Contribuables Associés : Hommage

Contribuables Associés rend hommage à l’un de ses fondateurs, Bernard Zimmern

Décédé le 19 août, Bernard Zimmern était un personnage hors du commun.
Alain Mathieu
Président de Contribuables Associés

Lauréat du Concours général des lycées en Physique et en Latin, il fût admis à l’Ecole Polytechnique, puis à l’ENA et commença sa vie active chez Renault, dont il dirigea un atelier puis un service de recherche où il mit au point un moteur rotatif. Celui-ci ne fût pas mis en production mais vendu à …Peugeot.

Bernard Zimmern conçut alors, dans son garage, un compresseur rotatif efficace, sans vibrations et silencieux, pour lequel il déposa des brevets. Il en vendit la licence à des Américains et à des Japonais qui l’utilisèrent pour de grosses installations de réfrigération et des champs de gaz naturel. Après 10 ans passés à la Cegos au service de recherche, il s’installa en 1983 aux Etats-Unis, où il découvrit l’influence des thinks-tanks. Rentré en France en 1985, il créa l’iFRAP, think tank spécialisé dans l’étude des administrations, participa activement à la création de Contribuables associés en 1990 puis créa en 2005 l’IRDEME, association de recherche sur la démographie des entreprises, science quasi- inexistante en France à cette époque. Enfin en 2012 il créait Emploi 2017, association de chefs d’entreprises promouvant la création d’emplois.  Il finança l’essor de ces associations grâce aux redevances de ses brevets.

Il milita toute sa vie pour la création d’emplois par la création d’entreprises innovantes. En particulier il fut à l’origine de la création de l’ISF-PME, niche fiscale facilitant le financement de la création d’entreprises.

Il publia huit livres dont les titres illustrent ses centres d’intérêt et ses convictions : « À tout fonctionnaire son chômeur » ; « Les profiteurs de l’État » ; « Les fabricants de chômage » ; « La dictature des syndicats » ; « L’entreprise malade des fonctionnaires » ; « Contrôle fiscal, le piège » ; « Changer Bercy pour changer la France » ; « Inégalités, contrepartie de la croissance et du plein emploi ».

Tous ceux qui l’ont connu étaient frappés par la force de ses convictions, qu’il savait faire partager, et auxquelles il consacrait sa vie.

Les 350.000 membres et l’équipe de Contribuables Associés présentent leurs condoléances à son épouse et à ses enfants, et sont fiers de rendre hommage à un fondateur de cette qualité.

Contribuables Associés, une organisation que je suis depuis 2013. Pour notamment les notes attribuées aux communes afin de vulgariser ou faire connaitre celles qui sont économes et surtout celles qui ne le sont pas.

Commune de Rognac

Lire la Source : https://www.touscontribuables.org/

© Bernard TRITZ

Fitbit : nouvelles montres connectées

20minutes.fr – High-tech – Fitbit lève le voile sur ses nouvelles montres connectées. AU POIGNET : Trois nouveaux modèles verront le jour d’ici la fin de l’année.

Par Etienne Froment pour 20 Minutes – Publié le 04/09/20 à 12h53 — Mis à jour le 04/09/20 à 12h53

L’Inspire 2 est le modèle le plus accessible du portfolio de Fitbit. — Geeko


Rachetée par Google, Fitbit continue à affiner sa stratégie dans le domaine de la santé. Elle proposera dès cette fin d’année trois nouveaux modèles de montres connectées.

La tête d’affiche de ce line-up 2020, c’est bien sûr la Versa 3, refonte du modèle le plus populaire. La Versa 3 est désormais équipée d’un haut-parleur et d’un microphone permettant de prendre des appels téléphoniques rapides. Elle intègre également les assistants Alexa et Google. Fitbit semble avoir réalisé un gros travail au niveau de la compatibilité des services puisque les playlists de Deezer, Pandora et Spotify sont toutes accessibles sur sa montre. Pour le reste, on ne change pas une recette qui marche : le design n’évolue presque pas, l’autonomie reste stable – à 6 jours – et le tarif accessible (229,95 euros).

