Pr Didier Raoult : Les autorités refusent …

msn.com – nouvelobs.com – Les autorités refusent au professeur Raoult un usage plus étendu de l’hydroxychloroquine.

Par nouvelobs.com – Publié samedi 23 octobre 2020 à 20h45.

Pr Didier Raoult

La position de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) est claire : pas question d’autoriser largement l’hydroxychloroquine en France contre le Covid-19. L’agence a refusé au professeur Didier Raoult, ce vendredi 23 octobre, une utilisation plus étendue de cette molécule, qui n’a toujours pas fait la preuve de son efficacité.

La face cachée de Didier Raoult, professeur le plus controversé de France : « Nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU (recommandation temporaire d’utilisation) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19 », indique l’ANSM dans un point d’information mis en ligne sur son site internet vendredi 23 octobre.

L’hydroxychloroquine est utilisée pour d’autres maladies : « À ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19 », tranche-t-elle.

L’hydroxychloroquine est commercialisée en France par le laboratoire Sanofi sous le nom de Plaquenil, mais pour d’autres maladies comme des rhumatismes ou certains lupus.

Suspension des essais, avis défavorable : où en est-on sur l’hydroxychloroquine ? : La prescription par un médecin d’un médicament hors des indications prévues par l’autorisation de mise sur le marché (AMM) doit se faire « au cas par cas », en informant le patient des risques encourus et du non-remboursement, et la mention « hors AMM » doit figurer sur l’ordonnance.

Raoult dénonce un « deux poids deux mesures » : La recommandation temporaire d’utilisation (RTU), qui donne accès au remboursement, vise une prescription hors AMM massive, au-delà de la prescription au cas par cas. D’où la demande l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, dirigé par Didier Raoult, qui a de très nombreux patients.

Un « deux poids deux mesures », a réagi Didier Raoult sur Twitter après ce refus, accusant l’ANSM de favoriser l’antiviral remdesivir (Gilead) au détriment de l’hydroxychloroquine.

sur Twitter

Le Veklury, marque commerciale du remdesivir, a reçu début juillet une autorisation conditionnelle de mise sur le marché européen pour les formes graves de Covid-19 et il bénéficie en France d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte, une autre procédure permettant à certaines catégories de malades d’utiliser des médicaments pas encore mis sur le marché.

Le profil type du soutien au professeur Raoult ? « Une femme âgée, éduquée et plutôt à droite » : Les études publiées montrent qu’il pourrait réduire la durée d’hospitalisation des patients, mais qu’il a peu ou pas d’effet sur la mortalité.

Pas d’efficacité démontrée : L’ANSM publie également une lettre de huit pages envoyées au microbiologiste marseillais, en réponse à sa demande.

Elle y retrace l’historique des utilisations et des essais dans le monde de ce médicament que le directeur de l’IHU de Marseille défend bec et ongles pour traiter le Covid-19, soulignant qu’elles n’ont pas démontré son efficacité.

Covid-19 : l’impressionnante carte du taux d’incidence, commune par commune : « En conclusion, lorsque l’on fait un point de situation des études publiées […] depuis le rapport du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) du 23 juillet, il n’est pas identifié de données de nature à remettre en question les conclusions de ce rapport, non en faveur de l’utilisation de l’hydroxychloroquine seule ou en association avec l’azithromycine (un antibiotique), en traitement ou en prévention », écrit le gendarme du médicament.

Une position qui « pourra être révisée » : L’ANSM évoque aussi « les recommandations thérapeutiques internationales traduisant un consensus scientifique » allant dans le même sens.

Elle relève par ailleurs que dans son courrier de demande d’élaboration d’une recommandation temporaire d’utilisation, daté du 3 août, le professeur Didier Raoult cite l’hydroxychloroquine « sans préciser les modalités envisagées de son utilisation (en termes de population cible, de schéma d’administration, de potentielle association avec l’azithromycine) » et qu’il a par ailleurs « adressé par mail des publications dont toutes ne sont pas validées par un comité de lecture de revue ».

Qui sont les soutiens hétéroclites du professeur Raoult ? : L’agence sanitaire précise que « cette position pourrait être révisée », si on lui apportait de nouvelles études cliniques probantes. Cette décision peut faire l’objet d’un recours en annulation devant le Conseil d’Etat dans un délai de deux mois à compter de réception.

Les ventes de Plaquenil avaient explosé en mars et début avril, avant de baisser radicalement. Sa prescription hors AMM avait été interdite en ville et réservée uniquement à l’hôpital, surtout pour les essais cliniques. Depuis, cette interdiction a été levée. Sa consommation est aujourd’hui à peu près équivalente, en ville et à l’hôpital, à celle de l’année précédente, hors Covid-19.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/les-autorit%c3%a9s-refusent-au-professeur-raoult-un-usage-plus-%c3%a9tendu-de-lhydroxychloroquine/ar-BB1akPMx

Visionner Corona Song et pour le verbe Conchier voici la définition :

Le verbe !

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress – 90 journées de suite

Blog WordPress – 90 journées de suite

Par Bernard TRITZ – Publié le samedi 24 octobre 2020 à 02h35.

90 jours de suite

C’est le moment de remercier, toutes les personnes, femmes et hommes de tous âges des 79 pays visiteurs différents depuis les 96 journées de sa création.

90 journées de publication de suite, c’est grâce à vous toutes et tous. Celles et ceux, qui passent plusieurs fois par jour, d’autres une fois, d’autres moins.

On distinguera les très fidèles, les un peu moins, les occasionnels Etc.

Toutes et tous se reconnaîtront.

Des amies, des amis, des collègues.

Cette communauté WordPress et touchante.

Les articles des unes et des autres sont touchants.

Les efforts de chacune et chacun son émouvants.

Une vraie fraternité, celle du partage, de l’écoute, celle du cœur !

Vous toutes et tous,  je vous aime et vous remercie de cheminer ensemble.

© Par Bernard TRITZ

Passage Heure d’hiver 2020

Passage Heure d’hiver 2020.

Par Bernard TRITZ – Publié samedi 24 octobre 2020 à 02h10.

Nuit du prochain changement d’heure : Si les discussions autour de la suppression du changement d’heure sont en cours, les Français passeront à nouveau à l’heure d’hiver demain.

Passage heure Hiver 2020-2021

Le passage à l’heure d’hiver 2020 – 2021 aura bien lieu le dimanche 25 octobre 2020. Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25, les Français devront ainsi passer à l’heure d’hiver en reculant d’une heure : à 3 heures du matin, il sera alors officiellement 2 heures. Conséquence : Nous dormirons une heure de plus pendant la nuit du changement d’heure. Il fera nuit plus tôt le soir mais : fera jour plus tôt le matin. L’heure d’hiver restera appliquée jusqu’à la fin du mois de mars 2021, prochain passage à l’heure d’été.

© Par Bernard TRITZ

Ulyx Nouveau sous-marin français

msn.com – 20minutes.fr – « Ulyx », le nouveau sous-marin français autonome surpuissant qui permet d’explorer les profondeurs.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié vendredi 23 octobre 2020 à 17h40.

