Jost TRITZ

Jost TRITZ

D’après les actes notariés nous apprenons que Jost TRITZ était de profession Laboureur.

Territoire de Jost TRITZ

Soit à reconnaitre qu’il était un Homme né Libre. Il avait au moins 6 chevaux. Sur la grande table des couverts en argent. Il était Maire et Notaire, Haut Justicier. Il était un homme riche. Il parlait plusieurs langues. La principale étant le Platt. Une sorte d’Allemand pur. Celui qui avait cours à Aix la Chapelle.

La question : où a-t-il fait son éducation ? Auprès d’un Duc ou d’un Evêque ? À ce jour pas de réponse.

Le décor historique : Renaissance et Réforme

Le Roi de France François II (19 janvier 1544 – 5 décembre 1560)

François II, fils aîné du roi Henri II et de Catherine de Médicis, succède à son père le 10 juillet 1559. Il n’a que 15 ans. C’est un garçon chétif marié quelques mois plus tôt à la reine d’Écosse Marie Stuart, du même âge que lui. L’oncle de la reine n’est autre que François II de Guise. Celui-ci, farouche catholique, assoie son pouvoir à la Cour.

Cela n’a pas l’heur de plaire à Antoine de Bourbon, roi de Navarre (et père du futur Henri IV), et à son frère Louis 1er de Condé, princes du sang tenus à l’écart du fait de leur appartenance à la religion calviniste. Ils organisent la conjuration d’Amboise en vue de soustraire le roi à l’influence des Guise. C’est un échec sanglant et un avant-goût des guerres de religion.

Désireuse d’apaiser les tensions, la reine mère Catherine de Médicis confie le 20 mai 1560 la charge de chancelier de France au sage Michel de l’Hospital. Par l’édit de Romorantin, il évite que l’Inquisition (tribunal ecclésiastique) ne soit introduite en France en vue de poursuivre les supposés hérétiques. Il obtient aussi que quelques droits soient accordés aux protestants, dont la liberté de conscience mais pas la liberté de culte ! Il réunit en décembre les états généraux à Orléans pour tenter de calmer le jeu. Au même moment meurt le malheureux François II après une douloureuse maladie. Il n’aura régné que 17 mois !

Source historique herodote.net/Bio/Francois_II : https://www.herodote.net/Bio/Francois_II-biographie-RnJhbudvaXMgSUk=.php

En français moderne, un laboureur est une personne qui laboure la terre, sans notion de statut. Sous l’Ancien Régime et jusqu’au 16ème siècle, « laboureur » désignait un statut, celui du paysan qui possédait la terre qu’il cultivait et au moins un attelage, cheval ou paire de bœufs, et charrue.

Hiérarchisation du monde paysan : Sous l’Ancien Régime en France, les laboureurs sont généralement des paysans qui se sont enrichis et ont ainsi réussi à échapper partiellement au système de la féodalité. Ils sont considérés comme des notables des campagnes, très présents dans les assemblées villageoises et, parfois, interlocuteurs directs du seigneur du lieu.

Certains sont très riches (tel le « coq de village » qui dispose des moyens de culture, notamment du train d’attelage et des bêtes de trait qu’il prête aux autres paysans), d’autres moins, mais ils représentent néanmoins l’élite de la paysannerie avec les fermiers aisés. De leurs terres, ils parviennent à tirer la subsistance de leur famille quelle que soit la conjoncture climatique ou économique. La plupart sont des fermiers qui possèdent un ou plusieurs terrains de culture, du bétail, des semences et du fourrage. Ils louent des superficies très importantes (réserves seigneuriales) qu’ils pourront mettre en valeur grâce à leur capital d’exploitation. Pendant la crise, cependant, les crédits auprès des seigneurs terriens se multiplieront afin de conserver les terres louées. Si les intérêts n’étaient pas remboursés à temps, alors ils étaient expulsés. Au 18ème siècle, certains laboureurs, notamment en Beauce, exploiteront parfois plus de cent hectares dont ils possèdent eux-mêmes une partie.

La catégorie de paysans moins favorisée est celle des « ménagers », ne possédant que de (très) petites parcelles de terre et bien sûr pas de cheval, seulement un âne ou un mulet.

Les plus pauvres, parmi la population rurale active, sont ceux qui louent, au jour le jour, leurs services, leurs forces et ne disposent que de leurs bras, leurs mains. On les désigne donc comme des « journaliers », des « brassiers », des « manouvriers », etc.

Cette distinction est cependant à nuancer selon les époques et les régions.

Source Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laboureur

Arbre généalogique des TRITZ : https://inf-os-tech.fr/2020/09/14/origines-de-bernard-tritz/

© Par Bernard TRITZ

E-commerce : + de 1.900 boutiques en ligne piratées

20minutes.fr – High-tech – E-commerce : Plus de 1.900 boutiques en ligne piratées en un week-end, un record ! CYBERSÉCURITÉ – Des spécialistes en cybercriminalité évaluent à plusieurs dizaines de milliers le nombre de clients de sites d’e-commerce dont les données personnelles ont été volées.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 16/09/20 à 14h34 — Mis à jour le 16/09/20 à 14h34

Illustration hacker pirate informatique. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Des hackers ont établi ce week-end un nouveau record en attaquant 1.904 sites d’ e-commerce. Dix boutiques en ligne ont été visées ce vendredi, 1.058 sur la seule journée de samedi, 603 ce dimanche et 233 ce lundi, rapporte 01net.