Une nouvelle venue : La Fitbit Sense est une nouvelle venue dans la panoplie du constructeur. Ce modèle plus avancé introduit quelques jolies innovations avec l’ajout d’un capteur électrodermale (EDA) – qui permet l’analyse du niveau de stress, une première sur une montre. On retrouve également un capteur de température de la peau, une autre innovation.

Mauvaise nouvelle en revanche, pour en tirer pleinement parti, il faudra souscrire à une formule Premium, proposée 6 mois gratuitement, qui analysera les indicateurs principaux de la santé. La montre est également étanche jusqu’à 50 mètres et l’écran équipé d’un capteur de lumière ambiante qui réduit automatiquement la luminosité de l’écran. Pour le reste, on retrouve à peu près les mêmes fonctionnalités que sur la Versa, avec un design partiellement repensé. Niveau prix, il faudra débourser 329,95 euros pour en faire l’acquisition.

Enfin, Fitbit n’abandonne pas totalement ses trackers puisqu’il propose l’Inspire 2, un modèle élégant, qui offre une autonomie record de 10 jours. Moins de capteurs et de fonctionnalités au programme. L’Inspire 2 est toutefois capable de mesurer la fréquence cardiaque, d’analyser le sommeil, et les performances sportives. La tarification est fixée à 99,95 euros cette fois.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2847907-20200827-fitbit-leve-le-voile-sur-ses-nouvelles-montres-connectees

Fitbit inspire 2

© Bernard TRITZ

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Statistiques : Pays visiteurs

Ce blog aura été lancé le dimanche 19 juillet 2020, voici un aspect des statistiques après 46 journées en ligne, les pays visiteurs d’un peu plus d’un mois en ligne.

Observations de ce vendredi 04 septembre 2020 à 11h25.

Le nouveau pays visiteur est : la Nigeria

Pays Visiteurs – Maps
Pays Visiteurs – Liste

Merci aux visiteurs, tous les visiteurs (femmes et hommes) de tous ces pays, en particulier ceux comme aujourd’hui !

Thank you to visitors, all visitors (women and men) from all these countries, especially today !

Pour honorer nos tous derniers visiteurs du Nigeria, voici une vidéo « son » que j’ai recherchée, très longtemps. Merci à la personne qui la mise en ligne.

Je l’écoute en boucle : laissez-vous aller !

Prince Nico M’Barga – Angelina

© Bernard TRITZ

Présidentielle américaine : Pubs politiques, résultats, désinformation

20minutes.fr – High-tech – Présidentielle américaine : Pubs politiques, résultats, désinformation… Facebook dévoile des mesures pour protéger l’élection. MODÉRATION : Critiqué pour son laxisme, le réseau social a suspendu notamment les publicités politiques et empêchera un candidat de revendiquer l’élection avant les résultats officiels.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 04/09/20 à 01h08 — Mis à jour le 04/09/20 à 01h08

Mark Zuckerberg a témoigné via vidéo devant le Congrès américain le 29 juillet 2020. — Mandel Ngan/AP/SIPA

Facebook fait un petit pas dans la bonne direction. Attaqué pour son laxisme face à la désinformation et la manipulation de contenus, le réseau social a annoncé jeudi qu’aucune nouvelle publicité politique ne pourrait être diffusée sur sa plateforme dans la semaine précédant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre. Les annonceurs pourront toutefois continuer à diffuser les publicités partagées avant cette période, ces dernières étant ajoutées à la bibliothèque publicitaire de Facebook.

« Cette élection ne sera pas une élection habituelle. Nous avons tous la responsabilité de protéger notre démocratie », s’est justifié le patron du géant californien Mark Zuckerberg dans une publication sur sa page personnelle Facebook. « Cela consiste à aider les gens à s’inscrire sur les listes électorales et à voter, à lever la confusion sur le fonctionnement de cette élection et à prendre des mesures pour réduire les risques de violence et de troubles sociaux », a-t-il poursuivi. Parallèlement, Facebook a également signalé une publication de Donald Trump, jeudi, dans laquelle le président américain encourageait ses supporteurs à voter deux fois en Caroline du Nord

Vigilance sur les résultats officiels : À cet égard, Zuckerberg a dit s’inquiéter de possibles mouvements violents de contestation des résultats, ces derniers pouvant ne pas être connus avec certitude avant « des jours voire des semaines ». Pour cette raison, il a annoncé que si un candidat ou un parti essayait de revendiquer la victoire avant que tous les résultats soient connus, un lien apposé à leur publication redirigerait les lecteurs vers les résultats officiels.