Ce vendredi, l’Ifremer a inauguré à la Seyne-sur-Mer « Ulyx », un sous-marin autonome qui permet d’explorer les abysses.

© Christophe Simon / AFP Le sous-marin « Ulyx »

TECHNOLOGIE – Ce vendredi, l’Ifremer a inauguré à la Seyne-sur-Mer « Ulyx », un sous-marin autonome qui permet d’explorer les abysses : Qu’est-ce qui est jaune, long de 4,5 mètres, lourd de 2,7 tonnes et une véritable prouesse technologique ? Son petit nom n’est pas Jonathan, mais Ulyx, le nouveau sous-marin autonome français capable d’explorer les abysses et de « repousser les frontières de la connaissance », dévoilé vendredi par l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer).

« On connaît mal le fond de l’océan, les abysses et la biodiversité qui s’y trouve, et comme on la connaît mal, on a du mal à la protéger », a déclaré François Houllier, président-directeur général de l’Ifremer, devant l’engin inauguré dans un des centres de l’institut à La-Seyne-sur-Mer dans le Var. Ulyx permettra de cartographier les abysses et de faire des prélèvements jusqu’à 6.000 mètres de profondeur.

« Les abysses qui représentent la moitié de notre planète » : Ce type de sous-marin autonome de la Flotte océanographique française, appelé AUV (« autonomous underwater vehicle », véhicule sous-marin autonome), allait jusqu’ici à 2.700 mètres de profondeur seulement, contrairement aux sous-marins habités ou aux robots téléguidés.

« Il y a une vraie attente de la communauté scientifique de pouvoir explorer davantage les abysses [plus de 2.000 mètres de profondeur] qui représentent la moitié de notre planète et qui sont encore très peu explorés et très mal connus », souligne Sophie Arnaud-Haond, chercheuse en écologie évolutive à l’Ifremer.

Longue autonomie : Selon cette scientifique, qui exploitera les données du sous-marin, « avoir un engin aussi réactif qu’Ulyx […] capable de façon simultanée de voir, d’entendre et de toucher, c’est pour nous une avancée majeure qui va nous permettre de faciliter la recherche de nouveaux écosystèmes voire de nouveaux types d’écosystèmes dans la plaine abyssale » marine.

D’une autonomie de 48 heures, cet engin a une double fonction. A une dizaine de mètres d’altitude, Ulyx peut cartographier jusqu’à 50 kilomètres carrés de fonds marins en une sortie et donc permettre de repérer les zones d’intérêt, comme des cheminées hydrothermales, lieux de vie où le magma du centre de la Terre rencontre l’eau des profondeurs.

Premières missions en 2022 : Une fois ces zones repérées, le sous-marin peut décider de se rapprocher pour les photographier grâce à un appareil photo, à des sondeurs et des sonars acoustiques, faisant des images avec une résolution proche de celles de l’œil humain.

« Le défi technique, c’était de trouver la solution à une équation complexe » : faire rentrer capteurs, sondes, batteries et système de stabilisation dans un engin qui puisse supporter la pression des profondeurs, explique le chef de projet Lorenzo Brignone.

Notre dossier Sciences : ​Ce projet, lancé en 2016, permet à la France de devenir le quatrième pays à obtenir ce type d’appareil, rejoignant les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni. Les premières missions d’Ulyx sont prévues pour 2022, après plusieurs plongées de tests.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/%c2%ab-ulyx-%c2%bb-le-nouveau-sous-marin-fran%c3%a7ais-autonome-surpuissant-qui-permet-dexplorer-les-profondeurs/ar-BB1akCh2#image=1

© Par Bernard TRITZ

Passage Heure Hiver ?

msn.com – europe1.fr – Changement d’heure : au fait, on ne devait pas arrêter ?

Par Ugo Pascolo – europe1.fr – Publié le 23 octobre 2020 à 12h20

Passage Heure Hiver en 2018 – En Europe, le doute pour 2020 !

Initialement prévu pour 2021, la fin du changement d’heure devait être une petite révolution. Mais coronavirus oblige, les priorités du Conseil de l’Union européenne ont changé : ce chantier est désormais relégué loin des priorités.

Ce devait être une petite révolution annoncée pour 2021 : la fin du changement d’heure. Alors que la France passe à l’heure d’hiver dans la nuit de samedi à dimanche, en gagnant au passage soixante minutes de sommeil, l’abolition annoncée de cette pratique risque de prendre du retard, notamment à cause du coronavirus. Au point de faire tomber à l’eau cet important changement ? Europe 1 fait le point.

Le coronavirus a bousculé les priorités : Souvenez-vous, l’an dernier, le Parlement européen votait un projet de loi pour abolir le changement d’heure saisonnier. Chaque pays européen doit en théorie décider au plus tard au 1er avril 2021 s’il souhaite rester définitivement sur l’heure d’été ou d’hiver. Mais le projet est pour l’instant bloqué par le Conseil de l’Union Européenne, qui ne l’a toujours pas adopté. Entre-temps, le coronavirus s’est abattu sur le Vieux continent et le monde, reléguant cette décision au second plan face à la gestion d’une crise sanitaire d’une ampleur inédite.

« Pour l’instant la fin du changement d’heure n’est pas d’actualité dans l’agenda du Conseil », confirme l’eurodéputée EELV à l’origine de la résolution, Karima Delli. « Je pense que cela va être un peu compromis pour 2021. D’autant que ce n’est pas l’urgence », confie-t-elle dans les colonnes de Sud-Ouest. « Mais dans tous les cas, il faudra aborder la question avant la fin de l’année, ne serait-ce que pour savoir si l’on reporte la décision. »

Un casse-tête repoussé : Si l’on s’en tient au calendrier, encore en vigueur en attendant une réponse du Conseil de l’Union Européenne, le temps presse : les populations des pays qui souhaitent conserver l’heure d’été – dont les Français, les Portugais, les Irlandais, ou les Polonais – sont censés changer pour la dernière fois le 27 mars 2021. Et ceux qui veulent opter définitivement pour l’heure d’hiver – Finlandais, Danois ou encore Hollandais -, le 30 octobre 2021.

Aujourd’hui, 17 pays européens sont calés sur la même heure, et on compte un maximum de deux heures d’écart d’un bout à l’autre de l’Union européenne, sur trois fuseaux horaires différents. Mais avec la fin du changement d’heure saisonnier, l’amplitude pourrait grimper à trois heures selon les choix de chacun, et cela entraînerait aussi bien des situations quotidiennes complexes que des perturbations économiques. Une mesure qui risque donc de se transformer en casse-tête, lorsqu’elle sera de nouveau sur le devant de la scène.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/changement-dheure-au-fait-on-ne-devait-pas-arr%c3%aater/ar-BB1akddh#image=1

© Par Bernard TRITZ

249 km/h sur l’A20

msn.com – francetvinfo.fr – Intercepté à 249 km/h sur l’A20, un automobiliste explique aux gendarmes qu’il voulait respecter le couvre-feu.