Le spécialiste de la cybersécurité Sansec indique sur son site qu’il s’agit de « la plus importante campagne, et de loin » qu’il a identifié. L’entreprise a commencé sa mission de surveillance des failles de sécurité dans l’e-commerce en 2015. Le record précédent datait de juillet 2019, où 962 sites avaient été piratés en une journée.

Pas de correctif de sécurité prévu : Les attaques multiples du week-end dernier ont été menées grâce à un programme automatique. Selon les experts, les hackers auraient utilisé une vulnérabilité « zero day », vendue depuis quelque temps sur le darknet pour 5.000 euros. Grâce à ce dispositif, les pirates ont pu accéder à distance aux sites marchands utilisant la plateforme Magento v1.

Au total, les données personnelles de plusieurs dizaines de milliers d’internautes seraient entrées en possession des hackers, estime Santec. La plateforme Magento v1 n’étant plus mise à jour, son éditeur Adobe n’a pas officiellement prévu de mettre au point des patchs correctifs.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2863219-20200916-e-commerce-plus-1900-boutiques-ligne-piratees-week-end-record

© Par Bernard TRITZ

Apple : Tim Cook dévoile les nouveautés

20minutes.fr – High-tech – Tim Cook dévoile de nouvelles Apple Watch, des iPads newlooks et des services mais pas d’iPhone 12. HIGH TECH : Durant la Keynote qu’Apple a tenu ce mardi 15 septembre, Tim Cook a présenté deux nouvelles Apple Watch, de nouveaux iPads et le service Apple One qui arrive en France.

Par Christophe Séfrin – Publié le 15/09/20 à 21h08 — Mis à jour le 15/09/20 à 21h26

La nouvelle Apple Watch Series 6. — CAPTURE

–| La keynote de rentrée d’Apple a eu lieu ce mardi 15 septembre, dans une version préenregistrée, crise sanitaire oblige.

–| Comme attendu, Tim Cook, le PDG de la marque à la pomme a annoncé la nouvelle Apple Watch Serie 6 et de nouveaux iPads. Les nouveaux iPhone 12 attendront.

–| Des offres de services, comme Apple One qui inclut Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade et iCloud ont également été dévoilés.

Le ver était bien dans le fruit. Crise sanitaire oblige, la marque à la pomme n’était visiblement pas en mesure d’annoncer ce mardi 15 septembre son nouvel iPhone 12 lors de sa keynote de rentrée. Depuis le siège de l’empire Apple à Cupertino et sans public (comme pour sa conférence des développeurs WWDC organisée en juin dernier), Tim Cook, le big boss, a présenté dans une vidéo préenregistrée de 60 minutes une nouvelle Apple Watch et de nouveaux iPads. Sans surprise. Beaucoup d’observateurs avaient parié dessus.

De nouveaux bracelets accompagnent la sortie de l’Apple Watch Serie 6. – CAPTURE

L’oxygénation du sang au poignet : Déboulant avec une foultitude de nouveaux cadrans, de nouveaux bracelets, un écran 2,5 fois plus lumineux, l’Apple Watch Serie 6 joue plus que jamais la carte de la santé au poignet. Nouvelle fonctionnalité proposée outre la mesure du rythme cardiaque, la VO2 Max ou l’électrocardiogramme (ECG) : la mesure du taux d’oxygène dans le sang. Il s’agit d’une donnée importante qui, comme sur la ScanWatch que vient de sortir Withings, reflète la quantité d’oxygène présente dans les globules rouges. 15 secondes suffisent pour que la montre effectue cette mesure. De quoi se rassurer lorsque l’on fait du sport, notamment.

L’Apple Watch Serie 6 propose de nouveaux fonds d’écran. – CAPTURE

Sous Watch OS 7, l’Apple Watch Serie 6 vendue 429 euros (GPS) et 529 euros (GPS + 3G/4G) intègre la puce A13 du constructeur. Son altimètre affiche désormais l’altitude en continu. Les sportifs risquent d’apprécier. Apple associe son lancement avec celui de Fitness +, un service proposant des exercices à effectuer montre au poignet avec des vidéos dédiées (yoga, vélo, course, rameur…) sur un téléviseur connecté à un boîtier Apple TV, un iPad ou un iPhone. Mais pas d’emballement : pour le moment, Fitness + (facturé 9,99 dollars par mois et 79,99 dollars par an) n’est pas annoncé en France.