Parmi les autres mesures, Facebook s’est engagé à retirer les publications assurant qu’aller voter entraînerait une contamination au coronavirus, à limiter le partage d’articles sur le chat Messenger pour éviter que des « Posts » de désinformation ne deviennent viraux et à lutter contre les tentatives de restriction du droit de vote via des publications mensongères.

Eviter une répétition de 2016 : Ce durcissement de politique intervient alors que la plateforme avait jusqu’à présent choisi de privilégier la liberté d’expression et d’autoriser les publicités politiques quand son rival Twitter les a interdites dès 2019. L’entreprise de Mark Zuckerberg a été particulièrement critiquée pour avoir laissé se propager des campagnes d’influence massives, principalement orchestrées depuis la Russie, lors de l’élection présidentielle de 2016.

Cette année, les réseaux sociaux se préparent à d’autres scénarios catastrophes où leurs plateformes seraient utilisées pour contester les résultats du vote. Donald Trump met ainsi régulièrement en doute la fiabilité du vote par correspondance, une méthode prisée aux États-Unis, et cruciale en période de pandémie.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2853471-20200904-presidentielle-americaine-pubs-politiques-resultats-desinformation-facebook-devoile-mesures-proteger-election

© Bernard TRITZ

Présidentielle américaine : Twitter et Facebook épinglent Trump

20minutes.fr – Monde – Présidentielle américaine : Twitter et Facebook épinglent Trump, qui suggère à ses électeurs de voter deux fois. WEB : Le président américain, qui sème le doute sur la fiabilité du vote par correspondance, a tenté de clarifier qu’il ne suggérait rien d’illégal.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le 04/09/20 à 03h26 — Mis à jour le 04/09/20 à 03h26

Donald Trump, les bras croisés dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 27 août 2018. — Evan Vucci/AP/SIPA

Carton jaune pour Donald Trump. Le président américain, qui sème depuis plusieurs mois la confusion sur le vote par correspondance en vue de la présidentielle du 3 novembre, s’est fait épingler par Twitter et Facebook pour avoir suggéré à ses partisans de voter deux fois.

« Laissez-les envoyer leur vote (par correspondance) et laissez-les voter en personne », a-t-il lancé mercredi, interrogé sur le système en place en Caroline du Nord, l’un des Etats-clés de l’élection du 3 novembre. « Si leur système est aussi bon qu’ils le disent, alors ils ne pourront pas voter (deux fois) », a-t-il poursuivi, sur le registre volontiers provocateur qu’il affectionne.

Dans une longue série de tweets jeudi, il a tenté de rectifier un peu le tir, tout en continuant à entretenir la confusion. Il a assuré qu’il conseillait de ne voter qu’en personne qu’après avoir vérifié que son vote par correspondance n’avait pas été compté. Pas de quoi satisfaire Twitter et Facebook, qui ont épinglé les messages présidentiels, expliquant qu’il était illégal de voter deux fois.

Les démocrates indignés : Depuis plusieurs mois, le locataire de la Maison Blanche émet des doutes sur la validité du scrutin à venir. Il martèle – sans le moindre élément concret à l’appui – que le recours accru au vote par correspondance en raison de l’épidémie de Covid-19 pourrait entraîner des fraudes massives.

« Il est illégal de voter deux fois lors d’une élection », a rappelé Karen Brinson Bell, directrice du Bureau des élections de Caroline du Nord. L’ancien candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders a vivement dénoncé les propos présidentiels.

« Pendant des années, Donald Trump a menti sur les  »fraudes électorales ». Aujourd’hui, il appelle les habitants de Caroline du Nord à commettre un délit en votant deux fois », s’est-il insurgé. « Ce président ne croit pas en la démocratie. C’est un autoritaire qui doit être vaincu », a-t-il ajouté.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/monde/2853659-20200904-presidentielle-americaine-twitter-facebook-epinglent-trump-suggere-electeurs-voter-deux-fois

© Bernard TRITZ