Par francetvinfo.fr – Publié le jeudi 22 octobre 2020 à 23h50

Son permis de conduire lui a été immédiatement retiré.

A20 – Celon –

Un automobiliste a été intercepté ce jeudi 22 octobre sur l’A20 sur la commune de Celon (Indre) à une vitesse de 249 km/h, rapporte France Bleu Berry. La vitesse retenue par les gendarmes, 236 km/h, reste encore bien au-delà des 130 km/h autorisés.

Ce conducteur âgé de 55 ans, originaire de la région parisienne, a tenté de justifier son comportement en expliquant aux gendarmes qu’il était « désireux de respecter le couvre-feu en vigueur ». Son permis de conduire lui a été retiré tandis que sa voiture subit une rétention administrative accompagnée d’un placement en fourrière. Ce conducteur sera jugé prochainement devant le tribunal judiciaire de Châteauroux.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/intercept%c3%a9-%c3%a0-249-km-h-sur-la20-un-automobiliste-explique-aux-gendarmes-quil-voulait-respecter-le-couvre-feu/ar-BB1aiSvp

© Par Bernard TRITZ

Super Mario au Snack Tino à Marignane

Complexe Sportif & Centre Culturel AIRBUS Industries – Snack Tino à Marignane

Ce jeudi 22 octobre 2020 : Déjeuner entre Mecs de Rognac en Provence, ce déjeuner avait pour thème, la Convivialité, 4 copains, on voulait signaler, souligner notre ancien, Marius âgé de plus de 84 printemps ! Pourquoi ? C’est vraiment un Ami, un Copain de grande valeur humaine, d’une gentillesse naturelle et tous on l’appelle Mario !

Il est devenu, reconnu pour être notre Super Mario ! Il n’y avait qu’un pas à faire, pour lui faire la surprise. À savoir devenir officiellement notre SUPER MARIO !

Un grand Merci à Tino sa famille qui nous ont donné un coup de main pour que la surprise soit totale.

Elle le fut ! Nous avons beaucoup ri, et souri, partagé, dans une ambiance un peu légère. Pourquoi ? Les jours se suivent et on ne sait pas ce demain sera. Pourrons-nous toujours partager cette convivialité familiale et amicale qui nous animes depuis tant d’années ?

Nous avons pris notre temps pour savourer la qualité des plats servis. Ce midi le plat du jour fut Roti de porc en sauce (deux belles tranches servies).

Sur les photos à Gauche Lucien et André, à Droite SUPER MARIO et Bernard.

Lucien, André Bernard et SUPER MARIO
Cadre Super Mario et Luigi
Ma sélection d’entrées

Accompagné d’eau, de vins Rouge ou Rosé

Plat du Jour – Roti de porc en sauce
Crème brûlée.

Expresso

Bel accueil réception animée par Tino et sa famille.

Nous avons passé 2h00 heures à table.

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Statistiques : Pays visiteurs

Ce blog a été lancé le dimanche 19 juillet 2020.

Voici un aspect des statistiques après 95 journées en ligne, depuis un peu plus de 13 semaines et demi, les pays visiteurs.

Observations de ce jeudi 22 octobre 2020 à 20h00.

Les nouveaux pays visiteurs sont : Maurice et République Centrafricaine

Pays Visiteurs – Maps
Pays Visiteurs – Liste

Merci aux visiteurs, à tous les visiteurs (femmes et hommes) de tous ces pays, en particulier ceux comme aujourd’hui !

Thank you to visitors, all visitors (women and men) from all these countries, especially today !

Un immense merci à tous les visiteurs de cette belle journée, et, depuis le début du Blog le 19 juillet 2020.

En ces temps très difficiles dus au Covid-19 des chinois, beaucoup de pays au monde souffrent, dénombrant un grand nombre de morts, une économie exsangue, beaucoup ont perdu leurs emplois, des familles sont détruites.

Alors recevoir une visite d’un nouveau pays est flatteur, honorant, apportant du bonheur par ce partage, augmentant le nombre de celles et ceux qui marchent ensemble. Je suis fier de cheminer à vos côtés.

© Par Bernard TRITZ

ACER : Mini PC de Bureau

msn.com – 01net.com – Chromebox CXI4 : Acer diversifie son offre d’ordinateurs sous Chrome OS avec un mini PC de bureau

Par Aymeric SIMÉON – 01net.com – publié le jeudi 22 octobre 2020 à 08h10.

On est plus habitué à voir des appareils Chrome OS sous les traits de PC portable que sous ceux d’un PC de bureau. Pourtant, Acer annonce le Chromebox CXI4, un petit ordinateur ChromeOS puissant, idéal à camoufler derrière un écran ou dans un compartiment fermé.

© 01net.com Chromebox CXI4 : Acer diversifie son offre d’ordinateurs sous Chome OS avec un mini PC de bureau

Après le Chromebook, la Chromebox. Acer dévoile un petit ordinateur qui fonctionne sous ChromeOS et non sous Windows 10. Et, pourtant, compte-tenu de sa configuration et de ses multiples possibilités en matière de connectivité, l’OS de Microsoft aurait parfaitement pu y élire domicile.

Cette Chromebox CXI4, Acer la destine d’abord au milieu de l’éducation, des entreprises dont les outils sont dans le cloud et du commerce. Cependant, l’existence d’une version grand public traduit bien la volonté de la marque taïwanaise à faire adopter cet appareil par des utilisateurs moins studieux.

L’intérêt de ce type de machine – pour les pros comme les moins pros – c’est qu’elle ne demande ni un entretien logiciel constant ni d’être un virtuose de l’ordi. ChromeOS est vraiment simple à utiliser et très accessible. Cette Chromebox permettra donc d’initier les plus réticents aux joies de l’informatique et du surf sur la toile.

Tout comme les grands : À l’intérieur de ce petit boîtier se trouvent une plate-forme articulée autour d’un processeur Intel Core i7 de 10e génération (surement un modèle basse consommation de type Comet Lake), suffisamment de mémoire vive pour faire tourner les applis ChromeOS et d’un peu de SSD pour leur stockage. Nous avons contacté Acer pour obtenir un peu plus de détails sur les quantités exactes et attendons leur retour.

© 01net.com Image

Caché dans la Chromebox, un module Bluetooth et Wi-Fi 6 assure les connexions aux appareils et au réseau sans-fil. Habile transition pour détailler la connectique présente : une prise casque et un emplacement microSD sont présents en façade, 5 prises USB plein format et une autre de Type-C se répartissent entre l’avant et l’arrière de l’appareil.

C’est aussi au dos du boîtier que sont disposées deux sorties vidéo HDMI, une prise réseau filaire ainsi que l’emplacement pour relier l’alimentation de l’appareil. Cette petite Chromebox peut être disposée à la verticale comme à l’horizontale, on peut même la placer dans un socle adapté. Enfin, pour l’accrocher au dos ou sur le pied d’un écran, il faudra recourir à un adaptateur VESA livré en option.