Apple Fitness+, le service de workout lancé avec l’Apple Watch Series 6. – CAPTURE

Lancée, elle, dans l’Hexagone, Apple One, la nouvelle offre de services d’Apple (composée d’Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade et iCloud) et proposée à partir de 14,95 euros par mois (avec 50 Go de stockage sur iCloud) … Plutôt intéressant… A noter que Watch OS 7 intègre une détection automatique du lavage des mains. Comme une piqûre de rappel en ces temps de Covid…

Tim Cook, le PDG d’Apple, pour une keynote de renrée confinée. – CAPTURE

De son côté, l’Apple Watch SE, en offrira un peu moins à un prix plus abordable (299 euros ou 349 euros avec 3G/4G). Sans les évaluations santé de sa grande sœur, la montre conserve néanmoins l’altimètre permanent et la détection des chutes. Elle est sans doute idéale pour servir de cheval de Troie à la nouvelle configuration familiale proposée par Watch OS 7. Cette fonctionnalité permet d’équiper toute sa famille d’une Apple Watch et, sans pour autant que chacun possède un iPhone (un seul suffit), permet de rester en contact en recevant des appels téléphoniques via Face Time Audio, en échangeant des courriels ou des messages. Disponible le 16 septembre, cette nouvelle fonction est compatible dès l’Apple Watch Séries 4.

Des iPads renouvelés, un iPad Air boosté : C’est une « grande année pour l’iPad », assure Tim Cook. Après les nouveaux iPad Pro lancés en début d’année, Apple renouvelle sa gamme de tablettes avec une nouvelle ardoise sous iPad OS 14, un système d’exploitation se voulant plus intuitif et des prises de notes plus précises. Avec son écran de 10,2 pouces, la huitième génération d’iPad (avec puce A12) revendique aussi une rapidité deux fois plus élevée que sur les tablettes Windows, trois fois plus que sur les modèles Android, et même six fois plus que sur les Chrome books. On attend de voir ça. Vendu à partir de 389 euros (Wifi) et 539 euros (Wifi + 3G/4G), le nouvel iPad sera disponible dès ce vendredi 18 septembre.

Les nouveaux iPads d’Apple. – CAPTURE

De son côté, l’iPad Air (avec écran Retina de 10,9’’) s’offre un lifting complet. Ressemblant à un iPhone qui serait passé sous un rouleau compresseur, il est animé par la nouvelle puce A14 Bionic d’Apple. Sans aucun doute celle qui équipera l’iPhone 12. Avec son écran Retina de 3,8 millions de pixels, l’iPad Air voit son bouton de déverrouillage Touch ID rejoindre la tranche de la tablette. Il est doté d’un nouvel appareil photo de 12 mégapixels arrière (et 7 mégapixels avant). Peut-être va-t-on enfin pourvoir capturer des images correctes avec iPad… Gare au prix : le nouvel iPad Air requiert un investissement de 669 euros minimum (Wifi) et 809 euros (Wifi + 3G/4G).

Culture du secret oblige, Tim Cook n’a à aucun moment fait mention d’une future keynote pour annoncer l’iPhone 12. En octobre ? D’ici là, et comme le dirait le PDG d’Apple : « Everyone take care, stay safe, and have a great day » !

lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2862519-20200915-tim-cook-devoile-nouvelles-apple-watch-ipad-new-look-services-iphone-12

© Par Bernard TRITZ

Razer : Les données de 100.000 clients exposées en ligne

20minutes.fr – High-tech – Razer : Les données de 100.000 clients exposées en ligne, la base de données n’était pas protégée. CYBERSÉCURITÉ : Razer a mis beaucoup de temps à colmater la faille, créant un réel risque pour la confidentialité des données.

Par 20 Minutes avec agence – Publié le 15/09/20 à 12h16 — Mis à jour le 15/09/20 à 12h16

Des données informatiques. Illustration. — S. Salom-Gomis – Sipa

Razer, constructeur de matériel pour jeux vidéo, a laissé une base de données contenant des données personnelles accessible sans protection pendant plusieurs semaines. Cent mille clients de son site Web sont concernés, rapporte Numerama.

Le prénom, le nom, le courriel, le numéro de téléphone, les numéros de commande, ainsi que les adresses de facturation et de paiement des clients étaient disponibles en ligne. La faille a été repérée par Bob Diachenko, un chercheur en cybersécurité, qui a prévenu l’entreprise le 18 août dernier.

Une faille colmatée tardivement : Mais Razer a mis beaucoup de temps à colmater la faille. C’est seulement le 9 septembre que le problème a été réglé. « Aucune donnée sensible telle que les numéros de carte de crédit ou les mots de passe n’a été exposée », précise l’entreprise dans un communiqué.

En effet, rien n’indique que quelqu’un ait prélevé des données de cette base. On estime cependant qu’il faut moins de 9 heures pour télécharger le contenu d’une base de données non protégée. En onze jours, c’est donc au moins 150 personnes qui auraient pu accéder aux données.

La faille est la conséquence d’une mauvaise configuration d’un serveur fonctionnant avec ElasticSearch, un outil très efficace, mais qui exige beaucoup d’attention pour le sécuriser. Les problèmes avec Elasticsearch sont courants. Ils ont déjà touché Microsoft, la plateforme du Service civique ou encore des forums de BDSM.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2862091-20200915-razer-donnees-100000-clients-exposees-ligne-base-donnees-protegee

© Par Bernard TRITZ