est donc l’auteur de ce surprenant piratage informatique ? Qui souhaitait espionner la mairie de Salles, une ville de 7.000 habitants située en Gironde, près d’Arcachon ? Depuis une quinzaine de jours, l’émoi règne dans cette localité, raconte Sud-Ouest. Un employé de la mairie a en effet découvert que des logiciels malveillants avaient été installés sur les ordinateurs de la mairie et quelqu’un les utilisait pour espionner l’activité des ordinateurs. Pire encore, cette intrusion informatique aurait commencé dès 2017.

Tout commence par hasard. Un employé municipal qui se connecte à son ordinateur à la mi-journée. Un moment où, en temps normal, personne ne travaille et les bureaux sont vides. A sa grande surprise, il découvre pourtant que son ordinateur est en activité. Quelqu’un consulte des fichiers ! Alerté, l’informaticien de Salles mène l’enquête. Sur les ordinateurs « stratégiques », un logiciel est installé qui permet de prendre à distance le contrôle d’un ordinateur. Les logiciels seraient en place depuis 2017 ou 2018, sous la mandature précédente.

Une plainte a été déposée pour découvrir les dessous de cette affaire surprenante. « C’est une affaire assez grave et un choc pour les employés », souligne le maire. L’opposition a, de son côté, indiqué qu’elle souhaitait que « toute la lumière soit faite sur cette étonnante découverte ». Selon Le Parisien, le maire a aussi demandé que les puces GPS équipant les véhicules de la commune ou encore les caméras de surveillance soient désactivées. Les ordinateurs ont aussi été nettoyés et sécurisés.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/une-petite-commune-de-gironde-victime-d-espionnage-informatique-depuis-2017/ar-BB19Eyat?ocid=msedgntp#image=1

© Par Bernard TRITZ

7 réflexions au sujet de « Gironde : Commune victime d’espionnage »

    1. Certains se font former en écoles pour décrocher des diplômes, aux frais des contribuables, puis élirent car la place est bonne.
      En face, les représentants et technicommerciaux, chefs d’entreprises peu scrupuleux savent obtenir un marché ou des marchés.
      Le Maire qui a accepté, acceptera.
      Pas ou peu de contrôles.
      Ce dernier demi-siècle combien sont allés en prison ?
      L’argent, le sexe sont deux moteurs répandus. HÉLAS !

      Aimé par 1 personne

  1. C’est la commune de naissance de ma Maman. J’y ai passé toutes mes vacances d’été pendant 20 ans…
    C’est dingue de s’en prendre à une mairie. Ce qui est troublant c’est qu’il est facile de savoir d’où vient l’espionnage, à condition de mener l’enquête discrètement avant d’annoncer la chose. Et si l’enquête n’a pas eu lieu, on sait automatiquement d’où cela vient !!
    Il a fallu 3 ans avant de découvrir l’histoire… les petites mairies ne sont pas équipées en surveillance. Étonnant que personne (État, Région, Département) ne leur fournisse un moyen pour cela…

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ce commentaire criant de vérité.

      Certains Maires « pas tous », profitent de cette élection pour s’enrichir personnellement.

      Ils comprennent vite comment faire, certain vont à des formations payées par les contribuables. Ils en profitent. (Mastère de journalisme + Sciences Po par exemple)

      Ce qui est curieux : Questions combien de maires sont en prison ?
      Ils se protègent les uns les autres.

      Pendant que le citoyen paie des impôts et autres Taxes !

      On comprend de facto : l’absentéisme de plus en plus criant. Des politiques se font élire avec moins de 20% des voix des votants.

      Bon weekend à vous !

      Aimé par 2 personnes

      1. Les maires sont les moins pourris. La plupart se décarcassent comme des fous pour des administrés qui les insultent, voire les frappent. Dans les petites villes, ils touchent que dalle. Ce n’est pas la bonne cible à attaquer. D’ailleurs il y aura de moins en moins de candidats… il faut être maso pour vouloir devenir maire.
        Mon père et mon grand-père ont été maire de ma petite ville d’enfance. J’ai vu mon père être privé de vie privée, les gens qui sonnaient à la porte en pleine nuit pour qu’il aille sur le lieu d?un accident où des jeunes venaient de perdre la vie, où un artisan malmené qui s’est fait sauter le caisson,…..
        Je me suis juré de ne jamais faire comme eux.

        Vraiment, s’attaquer aux maires, c’est pas le bon combat à mener !!

        Aimé par 1 personne

    2. Merci pour ce nouveau commentaire.
      Sur 36.658, fixons une approximation 8% soit en gros 2932 Maires.
      Rien dans la Presse, dans toutes les presses : Rien !
      Et pourtant !
      Tout est étouffé, passé sous silence.
      Je trouve cela étrange, voire anormal.
      Il est évident que je peux en témoigner.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s