La Chromebox CXI4 d’Acer se déclinera en modèle classique ou Enterprise (avec Chrome Enterprise) et sera proposée à partir de 570 ou 640 euros dès le mois de janvier prochain.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/chromebox-cxi4-acer-diversifie-son-offre-dordinateurs-sous-chome-os-avec-un-mini-pc-de-bureau/ar-BB1ahkrd?li=BBoJvSH

© Par Bernard TRITZ

Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid 700 chevaux

msn.com – motor1.com – La Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid passe à 700 chevaux

Par Yann Lethuillier – motor1.com – Publié le mercredi 21 octobre 2020 à 17h30.

© Motor1.com Copyright 2021 Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid Avant 3/4

La Panamera passe un nouveau cap et devient le modèle le plus puissant présent au sein du catalogue de la marque actuellement.

Après avoir dévoilé les versions thermiques de sa Panamera restylée, Porsche présente maintenant deux nouvelles hybrides rechargeables, en plus de la 4S E-Hybrid de 560 chevaux, présentée fin août.

Si la Panamera Turbo S de 630 chevaux a de quoi impressionner, Porsche enfonce le clou avec sa déclinaison Turbo S E-Hybrid qui passe le cap des 700 chevaux et qui devient ainsi le modèle Porsche le plus puissant au sein du catalogue de la marque actuellement. La Porsche Panamera 4 E-Hybrid conserve quant à elle ses 462 chevaux.

© Motor1.com France 2021 Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid, 4 E-Hybrid, Et 4S

D’une manière générale, les Panamera se vendent essentiellement en versions hybrides en France, d’une part parce qu’elles sont épargnées par le malus écologique, et d’autre part parce qu’elles bénéficient d’avantages fiscaux intéressants, notamment pour les sociétés. De plus, avec le nouveau malus lié au poids qui arrivera en 2021, elles seront là aussi épargnées malgré les plus de deux tonnes sur la balance puisque les hybrides rechargeables seront exonérées.

La Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid restylée passe donc de 680 à 700 chevaux grâce à un remaniement de son V8 4,0 litres bi-turbo dont la puissance passe de 550 à 571 chevaux. Le V8 est associé à un moteur électrique de 136 chevaux intégré à la boîte de vitesses double embrayage à huit rapports. Le couple maximum est annoncé à 870 Nm. La voiture peut atteindre 315 km/h, soit 5 km/h de plus, et abat le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, soit une amélioration de deux dixièmes.

© Motor1.com France 2021 Porsche Panamera 4 E-Hybrid Arrière 3/4

La capacité de la batterie passe de 14,1 à 17,9 kWh, ce qui permet une hausse de l’autonomie électrique de 30 % selon la firme de Stuttgart. D’après le cycle WLTP, l’autonomie électrique est de 50 kilomètres avec la Turbo S E-Hybrid et de 56 kilomètres avec la 4 E-Hybrid. Porsche annonce également avoir revu la direction de toutes les versions et doté ses modèles de nouveaux pneumatiques.

Outre ces deux modèles hybrides, Porsche annonce le retour de la Panamera 4S avec son V6 2,9 bi-turbo de 440 chevaux, un bloc que l’on retrouve notamment sous le capot des Audi RS 4 et RS 5. La Porsche Panamera 4 E-Hybrid débute, en France, à partir de 115.276 euros, la 4S à partir de 120.317 euros et la Turbo S E-Hybrid à partir de 193.037 euros.

© Motor1.com France 2021 Porsche Panamera 4 E-Hybrid Arrière 3/4

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/auto/actualite/la-porsche-panamera-turbo-s-e-hybrid-passe-%c3%a0-700-chevaux/ar-BB1afSgk?li=BBoJvSH#image=BB1ag4qx|9

© Par Bernard TRITZ

Nigeria, Lagos, Violences extrêmes !

msn.com – AFP – « C’était violent, c’était terrible »: le « mardi sanglant » de Lagos

Par AFP – publié le mercredi 21 octobre 2020 à 23h50.

Lagos Nigeria Google Maps

Des fêtes et rassemblements des derniers jours, il ne reste que des bris de verre et des graffitis pour dénoncer les violences policières et réclamer une « meilleure gouvernance » au Nigeria. Mercredi, au lendemain de la tuerie du péage de Lekki, à Lagos, il ne restait que des fantômes.

Une vingtaine de soldats et de policiers ont récupéré le contrôle des lieux. Ils discutaient entre eux ou dormaient à même le sol, pendant que quelques gamins des rues ramassaient les restes des décombres : des morceaux d’acier tordus, des plaques de métal défoncées, des panneaux éventrés.

Où iront-ils les vendre ? Personne ne le sait.

Lagos, mégalopole tentaculaire d’habitude si vivante, s’est transformée en ville morte depuis que ses 20 millions d’habitants se sont réveillés sous un couvre-feu total imposé par les autorités, et encore sous le choc des images et des vidéos virales, des « direct live » regardés en masse sur les réseaux sociaux.

Le coup d’arrêt sanglant sur les quelque 1.000 manifestants qui défiaient les ordres de couvre-feu à Lekki a fait au moins 10 morts, selon Amnesty International.

Au total, l’ONG a recensé au moins 12 morts et des centaines de blessés dans la répression des manifestations qui ont eu lieu à travers Lagos mardi soir.

« On n’avait pas d’armes, on n’avait même pas de bâton, tout ce qu’on brandissait c’était des drapeaux du Nigeria », raconte à l’AFP Larry Matthew, manifestant d’une trentaine d’années qui erraient encore dans les rues de Lekki 24 heures après les faits.

« On leur criait qu’on voulait la paix, mais les soldats n’ont rien voulu savoir », poursuit-il en colère. « Avant même qu’on réalise quoi que ce soit, ils ont coupé les caméras de vidéo-surveillance, ensuite ils ont coupé les lumières et ils ont commencé à tirer. Ah ! C’était violent. C’était terrible ! »

« Cacher les preuves » : Tous les témoins de la répression notent que l’éclairage public et les immenses panneaux publicitaires ont été éteints avant que les forces de l’ordre, apparemment des militaires et des policiers selon les témoignages recueillis, n’ouvrent le feu sur la foule.

Un journaliste de l’AFP a constaté également que des ouvriers en tenue de travail portaient des caméras de surveillance une heure environ avant que les forces de sécurité ne soient visibles aux abords des lieux.

Amnesty International relève également ces détails et dénonce une « tentative évidente de cacher les preuves » de ce massacre sur la population civile.

Le gouverneur de Lagos de son côté, a d’abord démenti sur Twitter qu’il y avait eu des victimes lors de cette répression. Avant de se raviser et effacer son tweet, pour finalement concéder une « vie perdue ».

L’armée a également nié toute implication dans cette tuerie, malgré de nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrant des soldats tirer à balles réelles.

« Ils avaient des uniformes de l’armée ! Des uniformes de l’armée ! », insiste Paul Sunday, un jeune manifestant. « Ils ont attendu qu’il fasse nuit, vers 19H00, et ils nous ont attaqué par devant et par derrière », souligne-t-il.

Désormais, sans eau et sans nourriture depuis plus de 24 heures, il erre avec une dizaine d’amis dans les rues vides et étouffantes des quartiers d’affaires de Lagos, où tous les magasins sont fermés jusqu’à nouvel ordre et les transports interrompus.

« Nous sommes des pauvres, on se battait juste pour nos droits », dit-il. « Et maintenant nous n’avons nulle part où aller, on ne peut même plus rentrer chez nous ».

21/10/2020 21h05 –          Lagos (AFP) –          © 2020 AFP

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/c-%C3%A9tait-violent-c-%C3%A9tait-terrible-le-mardi-sanglant-de-lagos/ar-BB1aguPA?ocid=msedgntp

Les larmes du soleil : ce film résume à lui seul une situation bien réelle, une fiction certes mais bien proche de la réalité. Magnifiques acteurs, à voir un matin, pas le soir avant d’aller se coucher. Ce film a 17 ans, peut-être, mais je le regarderai encore avec plaisir, accrochez-vous à vos accoudoirs !

© Par Bernard TRITZ

Acer : le nouveau PC ultraportable Swift 3

msn.com – 01net.com – Acer : le nouveau PC ultraportable Swift 3 intègre la première carte graphique dédiée d’Intel

Par Aymeric SIMÉON – 01net.com – Publié mercredi 21 octobre 2020 à 17h00.

Acer dévoile plusieurs PC ultraportables dont le Swift 3X, un petit 14 pouces taillé pour le travail nomade et, surtout, doté de l’Iris Xe MAX d’Intel.

© 01net.com Acer : le nouveau PC ultraportable Swift 3 intègre la première carte graphique dédiée d’Intel

EMBARGO 16H le 21/10 : De la puissance dans un condensé de PC portable. Le Swift 3X d’Acer débarque avec une particularité : il est l’un des premiers PC portables 14 pouces du marché à embarquer la carte graphique dédiée d’Intel, l’Iris Xe MAX. Pas vraiment taillé pour le jeu, ce modèle de GPU serait d’abord pensé pour les professionnels qui ont besoin d’associer la puissance des processeurs Tiger Lake (Core de 11e génération) à celle d’un processeur graphique pour faire tourner leur logiciel métier ou de création numérique.

Pour l’instant, peu d’informations ont été communiquées par Intel sur ce composant graphique, mais elles ne devraient plus tarder : nous avons sollicité l’entreprise à ce propos.

© 01net.com Image

Léger (1,37 kg annoncé), l’Acer Swift 3X serait capable de tenir jusqu’à 17 heures 30 sur batterie et, après 30 minutes de recharge, être vaillant pendant 4 heures environ.

Cette énergie profitera au processeur Intel, bien sûr, à la parte graphique, évidemment, mais aussi au module Wi-Fi 6 et à la dalle Full HD. Celle-ci s’étale sur plus de 80% de la surface qui lui est allouée. Cet écran est par ailleurs annoncé comme couvrant 72% de la norme colorimétrique NTSC.

Acer ne précise pas si le Swift 3X répond à la norme EVO d’Intel mais il en coche de nombreuses cases : en plus des composants détaillés dernier cri, il y a aussi du Thunderbolt 4, une sortie HDMI plein format et deux prises USB 3.2 Gen 2.

Le Swift 3X sera proposé dès le mois de novembre en magasin, à partir de 1000 euros environ.

Les autres PC portables du jour : les Spin 3 et 5 collection 20-21 : Les Spin, ce sont les PC portables convertibles ultras fins ou fins d’Acer. La nouvelle édition du Spin 3, un 13,3 pouces, embarque les tout derniers processeurs Intel sous son clavier. A priori ce sont ceux qui proposent la partie graphique intégrée la plus élaborée – l’Intel Iris Xe – qui seront à la barre. Pour le stockage, Acer évoque certaines références équipées de deux SSD. Alléchant.

Son écran tactile offre un ratio de 16/10 et une définition de 2.560 par 1.600 pixels qui raviront les amateurs de traitement de texte et autres aficionados de tableurs. Il sera d’ailleurs possible de prendre des notes directement sur la dalle grâce au stylet Acer fourni avec la machine. Acer ne communique pas sur l’autonomie présumée.

Le Spin 3 sera proposé à partir de 900 euros dès le mois de décembre.

© 01net.com Image

Le Spin 5, enfin, est lui aussi un modèle à dalle 13,3 pouces et convertible. Son poids est donné pour 1,2 kg et son épaisseur maximale, pour 1,5 cm environ. Son écran 13 pouces IPS est au format 3/2 et occupe 80% de l’espace.

Ce PC portable est également motorisé par les derniers processeurs Intel Core de 11e génération et sera livré avec un stylet Acer (compatible Wacom AES). Pas d’informations sur la quantité de SSD ou de mémoire, mais la mention de la présence de prises USB-C compatibles pour certaines Thunderbolt 4.

Il sera proposé à partir de 1.100 euros, en décembre.

Enfin, précisons que de nouvelles versions des Aspire 5 à écran 14, 15,6 et 17 pouces sont aussi en approche. Des processeurs Core dernier cri, une carte graphique Nvidia GeForce MX450, jusqu’à 24 Go de mémoire DDR4 et un combiné de 1 To de SSD et 2 To de disque dur pourront être proposés dans leurs boîtiers, suivant les configurations. Peu importe la diagonale d’écran, tous seront proposés à partir de 600 euros dès le mois de novembre.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-digital/acer-le-nouveau-pc-ultraportable-swift-3-int%C3%A8gre-la-premi%C3%A8re-carte-graphique-d%C3%A9di%C3%A9e-d-intel/ar-BB1ag7a4?ocid=msedgntp

© Par Bernard TRITZ

Snack Tino à Marignane

Complexe Sportif & Centre Culturel AIRBUS Industries – Snack Tino à Marignane

Ce mercredi 21 octobre 2020 : Afin de préparer le déjeuner entre Mecs de Rognac en Provence, demain, jeudi 22 octobre 2020 à midi.

Ma sélection d’entrées

Plat du Jour – Cannellonis Brosse et Épinards à la crème

Bavette grillée Haricots verts

Vins : rouge et rosé

Crème brûlée.
Expresso

Très bien reçus par Tino et sa famille.

Nous avons passé 1h30 heures à table.

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress – 88 journées de suite

Blog WordPress – 88 journées de suite

Par Bernard TRITZ – Publié le mercredi 21 octobre 2020 à 04h45.

88 jours de suite

C’est le moment de remercier, toutes les personnes, femmes et hommes de tous âges des 77 pays visiteurs différents depuis les 93 journées de sa création.

88 journées de publication de suite, c’est grâce à vous toutes et tous. Celles et ceux, qui passent plusieurs fois par jour, d’autres une fois, d’autres moins.

On distinguera les très fidèles, les un peu moins, les occasionnels Etc.

Toutes et tous se reconnaîtront.

Des amies, des amis, des collègues.

Cette communauté WordPress et touchante.

Les articles des unes et des autres sont touchants.

Les efforts de chacune et chacun son émouvants.

Une vraie fraternité, celle du partage, de l’écoute, celle du cœur !

Vous toutes et tous,  je vous aime et vous remercie de cheminer ensemble.

© Par Bernard TRITZ

Automobiles : Fini les tampons !

msn.com – challenges.fr – Fini les tampons : le carnet d’entretien de votre auto se dématérialise

Par Eric Bergerolle – challenges.fr – mercredi 21 octobre 2020 à 03h00.

© Image © BMW BMW Service : carnet d’entretien du véhicule

À l’heure où même le fisc est en passe d’éradiquer le papier, le carnet d’entretien de votre auto se dématérialise. Le concessionnaire conserve votre historique mais rechigne parfois à vous y livrer accès. En cas de revente du véhicule, c’est problématique.

Voilà plus de quinze ans que les propriétaires de voitures de la marque BMW ne s’encombrent plus d’un carnet d’entretien : l’historique des interventions peut être consulté sur l’écran du système embarqué, ou bien sur l’écran de l’ordinateur du réparateur agréé. Tous les constructeurs ont emboîté le pas de l’Allemand, de sorte que même le carnet d’entretien d’une modeste Renault est aujourd’hui dématérialisé. Certains constructeurs fournissent encore ce livret en papier (d’office ou bien à la demande) mais rares sont les mécaniciens à prendre encore la peine d’y apposer leur tampon et à y inscrire la date de la dernière révision. Tout est numérisé, archivé quelque part sur un serveur informatique, accessible instantanément par n’importe quel représentant de la marque.

En gardant la main sur l’historique d’entretien, les constructeurs tendent de retenir plus longtemps le client dans leur réseau : À en croire les constructeurs, leurs clients n’auraient même plus à s’embarrasser de factures, seules traces écrites de son passage à l’atelier : leurs garagistes conservent la mémoire de leurs visites et savent précisément quel type d’intervention a été réalisé à quelle date. Mieux, le système sait prédire l’imminence de la prochaine révision au regard de la fréquence des visites passées et du kilométrage annuel moyen. Les clients reçoivent alors une alerte par SMS et par courriel, ainsi qu’une invitation à prendre rendez-vous en ligne. Pratique.

À terme, lorsque la voiture sera connectée en permanence au réseau de données mobiles, elle sera capable de détecter la moindre défaillance et de prévenir le réparateur, lequel sera en mesure d’anticiper la réparation et de commander la pièce avant même que le conducteur n’ait conscience du problème. C’est déjà le cas pour quelques véhicules de très haut-de-gamme.

Conserver les factures du garagiste permet d’attester de la périodicité des visites et du suivi de l’entretien : Moins de paperasse, moins de choses à penser… Au client aussi, la dématérialisation du carnet d’entretien semble n’offrir que des avantages. Les choses se compliquent néanmoins lorsqu’il souhaite céder son véhicule à un particulier. Les forums de discussion sur Internet regorgent de témoignages d’automobilistes furieux de l’attitude du constructeur et de leur concessionnaire, qui mettent une mauvaise volonté évidente à fournir une copie de l’historique des opérations d’entretien. Parfois, le seul document obtenu est une liste de dates pour chaque révision effectuée. A peine de quoi satisfaire la curiosité bien légitime de l’acheteur potentiel. 

L’extrait de l’historique ainsi remis est d’autant plus parcellaire qu’il ne couvre pas la période qui précède la date de son immatriculation au nom de son propriétaire actuel. Pour remonter dans le temps, les réparateurs et le service après-vente des constructeurs se contentent généralement d’inviter l’automobiliste à solliciter l’autorisation écrite de partager le contenu du carnet d’entretien auprès du ou des précédents propriétaires. Fastidieux.

Lors de la revente du véhicule, l’acheteur accorde plus d’importance aux factures qu’à un éventuel carnet d’entretien

Le meilleur moyen de contourner ce genre de difficultés consiste pour le vendeur d’une auto à présenter une liasse de factures volantes. Car derrière des mentions génériques (du type “révision périodique à 20.000 km”) se cache une liste d’opérations de contrôle, de vidange et de remplacement de pièces d’usure très précisément codifiée par le constructeur. Le réparateur doit s’y tenir, en échange de la facturation d’un tarif forfaitaire.

Hélas ! La parade n’est pas absolue. Car les factures ont une fâcheuse tendance à s’égarer, au fil des changements de propriétaires. Pour reconstituer un historique complet, le titulaire de la carte grise n’a pas d’autre choix que de frapper à la porte de chacun de ses prédécesseurs, pour connaître le nom des réparateurs successifs. Chacun d’entre eux pourra alors être sollicité individuellement, afin de délivrer sa part de l’historique des opérations effectuées. Fatalement, certains rechignent à rendre ce service.

Le réparateur n’a pas toujours accès à l’intégralité de l’historique de l’entretien de votre voiture : Car il n’existe pour l’heure aucune obligation légale faite aux réparateurs — qu’ils soient indépendants ou bien concessionnaires de la marque d’un constructeur — de délivrer un historique complet de l’entretien du véhicule. De toute manière les mécaniciens indépendants n’ont pas toujours accès à la version détaillée de l’historique que le constructeur stocke sur un serveur en ligne. L’outil de diagnostic universel qu’ils branchent sur l’ordinateur de bord pour interroger les capteurs et la mémoire du véhicule ne leur sert qu’à identifier la source d’une panne.

Pour Jean-Pierre Diernaz, vice-Président de MotorK, la dématérialisation du carnet d’entretien et la bataille autour des données qu’il contient ne sont qu’une répétition des grandes batailles qui s’annoncent. “Ce qui se joue n’est rien moins que la monétisation des données”, explique avec passion ce fin connaisseur du secteur de la distribution et de la réparation automobiles. “Des négociations sont en cours entre les constructeurs, les réparateurs et les autorités communautaires pour savoir si l’accès aux données collectées par les véhicules sera garanti aux seuls constructeurs et à leur réseau, ou bien à tous les réparateurs indépendants comme aux assureurs. Il va sans dire que les premiers militent pour un verrouillage à leur profit, quand les seconds réclament une pleine interopérabilité”. 

Les données collectées par les voitures connectées valent de l’or pour le secteur des services : Si l’on en croit les estimations livrées par McKinsey depuis 2016 et très régulièrement réévaluées, la monétisation des données collectées par nos voitures (ce que l’industrie appelle la “data automobile”) représenterait un potentiel de quelque 750 milliards d’euros en 2030. Car si un dixième seulement des véhicules en circulation aujourd’hui sont connectés au réseau de données mobiles, au rythme de renouvellement du parc, la moitié le seront en 2030. Une grappe de services (qu’il reste à imaginer, pour la plupart) viendra se greffer sur la voiture de Monsieur Tout-le-Monde, pour servir son confort et sa sécurité, mais aussi pour le distraire, pour épargner son temps et l’inciter à consommer davantage.

Pourtant les constructeurs restent frileux à l’idée de partager les données statiques et dynamiques collectées par leurs véhicules et leurs concessionnaires. “C’est une réticence naturelle à offrir à d’autres ce que vous avez créé à vos propres frais”, expliquait Frédéric Bruneteau, directeur général du cabinet PTOLEMUS de conseil en stratégie sur véhicule autonome et connecté, à l’occasion de l’atelier du MAP sur la donnée du véhicule connecté, en mars 2020. “Les données servent avant tout à mieux connaître les habitudes des clients, à optimiser le réseau et à augmenter le trafic en concession. Voire à mettre à jour les véhicules à distance.”

Livrer l’accès aux données du véhicule ouvre la porte au piratage informatique et à l’espionnage industriel : Pour Stéphane Derville, la solution passe peut-être par un compromis. “Une donnée doit être normalisée sur un standard ouvert pour être correctement exploitée. Toutefois, l’ouvrir à tous les acteurs génère un risque de piratage informatique et d’espionnage industriel. Il faut trouver une architecture électronique embarquée partitionnée : des pans pourraient être réservés aux constructeurs ; d’autres accessibles aux développeurs d’applications ; sans oublier un accès pour les réparateurs indépendants”, proposait ce responsable chez Mobivia Innovation & Recherches lors de l’atelier du MAP du 5 mars 2020. “Ces espaces doivent être sécurisés dans leur accès mais ils doivent cohabiter. Le véhicule serviciel ne doit pas servir de Cheval de Troie aux failles de sécurité informatique.”

Cette dimension de la protection des données contre le piratage s’ajoute à celle de la nécessaire protection de la vie privée pour compliquer encore le débat qui se joue au niveau des instances européennes. “L’enjeu des négociations est de savoir dans quelle mesure les constructeurs peuvent continuer de s’abriter derrière le caractère sensible de certaines données pour refuser le principe de leur libre-accès à tous les réparateurs et assureurs”, reprend Jean-Pierre Diernaz. “En attendant, le consommateur a tout intérêt à prendre la précaution de conserver toutes les factures de son garagiste.”

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/auto/actualite/fini-les-tampons-le-carnet-dentretien-de-votre-auto-se-d%c3%a9mat%c3%a9rialise/ar-BB1ae7bG#image=1

© Par Bernard TRITZ

Amazon – Foutre la zizanie, la pagaille

Amazon – Foutre la zizanie, la pagaille

Par Bernard TRITZ – Publié le mardi 20 octobre 2020 à 20h20.

Amazon – Foutre la zizanie, la pagaille, sans se gêner, en toute impunité. Il faut dénoncer ces comportements très discutables.

J’aime bien avoir deux ou trois cartouches d’encre d’avance. Ayant 2 imprimantes HP, par malchance une a des 62, l’autre des 302.

J’achète en général en ligne sur Amazon.

Je devrais peut-être cesser de le faire.

Pourquoi ?

La dernière commande concernait des 302. Je commande 3 noires et 2 couleurs je paie par Carte Bleue en ligne. Dans les 80 euros ! Cela va vite !

Premier reproche que je fais à Amazon, est la saisie de la commande à la vitesse de la Lumière.

Le lendemain j’apprends que les deux cartouches couleurs étaient de la fourniture de BusManiac vendeur (peu recommandable) sur Amazon, ce fournisseur déclare ne pas pouvoir fournir les cartouches couleur, évoquant un faux problème informatique.

Je n’avais pas pris garde, j’avais déjà eu maille à partir avec ce fournisseur peu enclin à satisfaire le client, j’avais déjà eu des soucis il y a des années. Mon opinion : À fuir ! Aucune étoile sur 5.

Amazon et BusManiac m’informent par courriel d’un remboursement dans un délai de 5 à 7 jours ouvrables.

Aujourd’hui 20 octobre 2020, le délai maximal de remboursement est déjà dépassé de 5 jours. Pas de remboursement reçu en banque.

Appel d’Amazon ce jour à 18h40

Joindre Amazon, faire une réclamation est une épreuve redoutable. Le lien mentionné dans le courriel d’Amazon est un lien mort, erreur 404.

Je téléphone au risque d’un appel payant.

L’Appel n’aboutit pas.

Je recommence : près de 26 minutes à supporter Larissa, qui n’a rien à voir avec la sublime Larissa (Julie Christie de mémoire) du Docteur Jivago de la Metro-Goldwyn-Mayer.

Courriel de Larissa !

Déjà pour avoir cette interlocutrice au téléphone, fut un exploit technique.

Finalement d’après Larissa, qui s’est excusée pour Amazon, oralement puis par courriel, Ce dernier avait changé le processus sans m’aviser, sans m’expliquer, qu’ils avaient changé de processus…

Jeff, c’est la panique dans ta boîte ! Ils écrivent et ne respectent pas leurs écris et change d’avis et de procédé sans avertir le client…

Amazon, en ce moment c’est la chienlit !

© Par Bernard TRITZ

Données persos : Instagram visé

msn.com – lepoint.fr – Données personnelles : Instagram visé par une enquête en Europe

Par lepoint.fr avec AFP – Publié le lundi 19 octobre 2020 à 13h45.

© Fournis par Le Point

Instagram épinglé par l’Irlande. Le réseau social, filiale de Facebook, est visé par une enquête en Europe à propos du traitement des données personnelles d’utilisateurs mineurs, a annoncé lundi 19 octobre le régulateur irlandais.

La Commission irlandaise pour la protection des données (DPC) a ouvert deux procédures distinctes le mois dernier après avoir reçu des plaintes selon lesquelles des numéros de téléphone et adresses e-mail de jeunes de moins de 18 ans étaient accessibles de tous les utilisateurs sur le réseau, selon un communiqué.

Un réseau social « très utilisé par des enfants en Irlande et à travers l’Europe » : Le régulateur irlandais (l’équivalent de la Cnil française) supervise Facebook pour le compte de l’UE, puisque la plateforme a son siège régional en Irlande. « Instagram est un réseau social qui est très utilisé par des enfants en Irlande et à travers l’Europe », rappelle Graham Doyle, un des responsables du régulateur. « La DPC a activement regardé les plaintes reçues de la part d’individus et a identifié des problèmes potentiels liés au traitement des données personnelles des enfants sur Instagram, ce qui nécessite davantage d’examen », a-t-il complété.

De son côté, Facebook n’avait pour l’heure pas donné suite aux sollicitations de l’Agence France-Presse.

La DPC va maintenant déterminer si l’application a mis en place les garde-fous nécessaires pour protéger les données des utilisateurs, surtout s’il s’agit de mineurs, alors qu’il faut avoir au moins 13 ans pour ouvrir un compte sur Instagram. Le régulateur va en outre vérifier que le réseau social respecte le Règlement européen sur la protection des données (RGPD) concernant la configuration des profils et des comptes.

La BBC indique qu’en 2019 le spécialiste des données David Stier avait conclu, après l’analyse de 200 000 comptes dans le monde, que les utilisateurs de moins de 18 ans avaient la possibilité trop facilement de basculer vers un compte professionnel. Ce type de compte exige des utilisateurs qu’ils rendent publiques leurs coordonnées, ce qui signifie qu’elles sont visibles de tous sur le réseau social.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/donn%c3%a9es-personnelles-instagram-vis%c3%a9-par-une-enqu%c3%aate-en-europe/ar-BB1aayQR

© Par Bernard TRITZ

Google – 1 attaque DDoS extrême

msn.com – clubic.com – 6 mois, 2,5 Tb/s de données : Google dévoile une attaque DDoS extrême 3 ans après.

Par Guillaume Belfiore – clubic.com – Publié le Lundi 19 octobre 2020 à 19h20.

© Fournis par Clubic

Google a annoncé avoir été victime de ce qui semble être l’attaque par DDoS la plus puissante jamais enregistrée à ce jour. Les événements ont eu lieu en 2017.

En fin de semaine dernière, Google a dévoilé avoir été la cible d’une attaque survenue au mois de septembre 2017. Durant six mois, les ingénieurs ont dû contrer la menace. Au plus fort de cette crise, Google a mesuré un trafic plafonnant à 2,5 Tb/s.

Des attaques toujours plus puissantes : Damian Menscher, chercheur au sein de l’équipe de sécurité réseau de Google, explique : « Bien que ciblant simultanément des milliers de nos adresses IP, vraisemblablement dans l’espoir de passer outre notre système de défense automatisé, l’attaque n’a eu aucun impact ».

L’envergure de cette attaque est donc quatre fois plus élevée que celle du botnet Mirai en 2016. Celui-ci avait envoyé quelque 623 Gb/s de données. Google explique que si l’ampleur de ces attaques croît de manière considérable, les sociétés cibles disposent elles aussi de plus de bande passante pour s’en protéger.

Le département de sécurité de Google est en mesure de calculer l’ampleur des prochaines attaques par déni de service, mais reste toutefois sur ses gardes. La société va donc élargir davantage ses infrastructures pour mieux parer d’éventuelles menaces.

Au mois de juin, nous apprenions que la plateforme AWS d’Amazon avait subi une attaque d’un volume de 2,3 Tb/s. C’était déjà plus que la charge de 1,7 Tb/s envoyée sur les serveurs d’Arbor Networks en 2019 ou que celle de 1,35 Tb/s ciblant GitHub l’année précédente.

© Fournis par Clubic

L’évolution des attaques par DDoS : Les attaques par déni de service effectuées de manière distribuée ont pour but de rendre les services d’une société inopérants. Pour ce faire, une large quantité de données est envoyée afin d’inonder le réseau.

Peu préparées dans les années 2000, plusieurs sociétés en ont fait les frais. C’est par exemple le cas de Yahoo!, Amazon ou encore eBay et Fifa. Ces attaques de type DDoS avaient été perpétrées par un expert en sécurité connu sous le nom de MafiaBoy.

Alors qu’en 2000 MafiaBoy avait réussi à saturer les routeurs ne pouvant pas résister à plus de 200 000 paquets par seconde, dans le cadre des attaques subies par Google en 2017, Damian Menscher explique que le bot en a envoyé 167 millions.

D’ailleurs, cette tentative de mettre à mal le réseau n’est plus le fait d’un hacker isolé mais de plusieurs fournisseurs d’accès à Internet chinois ayant pris l’infrastructure de Google pour cible.

Sources : Google, PC Mag

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/6-mois-25-tb-s-de-donn%c3%a9es-google-d%c3%a9voile-une-attaque-ddos-extr%c3%aame-3-ans-apr%c3%a8s/ar-BB1abjg0#image=2

© Par Bernard TRITZ

Covid-19 – Elle gagne 25.000,00$

msn.com – ouest-france.fr – Covid-19. Une adolescente américaine gagne 25 000 dollars en découvrant un potentiel traitement

Par ouest-france.fr avec agence – Publié le lundi 19 octobre 2020 à 18h00.

© CAPTURE ECRAN YOUTUBE La collégienne américaine Anika Chebrolu a gagné mardi 13 octobre le 3M Young Scientist Lab.

Une adolescente américaine a été récompensée dans le cadre d’un concours scientifique sur de possibles traitements du Covid-19. Elle a remporté mardi 13 octobre la somme de 25 000 dollars. Anika Chebrolu a utilisé une vaste base de données numérique de quelque 682 millions de molécules et en a isolé une, susceptible de stopper le coronavirus.

Elle n’a que 14 ans, mais beaucoup de talent. La collégienne américaine Anika Chebrolu a gagné mardi 13 octobre le 3M Young Scientist Lab, un concours de jeunes scientifiques visant à développer de possibles traitements du Covid-19. Elle a pu toucher la jolie somme de 25 000 dollars, soit 21 332 €, pour ses recherches, comme le rapportent nos confrères de BFMTV.

© CAPTURE ECRAN YOUTUBE La collégienne américaine Anika Chebrolu a gagné mardi 13 octobre le 3M Young Scientist Lab. Twitter !

« Beaucoup de médias se sont intéressés à mon projet comme il concerne le SARS-CoV-2 et reflète nos espoirs collectifs de mettre fin à cette pandémie », a commenté Anika Chebrolu après sa victoire. « Comme tout le monde, je souhaite que lon puisse retourner à nos vies normales très vite », confie l’adolescente.

682 millions de molécules : La jeune Américaine espérait au départ créer un traitement contre le virus de la grippe mais l’urgence de la situation sanitaire mondiale l’a poussée à choisir un autre objet de recherche. « Sa détermination dans le fait de se servir de son temps et de son talent pour faire du monde un endroit meilleur nous donne à tous de l’espoir », a commenté la scientifique Cindy Moss, membre du jury du concours.

En fondant ses recherches sur une vaste base de données numérique de quelque 682 millions de molécules, la jeune scientifique en a isolé une qui parvient à stopper le fonctionnement du virus SARS-CoV-2, en s’attachant à l’une de ses protéines.

Son prochain objectif est de travailler aux côtés de scientifiques et de chercheurs qui se battent pour « contrôler la morbidité et la mortalité » de la pandémie en développant ses découvertes en un véritable remède contre le virus.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/covid-19-une-adolescente-am%c3%a9ricaine-gagne-25-000-dollars-en-d%c3%a9couvrant-un-potentiel-traitement/ar-BB1aaZwU#image=1

© Par Bernard TRITZ

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Blog WordPress inf-os-tech.fr

Statistiques : Pays visiteurs

Ce blog a été lancé le dimanche 19 juillet 2020.

Voici un aspect des statistiques après 92 journées en ligne, depuis un peu plus de 13 semaines, les pays visiteurs.

Observations de ce lundi 19 octobre 2020 à 08h30.

Le nouveau pays visiteur est : Singapour

Pays Visiteurs – Maps
Pays Visiteurs – Liste

Merci aux visiteurs, à tous les visiteurs (femmes et hommes) de tous ces pays, en particulier ceux comme aujourd’hui !

Thank you to visitors, all visitors (women and men) from all these countries, especially today !

Un immense merci à tous les visiteurs de cette belle journée, et, depuis le début du Blog le 19 juillet 2020.

© Par Bernard TRITZ